Comment transmettre des valeurs à un enfant

Comment transmettre des valeurs à un enfant
Partager, pardonner, être honnête… comment transmettre des valeurs à un enfant?


Partager, pardonner, être honnête : il est normal comme parent de vouloir transmettre de bonnes valeurs à son enfant. Mais comment y arriver? Lui expliquer les conséquences de ses gestes et de ceux des autres peut l’aider à mieux comprendre l’importance de certaines valeurs. Cet apprentissage reste toutefois un défi pour un tout-petit.

Le partage

À partir de quel âge?

Avant 4 ans, la notion de partage n’est pas facile à comprendre pour un tout-petit, car il a une vision égocentrique du monde. C’est-à-dire qu’il voit la vie en partant de ses besoins, de ses envies et de ses désirs. L’enfant a également de la difficulté à se mettre à la place de l’autre. Il comprend mal qu’un autre enfant soit triste ou en colère s’il refuse de partager. Même à 5 ou 6 ans, un enfant peut encore avoir de la difficulté à partager.

Avec la pratique et en grandissant, l’enfant apprend à prêter plus spontanément. Il comprend qu’il peut faire plaisir en partageant. Il saisit aussi que partager peut amener, par exemple, son frère ou son ami à lui prêter un jouet en échange.

Comment l’aider à partager?

  • Apprenez à votre enfant la notion du tour de rôle. « Tu joues quelques minutes avec ce jouet, et ensuite ce sera le tour de ton frère. » Cela l’aide à mieux comprendre que d’autres veulent également le jouet qu’il aime bien.
  • Aidez-le à voir les réactions positives des autres quand il partage. Par exemple, vous pouvez dire : « Regarde, ta soeur sourit. Elle est contente que tu lui prêtes ton toutou. » Montrez-lui que vous aussi vous partagez. Dites-lui : « Tu vois, je prête ma pelle au voisin pour l’aider et il va me la rendre après. » Ce genre de situations concrètes aident votre enfant à mieux comprendre l’importance de partager.
  • Favorisez les jeux qui permettent la collaboration et la coopération, comme les blocs de construction, les casse-têtes ou les jeux de société en duo. Ces jeux aident votre enfant à apprécier l’apport des autres dans ses jeux.
  • Demandez à votre enfant de déterminer quels jouets il accepte de partager et quels jouets il préfère garder pour lui. Vous pouvez garder ses jouets préférés dans sa chambre quand d’autres enfants viennent à la maison et encourager votre tout-petit à partager ses autres jouets. Vous lui apprenez ainsi à partager tout en respectant ses capacités.
  • Renforcez la valeur du partage au lieu de forcer votre enfant à partager quand un autre enfant lui demande ses jouets. Mieux vaut dire : « Tu peux jouer avec ce jouet un petit moment. Cependant, quand tu auras terminé, veux-tu aller le porter à ton ami qui voudrait l’avoir? » Ainsi, au lieu de décider pour votre enfant, vous l’encouragez à partager.
  • Établissez des règles simples de partage quand votre tout-petit est en groupe. Expliquez-lui : « Tu peux prendre un jouet seulement si personne ne l’utilise. Sinon, demande à l’ami qui le tient s’il peut te le prêter en disant “s’il te plaît”. S’il accepte, tu peux lui dire “merci” et lui prêter un de tes jouets en retour. S’il refuse, tu dois choisir un autre jouet. »
Donnez l’exemple
Votre enfant vous observe pour savoir comment se comporter avec les gens ou comment utiliser les choses. Vous servez donc d’exemple pour chacune des valeurs que vous souhaitez lui transmettre : le partage, le respect, le pardon et l’honnêteté... Les mots que vous utilisez ne représentent qu’une petite portion de son apprentissage quand il est petit. Vos gestes sont beaucoup plus importants.

Le respect

À partir de quel âge?

Apprendre le respect à un enfant, c’est lui montrer à traiter avec soin les gens et les objets qui l’entourent. Cela veut dire l’aider à comprendre qu’il n’y a pas que lui qui compte, mais qu’il doit aussi tenir compte des autres. Apprendre le respect à un tout-petit, c’est également lui montrer à faire attention aux choses, par exemple ne pas frapper ses jouets sur la table et tourner doucement les pages d’un livre pour ne pas les déchirer.

