Piqûres d'insectes chez l'enfant: prévenir et traiter

Piqûres d'insectes chez l'enfant: prévenir et traiter
Piqûres : les symptômes; premiers soins; comment prévenir?


Les piqûres d’insectes

Les insectes piquent pour se défendre ou se nourrir. Au moment de la piqûre, la salive de l’insecte ou son venin est injecté dans la peau. Ces substances sont alors considérées comme des substances étrangères par le corps et déclenchent donc une réaction du système immunitaire. C’est ce qui cause de l’inflammation, c’est-à-dire de l’enflure et des démangeaisons.

La plupart des gens réagissent après une piqûre. Dans la majorité des cas, il s’agit simplement d’une petite bosse rouge, enflée et accompagnée de démangeaisons. Cette réaction dure généralement 1 ou 2 jours.

Cependant, les enfants ont souvent une réaction plus importante que les adultes, c’est-à-dire que l’enflure est beaucoup plus impressionnante. En effet, leur peau contient plus d’eau que celle des adultes, ce qui augmente l’enflure. De plus, comme les enfants ont été piqués moins souvent dans leur vie, leur corps n’a pas encore eu la chance de se désensibiliser. Ce type d’enflure disparaît généralement après 1 semaine.

Dans certains cas, les piqûres d’insectes peuvent s’accompagner d’une réaction sévère. La personne qui s’est fait piquer peut alors présenter les symptômes suivants :

  • Difficultés respiratoires ou respiration sifflante;
  • Étourdissements et faiblesses;
  • Évanouissement;
  • Enflure de la bouche ou du visage.

Il est alors important de consulter un médecin, car il pourrait s’agir d’une réaction allergique grave.

Les différents types de piqûres

Plusieurs insectes piquent. La réaction peut varier selon le coupable.

  • Les moustiques (maringouins) : Ce sont les insectes les plus souvent responsables de piqûres. Ils causent une petite bosse rouge et beaucoup de démangeaisons.
  • Les mouches noires et les brûlots : Les piqûres de mouches noires ressemblent beaucoup à des piqûres de moustiques. Elles peuvent toutefois être plus douloureuses et enfler davantage. Elles sont aussi plus susceptibles de s’infecter.
  • Les taons (mouches à chevreuil, frappe-à-bord) : Leurs piqûres sont rouges, enflées et très douloureuses. Elles sont longues à guérir et s’infectent facilement.
  • Les abeilles : Leurs piqûres sont très douloureuses et le dard peut rester à l’intérieur. La zone touchée est rouge, enflée et peut faire plus de 10 cm de diamètre. Les piqûres d’abeilles peuvent mettre plusieurs jours à guérir.
  • Les guêpes : Certaines guêpes sont attirées par la nourriture humaine et peuvent devenir très agressives. Leur piqûre est accompagnée d’une douleur soudaine et intense. La zone devient alors rouge et enflée pendant environ 1 semaine.
  • Les tiques : Les piqûres de tiques ressemblent à une petite bosse rouge qui pique ou à une ampoule. Elles ne sont pas douloureuses. Les gens qui se font piquer peuvent même ne pas s’en rendre compte (à moins que la tique soit porteuse de la maladie de Lyme. Voir encadré ci-bas.)
  • Les coccinelles : Certaines coccinelles mordent, en particulier celles avec une tache blanche sur la tête. Ces morsures peuvent être douloureuses, mais elles sont sans danger.

Prévenir les piqûres

La meilleure façon de prévenir les piqûres d’insectes est d’éviter les insectes lorsque cela est possible.

  • Évitez les endroits où l’eau est stagnante comme à proximité d’un étang ou d’un marais, où les insectes se multiplient. Dans la cour, éliminez les sources d’eau stagnante. Videz les pots ou les jouets qui contiennent de l’eau. Débouchez les gouttières et videz les piscines d’enfants au moins une fois par semaine.
  • Soyez plus prudent tôt le matin ou après le coucher du soleil. Les moustiques sont souvent plus actifs à ce moment de la journée. Les insectes sont aussi plus nombreux lorsque la température est chaude et humide.
  • Lors d’une activité en forêt, restez dans les sentiers et évitez les hautes herbes.
  • Évitez que votre enfant s’approche d’un nid d’insectes.
  • Les endroits où il y a des fleurs, des déchets, du compost ou de la nourriture attirent les insectes. Pour diminuer la présence des insectes, couvrez votre nourriture ou vos boissons lorsque vous êtes à l’extérieur. Mettez vos déchets dans des poubelles à couvercle.
Qu’est-ce qui attire les moustiques?
Les moustiques sont attirés principalement par l’odeur et la chaleur du corps humain. Également, le gaz carbonique qui se trouve dans l’air que nous expirons peut les attirer. Les moustiques peuvent aussi sentir certaines molécules se trouvant dans la sueur humaine et être attirés par certaines caractéristiques visuelles des individus. C’est pourquoi certaines personnes attirent plus facilement les moustiques que d’autres.

