Ce mois-ci
dans votre magazine

Photo de Geneviève Doray

Mon enfant...

Je ne sais pas toujours comment réagir quand tu as un comportement inadéquat. J’ai peur d’être trop sévère ou de ne pas l’être assez. Si tu savais combien c’est plus facile de te dire oui que non. Je ne veux pas crier et encore moins te taper. C’est mon rôle d’imposer des règles pour t’apprendre à respecter les autres, à partager, à attendre ton tour, à ne pas mentir, à être généreux, à prendre soin de toi…

Nous n’avons pas beaucoup de temps ensemble et je ne veux pas que ce soit la chicane tout le temps. Je sais que tu ne me provoques pas et que ton cerveau est encore immature. C’est difficile la discipline. Encore plus quand je suis fatiguée, que je suis stressée, que je manque d’argent, que mes proches ne sont pas d’accord avec moi. Je doute, je me questionne, je lis, je discute avec d’autres parents. Eux non plus ne savent pas toujours.

Les souvenirs de la façon dont j’ai été élevée remontent à la surface. Je ne veux surtout pas que tu aies peur de moi. Tu es fragile, tu es vulnérable. Je sais que tu as tant à apprendre et que tu as besoin de moi pour y arriver. Je suis ton modèle. Je voudrais être parfaite tout en sachant très bien que c’est impossible. J’ai peur d’être trop ou de ne pas être assez.

Je sais que des règles et des limites te rassurent et t’aident à te sentir en sécurité.


Je crois que nous sommes tous de bons parents, dans la mesure où nous faisons de notre mieux. Mais nous pouvons tous bénéficier de conseils, de même que nous avons tous besoin de nous rassurer et de nous outiller dans certaines situations délicates. C’est dans cet esprit que nous vous offrons ce numéro. En toute amitié,

Geneviève

Geneviève Doray
Directrice Naître et grandir