Favoriser la reconnaissance des autres ethnies

Favoriser la reconnaissance des autres ethnies

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


19 mai 2011 — L’habileté de discriminer les visages des différentes ethnies est présente chez les nourrissons, mais disparaît habituellement autour de 9 mois.

C’est ainsi que pour de nombreux adultes de race blanche, tous les Chinois se ressemblent, alors que pour beaucoup de Chinois, toutes les personnes de race blanche se ressemblent. Ce phénomène s’appelle « l’effet de l’autre race ». Il constitue une conséquence de l’expérience que vit une personne en côtoyant d’autres ethnies dans son milieu de vie.

Des chercheurs de l’Université du Queensland en Australie ont montré qu’exposer les enfants très tôt à différentes ethnies pourrait prévenir ce phénomène en poussant son développement à la base.

Ainsi, des photos de visages ont été montrées à 32 bébés caucasiens de 6 mois. La moitié du groupe était exposée à des visages chinois et l’autre à des visages caucasiens.

À 9 mois, on a présenté les photos une nouvelle fois aux bébés. Le résultat a été probant. Ceux qui avaient vu des visages chinois étaient capables de différencier les ethnies, alors que les autres ne le pouvaient plus.

Équipe Naître et grandir

Partager

À lire aussi