Si vous devez vous rendre dans un endroit où les insectes sont nombreux, il est possible de prendre certaines mesures pour éviter de se faire piquer.

  • Pour protéger votre bébé de moins de 6 mois des piqûres, couvrez sa poussette d’un filet à mailles fines.
  • Faites porter à votre enfant un chapeau, des souliers fermés et des vêtements longs pour bien protéger sa peau. Assurez-vous d’entrer son chandail dans ses pantalons et ses pantalons dans ses bas.
  • Privilégiez les vêtements clairs, car les moustiques seraient attirés par les couleurs sombres. De plus, les couleurs claires permettent de repérer plus facilement les tiques sur les vêtements.
  • Évitez les produits parfumés puisqu’ils attirent les insectes.
  • Expliquez à votre enfant qu’il doit être calme en présence d’une abeille ou d’une guêpe.
  • Au retour d’une promenade en forêt, examinez le corps de votre enfant et des animaux domestiques qui vous accompagnent. À l’aide d’une pince à épiler, enlevez les tiques accrochées aux vêtements et à la peau.

Les chasse-moustiques

Les chasse-moustiques fonctionnent en rendant l’odeur des humains moins attirante pour les moustiques. Les chasse-moustiques disponibles sur le marché sont réglementés par l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire. Voici les produits permis au Canada.

  • L’icaridine/picaridine
    Ce produit, qui porte les deux noms, est la première option suggérée pour les tout-petits par l’Agence de la santé publique du Canada. Il a fait son apparition sur le marché canadien il y a seulement quelques années, mais il est aussi efficace que le DEET. Il protège à la fois contre les piqûres de moustiques et de tiques.

    L’icaridine/picaridine est inodore et incolore. De plus, il n’irrite pas la peau et peut être utilisé à partir de l’âge de 6 mois. Il est alors recommandé d’utiliser un chasse-moustiques contenant un maximum de 20 % d’icaridine/picaridine qui offrira une protection de 5 à 7 heures.
  • Le DEET
    Il s’agit du produit le plus connu et l’un des plus efficaces. Il protège contre les piqûres de mouches, de maringouins et de tiques. Plus le pourcentage de DEET est élevé, plus la durée de la protection augmente. Au Canada, les produits contenant plus de 30 % de DEET ne sont pas disponibles.

    Même s’il peut causer une irritation de la peau, le DEET est sécuritaire pour les enfants de 6 mois et plus. Il est alors recommandé d’utiliser un chasse-moustiques contenant un maximum de 10 % de DEET. L’enfant sera ainsi protégé pour une durée d’environ 2 heures.

    Chez les enfants âgés de 6 mois à 2 ans, le DEET ne devrait pas être appliqué plus d’une fois par jour. À partir de 2 ans, il est possible de l’utiliser jusqu’à 3 fois dans une même journée.
  • L’huile d’eucalyptus citronnée (ou PMD)
    Ce produit peut protéger contre les piqûres de mouches noires pendant 5 heures et contre les piqûres de moustiques pendant 2 heures. Son efficacité contre les tiques est toutefois inconnue. L’huile d’eucalyptus citronné est toutefois déconseillée pour les enfants de moins de 3 ans. Après 3 ans, il ne devrait pas être utilisé plus de 2 fois par jour.
  • L’huile de soya
    Il s’agit du seul produit pour éloigner les insectes qui peut être appliqué sur un bébé de moins de 6 mois. Il serait toutefois moins efficace que les produits précédents. Il protège contre les piqûres de mouches noires pendant 8 heures et contre les piqûres de maringouins pendant 3,5 heures. Son efficacité contre les tiques est inconnue.
  • L’huile de citronnelle
    L’huile de citronnelle est moins efficace que le DEET, l’icaridine/picaridine ou l’huile d’eucalyptus citronnée. De plus, elle ne devrait pas être utilisée avant l’âge de 2 ans. Elle offrirait une certaine protection contre les maringouins pendant environ 2 heures.

Certains dispositifs qui prétendent pouvoir chasser les moustiques existent sur le marché. C’est le cas entre autres des chandelles à la citronnelle et des dispositifs à ultrasons. Des tests menés sur ces produits ont toutefois démontré qu’ils ne sont pas franchement efficaces.

Utilisation d’un chasse-moustiques

Lors de l’application d’un chasse-moustiques sur votre enfant, certaines précautions sont importantes.