Le respect est une valeur difficile à comprendre jusqu’à 4 ou 5 ans. Avant cet âge, l’enfant a du mal à se mettre à la place des autres et à comprendre un point de vue différent du sien. Toutefois, même si un tout-petit ne comprend pas bien la notion de respect, il est possible de commencer tôt à encourager des comportements respectueux chez un tout-petit. Par exemple, lorsque votre bébé tire vos cheveux, vous pouvez dire : « Ouch! Ça fait mal. Tout doux quand on touche les cheveux! » À mesure qu’il grandit, l’enfant développe ses habiletés sociales et son empathie, ce qui l’aide à comprendre l’importance du respect.

Comment l’aider à adopter des comportements respectueux?

  • Agissez avec votre enfant avec respect et demandez-lui qu’il fasse de même. En vous adressant à votre enfant sur un ton calme et en utilisant des mots polis avec lui (ex. : s’il te plaît, merci), vous l’aidez à agir de cette façon à son tour.
  • Partez de l’expérience de votre enfant pour que la notion de respect devienne plus concrète pour lui. Par exemple, dites-lui : « Te rappelles-tu, hier, tu es tombé, tu n’as pas aimé ça et tu avais mal... Eh bien, c’est la même chose quand tu pousses ton ami, il n’aime pas ça et ça peut lui faire mal. » Il est toutefois inutile de demander à un enfant de 2 ou 3 ans, par exemple : « Aimerais-tu te faire lancer du sable dans les yeux? » Il répondra « non » parce que vous avez l’air en colère, et non parce qu’il comprend. Il a besoin de votre aide pour se mettre à la place de l’autre.
  • Apprenez-lui à respecter ses jouets pour qu’il apprenne à respecter ceux des autres. Expliquez-lui par exemple que lorsqu’il joue avec ses jouets calmement, sans les lancer, il ne les brise pas. Cela permet de s’amuser longtemps avec ses jouets. Encourager votre enfant à ranger ses jouets est aussi une façon de lui montrer à prendre soin de son environnement.
  • Laissez votre tout-petit avoir un toutou favori ou une doudou que personne d’autre ne peut utiliser. C’est une manière simple de l’aider à comprendre pourquoi certains objets méritent un traitement spécial et à respecter les objets qui appartiennent aux autres. Vous pouvez alors lui dire : « Toi, tu ne veux pas qu’on joue avec ton toutou. C’est la même chose pour grand-maman, elle ne veut pas que tu sautes sur son divan. »

Le pardon

À partir de quel âge?

Être capable de dire pardon ou de pardonner à un ami vient avec la compréhension du « droit à l’erreur ». C’est un concept qui est compris assez tard, vers 5 ou 6 ans. Lorsque votre enfant comprend qu’il a le droit de faire des erreurs, vous pouvez l’amener à voir que les autres ont aussi le droit de se tromper.

Même si un tout-petit ne comprend pas le concept du droit à l’erreur, vous pouvez lui apprendre à s’excuser quand il fait un dégât ou une bêtise. Bien sûr, quand vous dites : « Va t’excuser, dis-lui que tu es désolé », votre enfant le fait parce que vous lui demandez, et non parce qu’il a compris. Ce n’est que plus tard, vers 5 ou 6 ans, qu’il comprendra que son geste ou ses mots ont pu blesser une autre personne.

Comment l’aider?

  • Expliquez-lui qu’il a le droit à l’erreur et que ça arrive à tous de se tromper. Cela le sécurisera et il deviendra capable de s’excuser et de pardonner aux autres.
  • Partez de sa propre expérience pour lui faire comprendre la peine de l’autre. Dites-lui, par exemple : « Tu te rappelles quand ta petite soeur a brisé ton camion? Tu as eu beaucoup de peine et tu as aimé qu’elle s’excuse. C’est la même chose pour ton ami, il est triste parce que tu as détruit son château de sable. Ça lui ferait du bien que tu t’excuses. »
  • Apprenez-lui qu’il peut réparer son geste pour s’excuser. S’il enlève le jouet des mains d’un ami, demandez-lui de le rendre. Vous pouvez ensuite lui dire qu’il peut demander à son ami s’il accepte de lui prêter son jouet. De la même façon, s’il brise la tour de blocs de son frère, incitez-le à l’aider à la reconstruire.

