Jouer au ballon et à la balle

Jouer au ballon et à la balle
Apprendre à jouer au ballon : étapes de développement et jeux pour les enfants de 3 à 5 ans


Jouer au ballon nécessite des habiletés qui demandent du temps à acquérir pour un tout-petit. En effet, il apprend d’abord à faire rouler un ballon, puis à le lancer et, enfin, à l’attraper. Comme un enfant apprend toujours les choses plus simples avant les plus difficiles, il jouera avec un gros ballon, plus facile à manier, avant de savoir attraper une balle.

À quoi s’attendre entre 3 et 5 ans?

Groupe d’âge
L’enfant :

Vers 3 ans

  • lance une balle par-dessus l’épaule (avec la paume orientée vers le sol, comme au baseball), au début près de lui et, au fil du temps, de plus en plus loin;
  • botte un ballon devant lui avec assez de force pour le faire rouler à presque 2 mètres de lui.

Vers 3 à 4 ans

  • botte un ballon qui roule vers lui à une distance d’environ 1 mètre;
  • attrape un ballon qui lui est lancé d’une distance d’environ 1 mètre et demi;
  • lance une balle et atteint une cible d’environ 60 cm de largeur située à 60 cm du sol.

Vers 4 à 5 ans

  • attrape à deux mains un ballon que l’on fait rebondir vers lui d’une distance de presque 1 mètre;
  • fait rebondir une balle 2 à 3 fois de suite.

Vers 5 à 6 ans

  • lance une balle par-dessus l’épaule (avec la paume orientée vers le sol comme au baseball) sur une distance de 3 mètres;
  • attrape une balle de tennis d’abord avec ses deux mains et son corps et, plus tard, avec les mains seulement;
  • peut botter de nouveau un ballon qui revient vers lui après un premier botté vers un mur.

Les âges mentionnés ici ne sont que des points de référence. Un enfant ayant des habiletés motrices plus développées ou ayant plus souvent accès à ce matériel de jeu, par exemple, pourrait devenir habile avec un ballon plus rapidement qu’un enfant qui s’intéresse davantage à des activités plus sédentaires (livres, figurines, blocs, etc.).

Habiletés développées en jouant avec un ballon ou une balle

Lorsqu’il s’amuse avec un ballon ou une balle, un enfant développe :

  • la perception de son corps et de l’environnement en se déplaçant vers un ballon qui se dirige vers lui;
  • la coordination de ses mains lorsqu’il lance ou attrape. La capacité de bien coordonner les deux mains est essentielle pour développer sa motricité fine;
  • la coordination entre ses yeux et ses mains en jugeant la distance entre lui et un ballon qui se dirige vers lui afin de l’attraper au bon moment;
  • sa planification motrice en ajustant la force de son lancer pour atteindre une cible;
  • sa coordination et son équilibre en ajustant la direction de son botté pour atteindre une cible et en bottant le ballon, car il doit se tenir sur un pied pour un moment.

Des jeux à faire avec votre enfant

Lorsque vous jouez au ballon avec votre tout-petit, n’oubliez pas que plus vous êtes près de lui, plus l’activité est simple. Lorsqu’il devient plus habile à manipuler un ballon, éloignez-vous de quelques pas afin de le faire progresser dans ses habiletés. Si votre enfant a de la difficulté à attraper le ballon, aidez-le à anticiper son arrivée en le préparant à votre lancer (ex. : dire « 1-2-3, je lance le ballon / je botte le ballon »).