  • Appliquez la plus petite quantité possible de chasse-moustiques sur sa peau. Suivez toujours les instructions qui figurent sur l’étiquette du chasse-moustiques.
  • Évitez d’en mettre sur son visage ou sur ses mains pour éviter qu’il en ait dans la bouche.
  • Si vous voulez appliquer un chasse-moustiques en vaporisateur (spray) sur une région près du visage, vaporisez-le d’abord dans vos mains pour ensuite le mettre, par exemple, sur le cou de votre enfant.
  • N’appliquez pas de chasse-moustiques près d’une plaie, d’une zone de peau irritée ou sur un coup de soleil.
  • Ne mettez pas de chasse-moustiques sur la peau qui est couverte par les vêtements. Vous pouvez toutefois vaporiser le produit directement sur les vêtements dans un lieu aéré.
  • Remettre du chasse-moustiques après la baignade. Suivez les recommandations du fabricant concernant la quantité maximum de produit à ne pas dépasser dans une journée.
  • Lavez vos mains après avoir mis du chasse-moustiques à votre enfant.
  • Pour que le produit ne reste pas trop longtemps sur la peau, lavez votre enfant lorsqu’il a fini de jouer dehors.
Peut-on mettre du chasse-moustiques et de la crème solaire?
Vous pouvez appliquer ces 2 produits sur la peau de votre enfant à condition de mettre la crème solaire en premier et de la laisser pénétrer pendant 20 minutes. Après ce temps d’attente, vous pouvez mettre le chasse-moustiques.
Les produits qui contiennent à la fois un écran solaire et du DEET ne sont toutefois pas recommandés. En effet, la crème solaire doit généralement être appliquée plus souvent que le chasse-moustiques. De plus, lorsque ces deux produits sont combinés en un seul, le chasse-moustiques diminue l’efficacité de la crème solaire alors que la crème solaire augmente la quantité de chasse-moustiques absorbée par la peau.

Quoi faire lors d’une piqûre

La plupart des piqûres d’insectes peuvent être traitées à la maison.

  • Lavez d’abord le site de la piqûre à l’eau et au savon.
  • Mettez ensuite de la glace enveloppée d’un linge humide à l’endroit de la piqûre pour soulager la douleur, mais pas plus de 15 minutes. Le froid diminuera l’inflammation et les démangeaisons.
  • Élever la région piquée peut aussi diminuer l’enflure.
  • Si de petites vésicules font leur apparition, il faut éviter de les percer pour ne pas augmenter le risque que la piqûre s’infecte.
Lorsqu’elle pique, la guêpe ne laisse pas son dard dans la peau. Vous n’avez donc pas à l’enlever.

Si votre enfant a été piqué par une abeille

  • Retirez rapidement le dard. Cela évitera que le venin ne se répande davantage dans la peau.
  • Pour enlever le dard, grattez la peau avec votre ongle ou une carte de type carte d’assurance maladie.
  • Il est préférable d’éviter d’utiliser des pinces qui pourraient écraser le dard et augmenter la quantité de venin libérée dans la piqûre.

Si votre enfant a été piqué par une tique

  • Utilisez une pince à épiler pour la sortir au complet.
    - Placez la pince le plus près possible de la surface de la peau et, par un mouvement sûr et constant, tirez la tique de façon perpendiculaire à la peau, sans tourner.
    - Si une petite partie de la tique est restée dans la peau, retirez-la avec la pince.
    - Évitez d’écraser ou de percer la tique, car cela augmente le risque de contamination.
  • Conservez la tique, vivante ou morte, dans un petit contenant rigide propre et sec sans rien ajouter (ex. : un contenant de pilules, un petit pot ou un tube à prélèvement).
  • Consultez ensuite un médecin, car il pourrait vouloir faire analyser la tique en laboratoire.
Les insectes transmettent-ils des maladies?
Au Canada, la plupart des insectes ne sont pas porteurs de maladies. Cependant, les tiques peuvent transmettre la maladie de Lyme. C’est pourquoi il est important d’enlever rapidement cet insecte et d’être attentif aux symptômes suivants : fièvre et rougeur au site de piqûre qui a l’allure d’une cible.

Certains moustiques sont aussi porteurs du virus du Nil occidental. Leur nombre est toutefois relativement peu élevé au Canada. Cette maladie cause des symptômes semblables à ceux d’un rhume et est sans gravité dans la plupart des cas.

Pour calmer les démangeaisons

Plusieurs produits sont disponibles en pharmacie pour diminuer les démangeaisons et l’enflure.

