Ne pas acheter ce que veut mon enfant

Ne pas acheter ce que veut mon enfant
Les enfants et la société de consommation : comment gérer au mieux quand ils réclament « toujours plus »?


Tout comme les adultes, les tout-petits sont influencés par la société de consommation. Même s’ils ont beaucoup de choses, ils peuvent parfois en vouloir plus. Comment aider un enfant à comprendre qu’il ne peut pas tout avoir?

Pourquoi votre enfant veut toujours quelque chose au magasin?

C’est généralement à partir de 4 ans que vous pouvez constater que votre enfant est influencé par la société de consommation. Il peut alors commencer à faire de nombreuses demandes pour avoir certains jouets, vêtements ou chaussures. À cet âge, votre enfant est davantage centré sur ses désirs que sur ses besoins. S’il voit un autre enfant qui a un objet qui lui plaît, il aura envie de l’avoir lui aussi.

Votre tout-petit est également influencé par les publicités qu’il voit et par les emballages attrayants, par exemple, ceux des boîtes de céréales ou de biscuits présentant des personnages de dessins animés. Même à l’épicerie, ses demandes peuvent être nombreuses!

Comme votre enfant ne comprend pas encore la valeur de l’argent, il n’est pas conscient que vous avez un budget à respecter pour vos achats ou même que votre famille a un revenu moins grand que celui de son ami. C’est pourquoi il pense qu’il peut avoir tout ce qu’il désire.

Comment l’aider à comprendre qu’il ne peut pas tout avoir?

Voici quelques stratégies pour faire comprendre à votre enfant qu’il ne peut pas avoir tout ce qu’il veut :

  • Aidez votre enfant à comprendre la différence entre ses « besoins » et ses « désirs » en utilisant des exemples qu’il connaît. Par exemple, vous pouvez lui expliquer qu’il a besoin de chaussures pour protéger ses pieds quand il marche, mais qu’il n’a pas nécessairement besoin de celles qui font de la lumière quand il court. Vous pouvez lui dire : « Oui, elles sont très belles ces chaussures, mais elles coûtent plus de sous. Je vais acheter celles dont tu as besoin. » Même chose si votre tout-petit vous demande un toutou au magasin. Vous pouvez lui faire remarquer qu’il n’en a pas vraiment besoin, même s’il est très beau, puisqu’il a déjà plusieurs toutous à la maison.
  • Expliquez-lui que tout ce qu’on voit dans les magasins coûte de l’argent. Dites-lui par exemple que vous ne pouvez pas acheter tous les produits qu’il veut à l’épicerie parce que vous devez avoir assez d’argent pour acheter ce qu’il faut pour préparer tous les repas de la semaine.
  • Profitez de vos visites au magasin pour lui apprendre à mieux consommer. Par exemple, réfléchissez tout haut pour expliquer vos choix. Vous pouvez dire : « Les pamplemousses sont chers aujourd’hui, je vais acheter des oranges à la place » ou « C’est un beau chandail, j’aimerais bien l’avoir, mais j’en ai déjà beaucoup à la maison; je n’en ai pas besoin ». Petit à petit, votre enfant apprend qu’il faut faire des choix quand on magasine et que vous ne pouvez pas tout acheter, même pour vous-même. Si votre enfant est plus vieux, vous pouvez aussi lui expliquer qu’acheter des objets dont vous n’avez pas besoin nuit à l’environnement.
  • Dites à votre enfant comment vous souhaitez que les choses se passent avant d’entrer au magasin. Vous pourriez ainsi éviter d’avoir à négocier avec lui une fois à l’intérieur. Par exemple, vous pouvez lui dire qu’il peut regarder les jouets parce que vous devez en choisir un pour une fête d’amis, mais que vous n’en achèterez pas pour lui aujourd’hui.
  • Laissez votre tout-petit faire certains choix lorsque vous allez ensemble à l’épicerie. Par exemple, montrez-lui trois ou quatre produits qui correspondent à votre budget et demandez-lui de choisir celui qu’il préfère. Cela lui permet de combler son besoin d’affirmation et de décider certaines choses.
  • Initiez-le au plaisir de rêver à des objets sans nécessairement les obtenir. Par exemple, vous pouvez photographier le jouet qu’il aime au magasin pour qu’il rapporte l’image avec lui à la maison. Au retour du magasin, vous pouvez aussi inviter votre enfant à dessiner les jouets qu’il a le plus aimés. Son dessin et sa photo pourraient ensuite être affichés sur le réfrigérateur jusqu’à une occasion spéciale, comme son anniversaire.

Pour en savoir plus, consultez nos fiches Comment parler d’argent à un enfant? et Magasiner avec son enfant.

 

Pour l’aider à gérer ses frustrations
Lorsqu’il est confronté à un refus, votre enfant peut bouder, crier ou pleurer parce qu’il ressent une déception ou une frustration. Vous pouvez l’aider à nommer son émotion et à trouver une façon acceptable de l’exprimer. Par exemple, vous pouvez lui dire : « Tu es déçu parce qu’on n’a pas acheté le jouet que tu voulais, je comprends. Tu le trouvais beau le toutou? Tu aurais aimé jouer avec? » Il se sentira ainsi compris et réconforté, ce qui l’aidera à se calmer. De plus, quand vous l’encouragez à parler de son émotion, votre enfant apprend peu à peu à la reconnaître et à mieux contrôler ses réactions.

 

À retenir

  • C’est généralement à partir de l’âge de 4 ans que les enfants commencent à faire des demandes pour avoir différentes choses, comme des jouets, des vêtements et des chaussures.
  • Votre tout-petit pense qu’il peut tout avoir parce qu’il est davantage centré sur ses désirs que sur ses besoins et qu’il ne comprend pas encore la valeur de l’argent.
  • Vous pouvez l’aider à comprendre petit à petit qu’il faut faire des choix en fonction d’un budget quand on magasine et qu’on ne peut pas tout avoir.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Solène Bourque, psychoéducatrice
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Septembre 2019

 

Photo : GettyImages/IgorBukhlin

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Pour les parents

AGENCE DE LA CONSOMMATION EN MATIÈRE FINANCIÈRE DU CANADA. Commencer à sensibiliser les enfants aux questions d’argent. canada.ca

Pour les enfants

  • BROUTIN, Alain. Calinours va faire les courses. L’école des loisirs, 2001, 26 p.
  • GRAVEL, Élise. La clé à molette. Éditions La courte échelle, 2012, 32 p.
  • GRAVEL, Élise. Le catalogue des gaspilleurs. 2e éd., Éditions 400 coups, 2011, 32 p.
  • SERVANT, Stéphane. La culotte du loup. Éditions Didier jeunesse, 2011, 26 p.

 

Partager

À lire aussi