Pour une bonne entente entre parents et grands-parents

Pour une bonne entente entre parents et grands-parents
Parents et grands-parents ne sont pas toujours sur la même longueur d’ondes. Comment s’entendre?

D’une génération à l’autre, la façon d’éduquer les enfants change, et ce qui était recommandé avant n’est peut-être plus ce qui se fait maintenant. Ainsi, il est normal que les façons de faire que vous adoptez avec votre enfant ne soient pas les mêmes que celles que vos parents avaient avec vous. Par exemple, il est possible que vous ne vouliez pas que les gens fument en présence de votre enfant alors que vos parents l’ont fait avec vous.

Il peut aussi arriver que les grands-parents n’aient pas les mêmes exigences que vous. Par exemple, ils peuvent demander à ce que votre tout-petit ne saute pas dans la maison, ne touche pas à certains objets ou n’ouvre pas le réfrigérateur sans permission. Encouragez votre enfant à suivre ces règles. Il apprend ainsi à respecter les consignes et il comprend que les choses se passent différemment chez ses grands-parents.



Respect des règles

Si certaines pratiques des grands-parents créent des tensions ou des conflits, discutez-en avec eux en l’absence de votre enfant pour éviter qu’il se sente coupable.

Présentez aux grands-parents les règles auxquelles vous tenez pour votre enfant (sécurité, discipline, routine, alimentation, etc.) et expliquez pourquoi elles sont importantes pour vous. S’ils ne les respectent pas, exposez-leur les conséquences sur votre enfant. Par exemple, il fait des crises quand il se couche trop tard, il n’a plus faim quand il mange trop de collations, etc. Même si les grands-parents n’ont pas à jouer un rôle éducatif comme vous, il est normal que vous vous attendiez à être soutenu dans vos choix.

Essayez de vous entendre ensemble sur la façon dont les choses doivent se passer. Lorsque les parents et les grands-parents ne s’entendent pas, l’enfant peut ressentir la tension et y réagir. Par exemple, si un grand-parent conteste ouvertement vos règles ou vous reprend devant votre enfant en disant « ce n’est pas grave, laisse-le faire », votre enfant pourrait refuser d’obéir à vos demandes afin de tester les limites. De la même façon, si vous vous opposez ouvertement aux règles que les grands-parents ont fixées dans leur maison, votre tout-petit risque d’ignorer leurs demandes. Il pourrait également se sentir déchiré entre vous et ses grands-parents.

Gâteries et permissions spéciales

N’hésitez pas à faire preuve d’une certaine souplesse. Passer du temps avec ses grands-parents est souvent synonyme de gâteries et de permissions spéciales pour un enfant. En général, elles n’ont pas d’effets négatifs sur lui.

Votre enfant est capable de comprendre qu’il peut y avoir des exceptions chez grand-papa ou grand-maman et que les habitudes de vie peuvent être différentes. Expliquez-lui que ce sont des exceptions et que cela ne change rien aux règles de la maison. N’oubliez pas que le plus important est le lien affectif que votre enfant développe avec ses grands-parents.

Conseils pour des relations parents – grands-parents harmonieuses

  • Favorisez la discussion. Dites au grand-parent ce que vous appréciez ou ce qu’il fait de bien avec votre enfant. Il sera ainsi plus ouvert à écouter vos besoins et vos attentes.
Il est courant que les grands-parents soient plus souples et fassent moins de discipline que les parents.
  • Évitez les accusations. Par exemple, plutôt que de dire « vous couchez Jonathan trop tard le soir », dites « j’ai remarqué que Jonathan se couche tard quand il dort ici et je trouve ça difficile après de reprendre la routine à la maison ». En parlant au « je », le grand-parent risque de se sentir moins accusé ou critiqué.
  • Tentez de comprendre les motivations du grand-parent. Dites par exemple : « J’aimerais comprendre ce qui a amené Jonathan à se coucher si tard. »
  • Expliquez de votre côté pourquoi vous tenez à certaines règles. Dites par exemple « J’ai remarqué que Jonathan est de mauvaise humeur le lendemain quand il se couche tard. »
  • Ne réagissez pas sur le coup. Il vaut mieux prendre un peu de recul pour vous calmer et discuter de la situation avec votre partenaire, pour essayer de trouver des pistes de solution ou voir si vous êtes prêt à faire certains compromis.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Nathalie Parent, psychologue et auteure
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Octobre 2015

 

Photo : iStock.com/SolStock

 

Ressources et références

  • FERLAND, Francine. Grands-parents aujourd’hui : plaisirs et pièges. Montréal, Éditions du CHU Sainte-Justine, 2012, 156 p.
  • PARENT, Nathalie. Pour grands-parents seulement! Montréal, Les Éditions Québec-Livres, 2013, 176 p.

 

À lire aussi