Jouer dehors, rien de mieux pour la concentration

Jouer dehors, rien de mieux pour la concentration

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


16 septembre 2011 –Les enfants atteints d’un trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) qui jouent dehors se porteraient mieux que ceux qui se divertissent à l’intérieur, conclut une étude publiée dans le journal Applied Psychology : Health and Well-Being.

Jouer dehors aurait entre autres comme bénéfice d’améliorer la concentration et permettrait une meilleure maîtrise des pulsions chez des enfants et des adultes atteints du TDAH.

Quatre cents enfants souffrant d’un TDAH ont participé à cette étude menée par des chercheurs de l’University of Illinois.

Selon eux, une approche naturelle consistant à être à l’extérieur, dans un environnement verdoyant, est une solution économique, avec peu d’effets négatifs, pour diminuer les symptômes du TDAH chez des enfants.

 

BUM

Crédit photo : Arvind Balaraman / FreeDigitalPhotos.net

Partager

À lire aussi