Idées de jeux de ballon et de balle

  • Jouez aux quilles avec votre enfant. Si vous n’avez pas de quilles, servez-vous de peluches, de figurines ou de bouteilles en plastique que vous remplirez d’eau. Plus les bouteilles seront pleines, plus elles seront difficiles à faire tomber. Tentez à tour de rôle de faire tomber les quilles en faisant rouler un ballon ou une balle vers les quilles. Pour rendre le jeu plus difficile, utilisez une balle. Vous pouvez aussi proposer à votre enfant d’être lui-même une quille. Lorsque le ballon roule vers lui et le touche, il doit tomber comme une quille. Votre tout-petit peut aussi être une quille « peureuse » qui se déplace pour éviter d’être touchée par le ballon.
  • Faites-vous des passes, comme au soccer. Avec votre pied, frappez le ballon pour l’envoyer à votre enfant. Demandez-lui ensuite de vous renvoyer le ballon de la même façon.
  • Utilisez des éléments de votre environnement (ex. : feuille de papier, napperon, chaise, bâton, coussin) pour créer un parcours amusant. Par exemple, demandez à votre enfant de faire rebondir le ballon trois fois sur un napperon posé au sol, de pousser un ballon avec un bâton jusqu’à un point précis, de faire rouler un ballon sous une chaise, puis de passer par-dessus, etc.
  • Placez-vous debout, face à face, jambes écartées et mains jointes et placez un ballon par terre entre vous. Au signal, le premier à jouer se penche en avant et frappe le ballon avec ses mains pour le faire rouler sur le sol. Le but du jeu est de réussir à faire passer le ballon entre les jambes de l’autre joueur. Quand un joueur y arrive, il marque un point. Pour augmenter le défi, le joueur qui doit frapper le ballon peut se placer dos à son partenaire et faire rouler le ballon d’abord sous ses propres jambes et ensuite sous celles de son partenaire.
  • Jouez avec votre enfant au jeu de poches lorsqu’il sait lancer une balle par en dessous, comme à la balle molle. Ce jeu consiste à lancer des sacs de sable sur une planche inclinée percée de trous de différentes grandeurs et adossée à un mur. S’il a de la difficulté, inclinez davantage la planche de jeu vers l’horizontale. Il aura plus de succès et cela l’encouragera.
  • Initiez votre tout-petit au hockey. Installez au sol une grosse boîte de carton dont un côté est ouvert, comme s’il s’agissait d’un but. Demandez à votre enfant de pousser le ballon jusqu’à la cible avec un mini-bâton de hockey ou un petit balai. Il doit faire rentrer le ballon dans la boîte. Quand votre enfant devient habile, augmentez la distance.
  • Choisissez un thème, par exemple les vêtements, les animaux ou les moyens de transport. Ensuite, placez-vous face à votre enfant et frappez à tour de rôle un ballon gonflable (« balloune »), qui se déplacera plus lentement qu’un vrai ballon, avant qu’il retombe sur le sol. Chaque fois qu’un joueur frappe le ballon, il doit nommer un élément qui appartient au thème choisi. Par exemple avec la catégorie « animaux », vous frappez le ballon en disant « chat » et votre enfant le renvoie en disant « ours », et ainsi de suite. Le jeu se termine si le ballon tombe par terre ou si un joueur n’a plus d’idée de mots pour la catégorie.
  • Jouez au cirque. Faites semblant que le ballon est un lion qui doit sauter à travers un cerceau. Tenez le cerceau face à votre enfant et dites-lui de faire passer le lion au travers pour l’encourager à lancer le ballon dans le cerceau.
Jouer au soccer et au baseball
Toutes les habiletés que votre enfant développe lorsqu’il joue avec un ballon ou une balle lui seront utiles pour jouer au soccer ou au baseball. Cependant, avant l’âge de 6 ans, un enfant a souvent de la difficulté à comprendre les consignes du jeu même s’il est capable de frapper un ballon avec le pied ou de lancer une balle vers une cible. Ce n’est que vers 6 ans qu’il comprendra et appréciera les jeux avec des règles et des consignes précises à suivre, et surtout la notion de travail d’équipe.

 

À retenir

  • L’enfant lance une balle plus loin, botte le ballon plus fort et est capable de faire rebondir une balle quelques fois de suite.
  • Jouer avec un ballon ou une balle favorise le développement de nombreuses habiletés qui seront utiles plus tard à l’enfant.
  • Même s’il est capable de frapper un ballon avec le pied ou de lancer une balle vers une cible, un enfant de moins de 6 ans n’est habituellement pas prêt à apprécier les sports du soccer et du baseball, car il a de la difficulté à comprendre les consignes de ces jeux.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Josiane Caron Santha, ergothérapeute
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Décembre 2018

 

Photo : iStock.com/ptaxa

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • BEERY, Keith E. et autres. The Beery-Buktenica Developmental Test of Visual-Motor Integration. 6e éd., Londres, Pearson, 2010.

 

Partager

À lire aussi