La maternité: un obstacle à l'activité physique chez les mamans

La maternité: un obstacle à l'activité physique chez les mamans

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


10 novembre 2009 – L’arrivée d’un enfant chamboule la vie des parents à bien des égards. L’un des effets notables est la diminution, sinon l’abandon, de la pratique d’activité physique chez les nouvelles mamans.

C’est ce qu’a mis en lumière une étude réalisée à l’Université de Victoria, en Colombie-Britannique. Chez les 153 femmes rencontrées par les chercheurs, l’arrivée du bébé réduisait de 80 minutes le temps alloué à l’activité physique au cours d’une semaine. Pourtant, avant la grossesse, 53 % d’entre elles étaient actives, suivant les recommandations de santé publique.

Selon les chercheurs, la maternité représente effectivement une période critique où les femmes abandonnent l’exercice physique. Le même constat a été observé lors d’études menées aux États-Unis et en Australie. Les raisons évoquées? Essentiellement, le manque de temps, la fatigue et une aide extérieure insuffisante (service de garde, infrastructures pour les mamans, etc.).

Sans surprise, le soutien du conjoint est un facteur déterminant à la poursuite d’une activité. Lorsque les conjoints s’entendent pour assumer à tour de rôle la garde des enfants, chacun peut ainsi profiter d’un temps pour bouger. Un tiers des femmes de l’étude ont ainsi pu continuer à s’entraîner.

Autre facteur clé : savoir déterminer les moments de la journée où on est moins, ou un peu moins, fatiguée. Ces moments (même s’ils ne durent que 30 minutes) sont ceux qu’il faut réserver pour l’exercice physique.

Les chercheurs insistent aussi pour dire que certains programmes incitatifs, par exemple une subvention pour l’achat d’une poussette de course ou davantage de cours parent-enfant, seraient de mise pour encourager les nouveaux parents à demeurer actifs.

Au final, c’est toute la famille qui profite de cet effort. Les parents sont en santé et leur exemple profite à leur progéniture : des parents actifs élèvent des enfants actifs.

Des trucs pour demeurer active après l’arrivée de son bébé
Idéalement, on essaie d’établir une routine avant la grossesse et l’arrivée d’un enfant. Il sera plus facile d’y retourner après l’accouchement si cela faisait déjà partie de notre vie.
On met en place un horaire pour nos périodes d’activité physique et on le suit. Il faut planifier ces moments à l’avance et ne pas attendre d’avoir du temps, car il y aura toujours quelque chose à faire.
Trouver des trucs qui nous aident à maintenir notre routine d’entraînement. Par exemple, trouver une amie avec qui s’entraîner, tenir un journal d’entraînement pour suivre sa progression, etc.
Chercher des activités parent-enfant : cardiopoussette, aquaforme, yoga et Pilates avec bébé. Ces types d’activités nous évitent le souci de faire garder bébé. On peut aussi trouver un gym ou un centre sportif ayant une halte-garderie.
Se mettre au jogging ou à la marche rapide. Cette dernière a l’avantage de pouvoir se faire lors de nos déplacements quotidiens, et 45 minutes de marche rapide durant 3 ou 4 mois et le poids de la grossesse disparaît!
Transformer sa bicyclette en vélo stationnaire. Il suffit de le fixer à un support d’entraînement (en vente dans les boutiques de sport) et le tour est joué!

 

Claudia Morissette – Naitreetgrandir.net

D’après le Globe and Mail, 2 octobre 2009

Partager

À lire aussi