Céréales pour enfants: à peine meilleures qu'une pâtisserie

Céréales pour enfants: à peine meilleures qu'une pâtisserie

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les céréales les moins nutritives
1. Reese’s Puffs
2. Corn Pops
3. Lucky Charms
4. Cinnamon Toast Crunch
4. Cap’n Crunch (égalité)
5. Trix
5. Froot Loops
5. Fruity and Cocoa Pebbles (égalité)
6. Cookie Crisp

17 novembre 2009 – On ne penserait pas à donner un beigne pour le petit-déjeuner. Pourtant, côté nutritif, la majorité des céréales pour enfants n’offrent guère mieux qu’une pâtisserie.

Selon une étude de l’Université Yale

L’étude, dirigée par Jennifer Harris, a été présentée le 26 octobre dernier au Yale’s Rudd Center for Food Policy and Obesity.

, les marques destinées aux enfants contiennent en moyenne 85 % plus de sucre que celles « pour adultes », 65 % moins de fibres et 60 % plus de sel. Le tout, abondamment rehaussé de colorants artificiels!

Si ces céréales sont de loin les moins nutritives sur le marché, elles arrivent cependant bonnes premières pour une chose : l’énorme budget promotionnel dont elles disposent. Au Québec, la loi interdit la publicité adressée aux enfants de moins de 13 ans. Mais, selon les chercheurs, une telle mesure est difficile à appliquer puisque l’accès aux chaînes américaines ou aux sites internet des compagnies échappe à la législation.

Les sites des fabricants sont d’ailleurs très attrayants pour les petits qui y retrouvent des jeux et des activités. Ils y consacrent en moyenne 23 minutes par visite.

Les plus visibles sur Internet
1. Trix
2. Lucky Charms
3. Honey Nut Cheerios
4. Fruity and Cocoa Pebbles
5. Honey Comb
6. Reese’s Puffs
7. Apple Jacks
8. Froot Loop
9. Corn Pops
10. Frosted Flakes

  

L’étude note par ailleurs que l’industrie a largement contribué à renforcer le mythe voulant que les enfants n’aiment que les céréales sucrées. Les compagnies ont ainsi financé plusieurs études qui concluaient que leurs céréales étaient bonnes pour les enfants. Ce que leurs conclusions démontraient, en fait, c’est que les céréales sucrées étaient meilleures que le fait de ne pas déjeuner.

Or, les chercheurs ont observé que les enfants apprécient également les céréales plus ou moins sucrées. En fait, ils s’accommodent de ce qu’on leur offre à la maison.

Autre observation, les enfants ont tendance à prendre 2 fois plus de céréales sucrées tandis qu’ils mangent en quantité raisonnable les céréales plus nutritives.

À l’heure où l’on observe une hausse des cas d’embonpoint et d’obésité chez les enfants (28 % des enfants canadiens souffrent d’embonpoint), les chercheurs enjoignent les compagnies à changer leurs produits pour offrir aux enfants des céréales qui comblent véritablement leurs besoins nutritifs.

 

Claudia Morissette – Naitreetgrandir.net

 

Partager

À lire aussi