L’honnêteté

À partir de quel âge?

Chez un tout-petit, mentir est une phase normale de son développement. Ce n’est que vers 5 ans qu’il devient conscient qu’un mensonge peut poser des problèmes. Avant cet âge, l’enfant ne fait pas encore bien la différence entre la réalité et l’imaginaire. Il lui arrive de camoufler, d’embellir ou de transformer la vérité pour s’amuser, pour faire rire ou pour imaginer une réalité plus intéressante. Un tout-petit peut aussi mentir pour éviter de se faire chicaner ou pour éviter de faire de la peine aux gens qui l’entourent.

Comme parent, il n’est pas nécessaire de faire semblant de croire toutes les histoires de votre tout-petit, mais il ne faut pas non plus prendre ses mensonges pour des problèmes. Un enfant comprend mieux l’importance d’être honnête après 5 ou 6 ans. À cet âge, il fait mieux la différence entre l’imaginaire et la réalité et il comprend un peu plus le sens du bien et du mal.

Comment l’aider à être honnête?

  • Amenez votre tout-petit à exprimer ses émotions. Encouragez-le à dire avec des mots qu’il est triste, content ou fâché dès qu’il en est capable. Vous pouvez aussi l’aider à exprimer ses émotions avec des jeux, des toutous, des figurines ou même à l’aide d’un dessin. Apprendre à dire les vraies choses et à nommer ses émotions est une façon d’apprendre l’honnêteté.
  • Félicitez votre enfant quand il dit la vérité, même si c’est pour avouer une bêtise. Par exemple, si votre enfant vous avoue avoir brisé le jouet de son frère, vous pouvez lui dire que vous êtes content qu’il vous l’ait dit, puis trouver ensemble une façon de réparer son geste.
  • Expliquez-lui pourquoi il est important de dire la vérité. Vous pouvez dire, par exemple : « Quand les gens disent la vérité, cela nous aide à leur faire confiance. » Demandez-lui comment il réagirait si quelqu’un lui mentait. Cela l’aide à comprendre les conséquences d’un mensonge.
  • Ne réagissez pas sévèrement. Si vous avez une réaction trop négative à un mensonge, vous risquez d’obtenir l’effet contraire à celui souhaité. En sachant que votre tout-petit a peut-être menti par peur d’être chicané, vous pourrez réagir plus facilement avec calme. Vous pourrez ensuite trouver des solutions ensemble afin de l’aider à dire la vérité.

 

À retenir

  • Les valeurs sont des concepts abstraits et difficiles à comprendre pour votre tout-petit. Il a besoin de votre aide pour les comprendre et les mettre en pratique.
  • C’est dans des situations concrètes du quotidien que votre enfant apprendra petit à petit l’importance du partage, du respect, du pardon et de l’honnêteté.
  • Il est important de commencer tôt à transmettre vos valeurs à votre enfant, même si ce n’est que vers 5 ans qu’il les adoptera plus facilement.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Solène Bourque, psychoéducatrice
Rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Décembre 2019

 

Photos : iStock.com/ktaylorg et GettyImages/Jecapix

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu’un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Pour les parents

  • DUCLOS, Germain et Martin DUCLOS. Responsabiliser son enfant. Montréal, Éditions de l’Hôpital Sainte-Justine, 2005, 198 p.
  • ENCYCLOPÉDIE SUR LE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES ENFANTS. Comportement prosocial, 2016, 66 p. enfant-encyclopedie.com
  • RACINE, Brigitte. Le respect : une valeur pour la vie. Éditions du CHU Sainte-Justine, 2016, 236 p.

Pour les enfants

  • ROUSSEAU, Lina. Chacun son tour. Collection « Galette et Tartine », Dominique et compagnie, 2019, 24 p.
  • ROUSSEAU, Lina. Tartine apprend à partager. Collection « Galette et Tartine », Dominique et compagnie, 2016, 24 p.

 

Partager

À lire aussi