Des jeux d'enfants qui influencent la vie des grands

Des jeux d'enfants qui influencent la vie des grands

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


27 avril 2010 – Les jeux créatifs et actifs n’auraient pas comme seul avantage d’amuser et d’occuper les tout-petits, s’il faut en croire une nouvelle étude1 menée à l’Université Ulster, en Angleterre.

Il semble en effet que ces types de jeux, en particulier les jeux créatifs, seraient également liés à l’adoption d’un mode de vie sain à l’âge adulte.

C’est la conclusion qui s’est dégagée à la suite d’entrevues avec 505 jeunes adultes à qui on a demandé de décrire leurs expériences et leur environnement de jeu lorsqu’ils étaient enfants.

Quatre types de jeu ont ainsi été relevés : les jeux actifs, les jeux incluant un appareil électronique, les jeux solitaires et les jeux créatifs. On a comparé ces types de jeu à la condition physique actuelle des répondants.

Résultats : ceux qui, petits, s’adonnaient à des jeux actifs sont toujours les plus sportifs à l’âge adulte et ont, dans l’ensemble, une meilleure condition physique. De même, les adeptes de jeux créatifs sont aujourd’hui les adultes qui privilégient le plus l’adoption de saines habitudes de vie comme l’alimentation, l’activité physique régulière, etc.

À l’inverse, ceux qui dans l’enfance n’avaient pas l’espace pour jouer et bouger sont davantage sujets, une fois adultes, à faire de l’embonpoint ou à négliger leur santé.

Selon les chercheurs, ces résultats laissent entendre que les habitudes de jeu dans l’enfance peuvent influencer l’adoption de comportements de santé plus tard. Pour eux, il est clair que les enfants ont besoin d’avoir une certaine liberté de mouvement de même qu’assez de temps libre pour jouer. Ils déplorent que cet aspect ne soit pas suffisamment pris en compte comme élément fondamental de leur développement.

 

Claudia Morissette – Naitreetgrandir.net

 

D’après Medical News Today, 15 avril 2010

 

1. L’étude des chercheurs Tony Cassidy, Janice Rushe et Melanie Giles a été présentée à la conférence annuelle de la British Psychological Society’s à Stratford-upon-Avon, le 14 avril 2010.

Partager

À lire aussi