Forcer un enfant à «finir son assiette» peut l'inciter à manger trop

Forcer un enfant à «finir son assiette» peut l'inciter à manger trop

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


16 mars 2009 – « Finis d’abord ton assiette. » « Mange encore cinq bouchées de tes légumes... » Combien de parents bien intentionnés scandent ces phrases à leurs enfants? Mais, cette pression à les inciter à tout manger risquerait d’en faire de gros mangeurs, selon un petit essai clinique américain.

L’étude a été menée auprès de 63 mères d’enfants d’âge préscolaire. Les chercheurs leur ont demandé si elles avaient tendance à dire à leurs enfants de terminer leur assiette lors des repas. Par la suite, chaque enfant devait faire remplir un bol de céréales sucrées à la garderie et le signaler lorsqu’il y en avait assez. Les bols ont ensuite été pesés.

Selon les résultats, plus les parents avaient tendance à inciter leurs enfants à finir leur assiette, plus ces derniers — particulièrement les garçons — demandaient de plus grosses portions de céréales.

D’après les auteurs de l’étude, les adultes qui forcent les enfants à manger tout le contenu de leur assiette pourraient brouiller leurs signaux de faim et de satiété.

Ils recommandent donc aux parents d’offrir des portions modérées d’une variété d’aliments nourrissants et de laisser leurs enfants choisir la quantité de ce qu’ils mangeront.

Dès la naissance, le bébé sait instinctivement quelle quantité de nourriture prendre pour bien grandir, soulignent-ils.

 

Carole Boulé – Naître et Grandir.net

D’après UPI.com et NewParent Report.

Partager

À lire aussi