Les peurs au coucher

Les peurs au coucher
Pourquoi votre enfant a peur du noir ou des monstres quand vient le temps de se coucher?


Les peurs au moment du coucher sont présentes chez plusieurs tout-petits. C’est d’ailleurs entre 3 ans et 6 ans que les peurs les plus fréquentes surviennent : peur du noir, peur des monstres et peur des bruits que l’enfant ne reconnaît pas.

Pourquoi il a peur?

L’enfant a beaucoup d’imagination et il ne fait pas encore très bien la distinction entre ce qui est réel ou pas. Et comme, le soir, il ne voit pas bien dans sa chambre, il peut se mettre à imaginer qu’un vêtement est un fantôme ou que l’ombre d’un toutou est un monstre.

Il faut comprendre que, pour votre tout-petit, le monstre qu’il dit voir dans sa chambre est bien réel. Il ressent donc une vraie crainte en l’imaginant.

Lorsque votre enfant exprime des peurs à l’heure du dodo, il a besoin d’être rassuré.

Tout au long de la journée, votre enfant ressent différentes émotions qu’il ne comprend pas encore très bien. Certaines de ces émotions sont positives, comme la joie d’avoir fait une activité qu’il aime avec ses amis ou avec vous. Mais d’autres émotions peuvent aussi être négatives. Par exemple : il a eu peur de tomber, il a sursauté en voyant un chien l’approcher au parc…

Parfois, ces émotions négatives de la journée s’expriment en peurs lorsque votre enfant se retrouve seul dans sa chambre pour dormir. Sachez toutefois que votre enfant peut aussi avoir des peurs à l’heure du dodo même s’il ne s’est rien passé de particulier durant la journée.

Comment l’aider?

Pour l’aider à surmonter ses peurs, votre enfant a besoin que vous mettiez des mots sur ses émotions, en lui disant, par exemple : « Tu as peur et tu n’arrives pas à dormir, c’est ça? » Il a aussi besoin que vous le rassuriez en l’aidant à faire la différence entre son imaginaire et la réalité. Voici d’autres stratégies qui pourraient l’aider :

  • Mettez en place un rituel calme au moment du dodo : histoire, musique douce, petit massage… Vous permettez ainsi à votre enfant de se débarrasser des tensions de sa journée et de se préparer au sommeil.
  • Évitez de proposer à votre enfant de chasser le monstre de sa chambre. En lui disant cela, vous lui confirmez que le monstre existe (et bien sûr qu’il pourrait revenir!).
  • Installez une veilleuse afin de le rassurer. Ou encore, laissez une lampe de poche dans sa chambre, afin que vous puissiez regarder avec lui sous son lit ou dans le placard. Il verra ainsi qu’il n’y a pas de monstre.
  • Parlez-lui de vos propres peurs, quand vous étiez enfant et de vos trucs, si vous en aviez, pour les éloigner. Il réalisera ainsi qu’il n’est pas le seul à avoir des peurs et qu’il y a plusieurs moyens de les surmonter.
Livres de monstres ou de sorcières : une bonne idée?
Les histoires mettant en scène des personnages qui peuvent faire peur ne sont pas à éviter, au contraire! Les contes permettent aux enfants de nommer les émotions qu’ils peuvent ressentir face à ces personnages et, comme la plupart des contes finissent bien, cela leur permet de surmonter leur peur. Choisissez des livres remplis d’humour. Cela permettra à votre enfant de dédramatiser ses craintes.

 

À retenir

  • Les peurs sont fréquentes chez la plupart des enfants de 2 ans à 6 ans.
  • L’imaginaire de l’enfant lui fait percevoir les objets différemment au moment du dodo : il est donc important de le rassurer.
  • Mettre en place une routine calme permettra à votre enfant de mieux vivre l’heure du coucher.

 

Naitre et grandir.com

Recherche et rédaction : Solène Bourque, psychoéducatrice
Adaptation web : Équipe Naître et grandir
Novembre 2017

 

Photo : GettyImages/princessdlaf

 

Ressources et références

Livres pour les enfants

  • BERGERON, Alain M. et MACO, Maman, il y a un enfant sous mon lit! Éditions Imagine, 2010, 32 p.
  • LALLEMAND, Orianne et Éléonore THUILLIER. P’tit loup a peur du noir. Éditions Auzou, 2013, 24 p.
  • WADDELL, Martin et Barbara FIRTH, Tu ne dors pas, petit ours? L’école des loisirs,1988, 32 p.

 

À lire aussi