2 ans à 2 1/2: développement affectif

2 ans à 2 1/2: développement affectif
Le développement affectif de l’enfant de 25 à 30 mois. Suivez pas à pas toutes les étapes du développement de votre enfant.

Développement affectif

Le développement affectif permet à l’enfant de comprendre et d’exprimer les émotions qu’il ressent à mesure qu’il grandit.

Au fil du temps, l’enfant acquiert de l’assurance et fait preuve de qualités plus profondes, comme la sympathie, la compassion, la résilience, l’affirmation de soi et l’empathie.

À cet âge :

  • il peut encore être attaché à un animal en peluche ou à son jouet préféré;
  • il joue à faire semblant et il attribue des sentiments et des intentions aux objets comme son toutou;
  • il impose sa façon de faire la plupart du temps, car il est en quête d’autonomie;
  • il se sent sécurisé par les moments de routine;
  • il reconnaît peu à peu son sexe et sait s’il est un garçon ou une fille;
  • il communique ce qu’il ressent par le langage et il aime jouer avec les mots. Par exemple, il rugit comme un lion en colère et il trouve amusant de changer le nom des personnes ou de ses jouets.
Rappelez-vous que les enfants ne se développent pas tous au même rythme dans tous les domaines. L’information sur ce site web est conçue pour être générale. Si le développement de votre enfant vous préoccupe, le mieux est de consulter son médecin.

Au cours des prochains mois, il commencera à :

  • se montrer sensible aux sentiments des autres enfants;
  • faire parfois des cauchemars;
  • être contrarié et à se mettre en colère lorsqu’il n’est pas compris;
  • s’opposer moins qu’avant aux limites et à la discipline.

Comment l’aider à progresser?

Votre enfant a une personnalité unique qui se développera à son propre rythme. Mais vous pouvez contribuer à favoriser ce développement en mettant en pratique l’approche parentale Réconforter, jouer et enseigner. Cette approche a été conçue pour s’intégrer facilement à votre routine quotidienne. Adapté à l’âge actuel de votre enfant, le tableau ci-dessous vous donne des exemples de petits gestes bénéfiques à son développement affectif.

Réconforter
Lorsque vous l’encouragez à dire ce qu’il ressent et que vous discutez de ses sentiments (ex. : « Tu as le droit de pleurer. Peux-tu me dire ce qui te rend triste? »),
 
votre enfant se sent à l’aise à l’idée de verbaliser ses émotions.
Lorsque vous lui donnez l’exemple de ce qu’il faut faire dans certaines situations contrariantes en utilisant, par exemple, des phrases comme « cela me rend triste » ou « cela me met en colère » pour parler de ce que vous ressentez,
 
votre enfant est plus en mesure de comprendre ce que les autres enfants et les adultes ressentent.
Lorsque vous l’emmenez à un endroit calme quand il a du mal à maîtriser ses émotions,
 
votre enfant apprend des stratégies qui lui permettent de faire face à ce qu’il ressent et il adopte une meilleure façon de réagir.
Jouer
Lorsque vous lui donnez l’occasion de jouer à faire semblant avec des poupées et des oursons,
 
votre enfant communique ce qu’il ressent par l’entremise de ses jouets.
Lorsque vous le laissez souvent faire les choses lui-même, par exemple s’habiller ou participer aux tâches ménagères,
 
votre enfant comprend peu à peu qu’il est une personne distincte de vous.
Lorsque vous lui faites un spectacle de marionnettes dans lequel les personnages vivent des émotions différentes,
 
votre enfant comprend de mieux en mieux ce que les autres ressentent et ce qui provoque leur réaction.
Enseigner
Lorsque vous l’encouragez à comprendre comment les autres se sentent dans certaines situations,
 
votre enfant développe peu à peu de l’empathie et de la sympathie.
Lorsque vous l’aidez à comprendre de quelle façon son comportement atteint les personnes autour de lui,
 
votre enfant prend peu à peu conscience de la façon dont les autres peuvent se sentir.
Lorsque vous lui lisez des histoires au sujet d’enfants ou d’animaux et que vous lui faites remarquer les émotions qu’éprouvent les différents personnages (ex. : jalousie, colère ou affection),
 
votre enfant comprend petit à petit ce que les autres enfants ressentent dans certaines situations, et il aime passer du temps avec vous et discuter des personnages qu’il voit dans le livre.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Stéphanie Duval, professeure en éducation préscolaire à l’Université du Québec à Chicoutimi
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Décembre 2015

Photo : iStock.com/MaElena1

À lire aussi