3 à 4 ans: motricité globale

3 à 4 ans: motricité globale
Le développement de la motricité globale de l’enfant de 3 à 4 ans. Suivez pas à pas toutes les étapes du développement de votre enfant.

Le développement de la motricité globale permet à un enfant d’exercer son équilibre et sa coordination et d’utiliser ses grands muscles. Ces habiletés l’aideront à maîtriser certaines activités physiques, comme s’asseoir, ramper, marcher, courir, grimper, sauter, et plusieurs autres mouvements que son corps lui permet de faire. Développer la motricité globale aide beaucoup au développement de la motricité fine.



Développement de la motricité globale de 3 à 4 ans

À cet âge :

Rappelez-vous que les enfants ne se développent pas tous à la même vitesse dans tous les domaines. L’information sur ce site Web est conçue pour être générale. Si le développement de votre enfant vous préoccupe, consultez un médecin.
  • votre enfant court avec aisance (il peut partir, arrêter et changer de direction) en bougeant les bras en alternance;
  • il peut lancer et attraper à l’occasion un ballon sans perdre l’équilibre;
  • il grimpe, glisse, monte une échelle et se balance sur le matériel d’un terrain de jeux;
  • votre tout-petit s’accroupit et se relève sans aide;
  • il monte les escaliers en mettant un pied sur chaque marche, sans se tenir sur la rampe;
  • il saute sur une jambe en se déplaçant légèrement vers l’avant;
  • votre enfant se tient sur un seul pied en gardant l’équilibre pendant un moment, puis jusqu’à 5 secondes la plupart du temps.

Au cours des prochains mois, votre enfant commencera à :

  • attraper un gros ballon en allongeant les bras;
  • galoper, courir, marcher et avancer sur la pointe des pieds dans le cadre d’une activité de groupe;
  • sauter dans les airs à pieds joints;
  • faire des culbutes.

Comment l’aider à progresser?

Chaque enfant est différent et se développe à son propre rythme. Mais vous pouvez contribuer à favoriser le développement de votre tout-petit en mettant en pratique l’approche parentale Réconforter, jouer et enseigner. Cette approche a été conçue pour s’intégrer facilement à votre routine quotidienne. Adapté à l’âge de votre enfant, le tableau ci-dessous vous donne des exemples de petits gestes bénéfiques au développement de sa motricité globale.

Réconforter
Lorsque vous le félicitez quand il emploie ses nouvelles habiletés, par exemple en lui disant : « Tu es tellement bon pour attraper le ballon »,
 
votre tout-petit a plus confiance en ses moyens et veut répéter l’activité.
Lorsque vous faites jouer sa musique préférée et explorez divers mouvements ensemble,
 
votre enfant aime passer du temps avec vous et il est heureux de vous montrer tous les mouvements qu’il peut faire.
Lorsque vous l’aidez à exercer des habiletés plus difficiles à maîtriser, par exemple rester en équilibre sur un pied ou suivre une ligne droite dessinée au sol,
 
votre tout-petit se sent en sécurité et acquiert la confiance nécessaire pour essayer seul de nouvelles activités.
Jouer
Lorsque vous l’encouragez à imiter le mouvement de certains animaux, notamment, sauter comme une grenouille, nager comme un poisson, se tortiller comme un ver ou galoper comme un cheval,
 
votre enfant s’exerce à faire plusieurs mouvements tout en utilisant son imagination. Il développe aussi sa conscience corporelle et sa coordination grâce au jeu.
Lorsque vous accompagnez les comptines de gestes en encourageant votre enfant à bouger pour mimer l’action, comme danser en rond en chantant Sur le pont d’Avignon,
 
votre tout-petit développe ses capacités de comprendre les mots en créant des mouvements pour mimer l’action.
Lorsque vous invitez ses amis à la maison et leur enseignez un jeu simple, comme Trois fois passera,
 
votre enfant exerce ses habiletés sociales, comme attendre son tour, en bougeant et en s’amusant.
Enseigner
Lorsque vous faites des étirements de yoga avec lui, par exemple ceux du chat, du chien, du lapin, du serpent, de la chandelle et de la poupée en chiffon,
 
votre tout-petit apprend à bouger son corps de façon relaxante et inventive pour imiter les divers animaux et objets.
Lorsque vous créez une course à obstacles facile à l’aide de cerceaux, d’une table, de cônes, d’une planche en équilibre ou d’un ballon,
 
votre enfant apprend à connaître le sens de certains mots comme « au-dessus », « en dessous », « autour », « en haut » et « en bas ». Il explore aussi son corps, son environnement et l’espace.
Lorsque vous jouez à des jeux simples qui l’amènent à essayer diverses activités, par exemple, « saute 3 fois » ou « fais une culbute »,
 
votre tout-petit exerce ses habiletés d’écoute et de calcul tout en vous montrant ses nouvelles capacités physiques.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Stéphanie Boivin et Sonya Côté, ergothérapeutes
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Avril 2019

 

Photo : iStock.com/ArtisticCaptures

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • CENTRE D’EXCELLENCE POUR LE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES ENFANTS. L’activité physique chez les jeunes enfants : adopter très tôt des habitudes de vie saines et durables. Avril 2011. www.excellence-jeunesenfants.ca
  • FERLAND, Francine. Le développement de l’enfant au quotidien : de 0 à 6 ans. 2e éd., Éditions du CHU Sainte-Justine, 2018, 264 p.
  • FERLAND, Francine. Viens jouer dehors! Pour le plaisir et la santé. Éditions du CHU Sainte-Justine, 2012, 122 p.
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Soins de nos enfants. Le développement de vos enfants : à quoi vous attendre. www.soinsdenosenfants.cps.ca

 

À lire aussi