Assurez-vous que les ongles de votre enfant sont bien courts. Cela réduira les risques d’infection si votre enfant a envie de se gratter.
  • Si l’enfant n’est pas trop incommodé par la piqûre, il est possible de seulement observer comment la réaction évolue. Dans la plupart des cas, l’enflure diminue de façon spontanée dès le lendemain.
  • Le BenadrylMD en sirop fonctionne bien, mais cause de la somnolence. Il devrait donc être utilisé seulement si l’enfant a une réaction importante sur une grande partie de son corps ou s’il est incapable d’arrêter de se gratter.
  • Lorsqu’une piqûre est très enflée et dérangeante, une crème à base de cortisone peut être appliquée 2 fois par jour pendant 5 à 10 jours.
  • La calamine agit seulement contre la démangeaison, et pas contre l’enflure, contrairement aux options précédentes.
  • Une pâte faite de bicarbonate de soude et d’eau peut aussi être appliquée sur la piqûre. En pharmacie, il existe des bâtonnets à base de bicarbonate de soude (p. ex., After BiteMD). Toutefois, il est préférable de s’informer auprès d’un pharmacien afin de savoir si ce type de produit convient à un jeune enfant puisqu’il renferme souvent plusieurs ingrédients différents d’une marque à l’autre.
  • Si l’enfant a des démangeaisons sur tout le corps, mettre du bicarbonate de soude dans le bain peut aussi diminuer la démangeaison.

Quand consulter un médecin?

Consultez un médecin si :

  • les symptômes ne diminuent pas après 2 ou 3 jours;
  • si la zone rouge et enflée fait plus de 10 cm de diamètre autour de la piqûre;
  • la douleur, les démangeaisons ou la rougeur augmentent;
  • du liquide contenant du pus (verdâtre) s’écoule de la piqûre;
  • si votre enfant fait de la fièvre ou a un mauvais état général.

Demandez une aide médicale d’urgence (9-1-1) si votre enfant :

  • a une réaction allergique grave;
  • respire difficilement;
  • a un rythme cardiaque élevé;
  • a des étourdissements ou des faiblesses;
  • perd connaissance;
  • a des nausées ou des vomissements;
  • a été piqué dans la bouche, dans la gorge ou près des yeux;
  • a le visage ou la bouche enflée;
  • a de la difficulté à avaler;
  • fait de l’urticaire;
  • a reçu une injection d’épinéphrine (adrénaline).

En cas de doute, n’hésitez pas à appeler la ligne Info-Santé (8-1-1).

 

À retenir

  • La réaction à une piqûre d’insecte est souvent plus importante chez l’enfant que chez l’adulte, car la peau des tout-petits contient plus d’eau, ce qui augmente l’enflure.
  • Il existe différents types de chasse-moustiques, mais tous ne protègent pas contre les mêmes insectes et leur durée de protection varie aussi.
  • Le choix du chasse-moustiques à utiliser dépend entre autres de l’âge de l’enfant.
  • Il peut être nécessaire de consulter un médecin à la suite d’une piqûre d’insecte.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dr Nicolas Proulx, médecin de famille
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Juin 2017

 

Photos : GettyImages/dorioconnell et ArtBoyMB, CDC/James Gathany

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • ABOUT KIDS HEALTH. Insect bites. www.aboutkidshealth.ca
  • CDC. Avoid bug bites. wwwnc.cdc.gov
  • COLLINS, Jane (Dre). La santé de votre enfant : le guide essentiel, de la naissance à 11 ans. Broquet, Québec, Canada, 2006.
  • CROIX-ROUGE CANADIENNE. Guide de secourisme et RCR — soins aux enfants. The StayWell Health Company Ltd., 2011, Ontario, Canada.
  • INTERLANDI, Jeneen. Some Mosquito Repellents Aren’t Effective, New Study Finds. Consumer Reports. http://
  • KIDSHEALTH, Parents. « Insect stings ». kidshealth.org
  • LES PÉDIATRES. Le site des pédiatres strasbourgeois. « Les piqûres d’insectes », 2008. www.pediatres.online.fr
  • MAYO CLINIC. Mosquito bites. http://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/mosquito-bites/basics/definition/con-20032350
  • MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX. Maladie de Lyme. www.sante.gouv.qc.ca
  • McBRIDE, Carolyn S. “Genes and odors underlying the recent evolution of mosquito preference for humans”, Current Biology, 2016, vol. 26, no 1, R41-R46.
  • Montreal Children’s Hospital. Insect bites. www.thechildren.com
  • NHS CHOICES. Insect bites and stings. www.nhs.uk
  • RODRIGUEZ, Stacy D. “Efficacy of Some Wearable Devices Compared with Spray-On Insect Repellents for the Yellow Fever Mosquito, Aedes aegypti (L.) (Diptera : Culicidae)”, Journal of Insect Science, vol. 17, no 1, 2017, p. 24.
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Insect rellent: how to protect your child from insect bites. www.caringforkids.cps.ca
  • STEIB, Birgit M. “The effect of Lactic Acid on Odour-Related Host Preference of Yellow Fever Mosquitoes”, Chemical Senses, vol. 26, no 5, 2001, p. 523-528.
  • WIJAYASINGHE, Sheila. How do I deal with itchy, swollen bug bites? Globe and Mail. www.theglobeandmail.com

À lire aussi