L'amitié

L'amitié
À partir de 5 ans, les amitiés commencent à durer plus longtemps, parfois même pour la vie!

Entre l’école, les activités sportives et les promenades dans le quartier, l’enfant d’âge scolaire multiplie les occasions de rencontrer des jeunes de son âge et de se faire des amis. Ces amis l’aideront à développer ses habiletés sociales et sa confiance en soi. Certains d’entre eux grandiront avec lui et deviendront même ses amis pour la vie.

Les bienfaits de l’amitié

Avoir des amis aide l’enfant à développer sa confiance en soi, son autonomie, son empathie, sa loyauté et son respect de l’autre. Il développe ainsi des comportements et des attitudes qui l’aideront à prendre sa place parmi un groupe, à ressentir un sentiment d’appartenance et à s’affirmer.

En se faisant des amis, l’enfant se construit un réseau de soutien en dehors du noyau familial. La relation d’égalité qu’il a avec ses amis favorise l’échange d’opinions et de confidences. Il peut alors confier ses joies ou ses peines et partager les petits plaisirs du quotidien avec d’autres personnes que ses parents.

Ces échanges entre amis permettent aussi à l’enfant de progresser dans ses connaissances grâce à la découverte de champs d’intérêt nouveaux. Ses aptitudes intellectuelles comme le raisonnement et l’argumentation se développent également.

Par ailleurs, il est important pour un enfant de sentir que ses parents s’intéressent à ses amis. Pour ce faire, vous pouvez lui demander de vous raconter ce qu’il a fait au cours de la journée avec eux, toujours en respectant son silence s’il n’a pas tendance à se confier. Le souper est généralement un bon moment pour que les membres de la famille racontent leur journée.

Se faire des amis

Se faire des amis ne va pas toujours de soi. Certains enfants sont plutôt timides et peinent à entrer en contact avec les gens, alors que d’autres iront naturellement au-devant de leurs camarades. Plusieurs facteurs peuvent influencer la capacité d’un enfant à se faire des amis. Comme parent, vous pouvez aussi aider votre enfant à entrer en relation avec les autres.

  • Son tempérament. L’enfant a ses propres caractéristiques et ses façons de réagir à différents événements de la vie. Par exemple, a-t-il un bon contrôle de lui-même ou a-t-il tendance à se fâcher rapidement? Est-ce un enfant sociable qui aime explorer de nouvelles situations ou a-t-il plus tendance à se conforter dans les activités connues? Si votre enfant est très timide ou a du mal à créer des liens, créez des occasions de rencontres. Par exemple, inscrivez-le à des activités de groupe. Cela lui permettra de rencontrer d’autres enfants avec qui il partagera des intérêts communs. Vous pouvez aussi lui suggérer d’inviter un ami à la maison. Respectez toutefois son rythme et ne forcez pas les interactions.
Inviter un ami à la maison
Souvent, il est plus facile de créer un lien avec une seule personne qu’avec plusieurs en même temps. Encourager votre enfant à inviter un ami à la maison peut être un bon moyen pour lui de développer une amitié. Aussi, si vous invitez vous-même vos amis à la maison ou que vous amenez votre enfant dans des sorties, il sera à son tour plus enclin à aller vers les autres.
  • Ses activités préférées. Un enfant pratiquant un sport d’équipe ou qui est inscrit à une activité aura plus d’occasions de se faire des amis que celui qui préfère faire de la lecture ou du dessin seul. Si votre enfant préfère les activités solitaires, vous pouvez quand même aller à la bibliothèque avec lui ou l’inscrire à des cours de dessin afin qu’il rencontre d’autres enfants qui partagent sa passion. D’ailleurs, un enfant qui participe à des activités qu’il aime sera plus ouvert à rencontrer d’autres enfants et adoptera une attitude plus positive. N’hésitez pas à aller au parc avec lui pour créer des occasions de rencontre ou à participer aux activités proposées dans votre quartier.
  • Ses expériences passées. Votre enfant a-t-il fréquenté une garderie? Est-il habitué à la vie de groupe? Plus votre enfant sera en contact avec d’autres enfants, plus il deviendra à l’aise socialement. L’important est de faire vivre des réussites sociales à votre enfant. S’il a eu une mauvaise expérience dans ses relations amicales, réconfortez-le. Expliquez-lui qu’il arrive d’avoir des conflits avec d’autres personnes, mais que l’on peut se faire de nouveaux amis. Le nombre d’amis n’est pas non plus important. Que votre enfant ait un, deux ou plusieurs amis, l’essentiel est qu’il soit à l’aise et se sente bien dans les circonstances.
  • Son âge. La maturité peut aussi être un facteur influençant la capacité de l’enfant à entrer en relation avec les autres. Vers 5 ou 6 ans, l’enfant développe en effet un meilleur contrôle de lui-même. De plus, les relations d’amitié à l’âge scolaire deviennent plus propices aux échanges verbaux qu’elles ne l’étaient à la garderie. Bien sûr, certains enfants peuvent aimer jouer avec d’autres qui sont plus vieux ou plus jeunes qu’eux. Cela n’est pas inquiétant tant qu’ils sont capables d’entrer adéquatement en relation avec d’autres enfants de leur âge.
Des amitiés instables
Votre enfant change souvent de meilleur ami? Il est prêt à tout pour être ami avec un élève populaire ou, au contraire, en est jaloux? Ces comportements sont normaux. L’environnement dans lequel évolue votre enfant s’élargit et il y trouvera sa place graduellement, par essais et erreurs. La plupart du temps, il n’y a pas lieu pour le parent d’intervenir dans cette dynamique.

Quoi faire en cas de conflit?

Un enfant sera parfois confronté aux chicanes, aux rivalités ou aux jalousies. Dans ces circonstances, les parents pourraient sentir le besoin d’intervenir, même si, dans la plupart des cas, il est préférable de s’en tenir à l’écoute et aux conseils.

  • Lorsque votre enfant se dispute avec ses amis, guidez-le pour qu’il règle lui-même son conflit. Évitez d’intervenir vous-même. Vous pouvez l’aider en lui demandant comment il se sentirait s’il était à la place de son ami(e).
  • Si votre enfant cesse brusquement de parler de ses amitiés, cela pourrait être signe qu’il vit des moments difficiles avec certains amis. Une simple chicane ou un malentendu peut en effet créer beaucoup d’angoisse chez un enfant de cet âge. Discutez avec lui pour essayer d’en savoir plus.
  • Évitez de parler en mal de l’autre enfant impliqué dans le conflit, car les chicanes à l’âge scolaire ne durent souvent pas longtemps. Aidez-le plutôt à trouver des stratégies pour régler ce conflit.
  • Si votre enfant souhaite mettre en veille sa relation avec un de ses amis pour un certain temps, respectez son choix.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Ariane Leroux-Boudreault, doctorante en psychologie et intervenante en milieu scolaire
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Janvier 2016

 

 

Ressources et références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Pour les parents

  • FERLAND, Francine. Le développement de l’enfant au quotidien de 6 à 12 ans. Éditions du CHU Sainte-Justine, « Collection du CHU Sainte-Justine pour les parents », 2014, 178 p.

Pour les enfants

  • COUTURE, Nathalie et Geneviève MARCOTTE. Super Moi surmonte sa timidité. Éditions Midi trente, 48 p.
  • SAINT MARS, Dominique de. Max veut se faire des amis. Éditions Calligram, coll. « Ainsi va la vie », 1996, 45 p.
  • WATT, Mélanie. Frisson l’écureuil se fait un ami. Éditions Scholastic, 40 p.

À lire aussi