Le retrait des adénoïdes ne règle pas tout

Le retrait des adénoïdes ne règle pas tout

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


8 septembre 2011 - On procède souvent au retrait des adénoïdes chez l’enfant qui fait des otites à répétition ou qui souffre d’une autre infection semblable. Or, cette intervention ne le protège pas pour autant de futurs problèmes de santé, peut-on lire dans le British medical journal (BMJ).

Il s’est en effet avéré, après que l’on ait suivi 111 enfants de 1 à 6 ans sélectionnés pour un retrait des adénoïdes, qu’une telle intervention chirurgicale ne réduisait pas la prévalence de futures d’infections respiratoires telles que la sinusite ou le rhume.

Dans le cadre de cette recherche, la moitié des enfants en observation étaient passés sous le bistouri, alors que l’autre n’avait pas subi ladite intervention chirurgicale.

Tous les enfants ont été revus 24 mois après le moment des chirurgies. L’étude s’est étalée d’avril 2007 à octobre 2010.

Ceux qui s’étaient fait retirer les adénoïdes ont par la suite connu 7,91 épisodes d’infection respiratoire, en comparaison à 7,84 chez ceux qui n’avaient pas été opérés.

La différence est donc très mince d’un groupe à l’autre, d’autant plus que le nombre de jours d’absence de l’école ou de la garderie ainsi que l’état général de leur santé se sont aussi avérés similaires.

Finalement, pour tous les enfants à l’étude, la fréquence d’infections respiratoires a diminué au fil du temps.

 

BUM

Crédit photo : Arvind Balaraman / FreeDigitalPhotos.net

Partager

À lire aussi