Cuillères de cuisine: pas pour les médicaments!

Cuillères de cuisine: pas pour les médicaments!

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


11 janvier 2010 – Quand vient le temps de prendre ou d’administrer un médicament, on a parfois le réflexe de piger dans le tiroir à ustensiles pour prendre une cuillère.

Un geste banal? Pas selon une nouvelle étude1 qui démontre combien le recours à un tel ustensile peut grandement faire varier les doses et être potentiellement dangereux. Cela est d’autant plus vrai pour les enfants, chez qui une concentration trop grande de médicament peut rapidement devenir toxique.

Les chercheurs ont observé que la grosseur de la cuillère faisait considérablement varier la quantité de liquide versé et que l’on pouvait difficilement se fier à « son oeil ».

Comme pour les verres et les assiettes, la grosseur de la cuillère influence la quantité qui sera prise. Plus le récipient est grand, plus on aura tendance à le remplir et la quantité absorbée sera dès lors plus importante.

Par exemple, lorsqu’ils utilisaient une cuillère à soupe de grosseur moyenne, les participants de l’étude versaient en moyenne 8 % de moins de médicaments. Mais lorsqu’ils utilisaient une cuillère plus grande, ils surdosaient dans plus de 12 % des cas.

Puisque la dose de médicament requise pour les jeunes enfants est souvent très petite, une différence de quelques millilitres peut être significative. Conséquemment, les chercheurs recommandent aux parents d’utiliser des instruments de mesure sûrs, comme les cuillères, compte-gouttes et seringues offerts à la pharmacie ou encore d’utiliser une cuillère à mesurer.

 

Claudia Morissette – Naitreetgrandir.net

 

1. Wansink, B. & van Ittersum, K. Spoons Systematically Bias Dosing of Liquid Medicine. Annals of Internal Medicine, January 5, 2010 152:66-67

Partager

À lire aussi