Une petite sieste aide bébé à mieux mémoriser

Une petite sieste aide bébé à mieux mémoriser

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


9 mars 2010 – Encourager bébé à faire une petite sieste a plusieurs avantages. Outre le fait qu’elle donne aussi un moment de répit aux parents, elle aurait un effet positif sur la rétention de nouvelles informations par l’enfant. Et, ce faisant, elle l’aiderait à développer une habileté cognitive avancée : l’abstraction.

C’est la conclusion d’une petite étude1 menée par une équipe de l’Université de l’Arizona, à Tucson. Les participants : 48 bébés âgés de 15 mois à qui l’on a présenté des mots inventés de 3 syllabes. Ces mots, qui avaient une certaine sonorité, ont été répétés jusqu’à ce que les enfants soient familiers avec eux.

L’étude démontre que le sommeil est tout aussi important dans le développement cognitif de l’enfant que peut l’être la stimulation, comme le fait d’interagir avec son enfant ou de lui faire la lecture.

À la suite de cet apprentissage, certains enfants ont fermé l’oeil pour une sieste tandis que d’autres sont demeurés éveillés. On a ensuite procédé aux tests.

Résultats : les enfants qui avaient dormi démontraient plus d’attention envers les mots entendus précédemment et envers de nouveaux mots qui avaient la même structure. La preuve que leur apprentissage avait atteint un certain degré d’abstraction; ce qui n’était pas le cas des enfants qui n’avaient pas dormi.

Selon les chercheurs, les enfants ont besoin de dormir durant la journée afin d’assimiler les nombreuses informations qu’ils colligent. Ils croient que si les périodes d’apprentissage ne sont pas suivies d’une période de sommeil dans les 4 à 8 heures qui suivent, l’information est en grande partie perdue.

 

Claudia Morissette – Naîtreetgrandir.net

 

1. L’étude a été présentée dans le cadre de l’assemblée annuelle de l’American Association for the Advancement of Science.

Partager

À lire aussi