Ce mois-ci
dans votre magazine

Photo de Geneviève Doray

Un monde virtuel, des risques réels

Dans les dernières semaines, j’ai vu plein de photos d’enfants de mon entourage sur mes réseaux sociaux. Je sais, nous les aimons et sommes si fiers de nos chers trésors que nous voudrions les montrer au monde entier! C’est peut-être ce qu’on fait d’ailleurs... Cela a été un choc pour moi d’apprendre que la moitié des photos qui se trouvent sur les forums de pornographie juvénile seraient des photos prises par les parents et partagées publiquement sur les réseaux sociaux*.

Il y a eu aussi cette vidéo mettant en scène une fillette de 5 ans dont le visage est vieilli grâce à l’intelligence artificielle et qui montre quelques conséquences possibles du partage de photos de nos enfants en ligne : vol d’identité, intimidation, vol d’argent, etc. Il n’y a pas si longtemps, on ignorait encore tout ça, mais désormais, les risques sont connus.

Saviez-vous d’ailleurs qu’en France, l’Assemblée nationale vient d’adopter un projet de loi permettant de retirer « l’autorité numérique » des parents qui abuseraient des publications concernant leurs enfants sur les réseaux sociaux? Les réseaux sociaux, bien qu’extraordinaires pour maintenir des liens avec nos proches ou pour passer le temps, exigent une prudence particulière lorsqu’il s’agit de nos enfants. Surtout quand on pense aux défis douteux qu’ils nous incitent à faire dans le but de susciter des vues et des réactions « j’aime », comme casser un œuf sur la tête de notre enfant ou lancer une tranche de fromage à notre bébé...

En tant que parents, notre mission première est de créer un environnement aimant, positif et sécuritaire, aussi bien dans le monde réel qu’en ligne. C’est précisément pour vous accompagner dans cette ère numérique et vous aider à protéger votre précieux tout-petit que notre dossier du mois a été préparé.

Bonne lecture!

Geneviève

Geneviève Doray
Directrice Naître et grandir



*National Center for Missing and Exploited Children, 2020

À côté des enfants d’influenceurs, nos partages à nos 149 « amis » nous semblent bien inoffensifs, mais le sont-ils vraiment ?

Demandes médias

Pour toute demande d’entrevue, écrivez-nous par courriel à contact@naitreetgrandir.com