Émotions ou sentiments?

Émotions ou sentiments?
Même s’il y a beaucoup de similitudes entre les émotions et les sentiments, ces mots désignent des concepts un peu différents.

Même s’il y a beaucoup de similitudes entre les émotions et les sentiments, ces mots désignent des concepts un peu différents. Les émotions sont des réactions spontanées à une situation. Elles peuvent entraîner des manifestations physiques (pâleur, rougissement, agitation, accélération des battements cardiaques et du rythme respiratoire, transpiration, etc.) et psychologiques (pensées négatives ou positives, changement d’humeur) qui durent peu de temps. La joie, la peur et la colère en sont des exemples.

La danse du bacon
Quelles que soient les émotions ressenties par votre enfant (colère, peur, joie…), elles entraînent parfois chez lui des comportements dérangeants. Votre enfant est tellement content qu’il s’excite, crie, saute et court partout? Ou tellement en colère qu’il fait la « danse du bacon », tape, mord et hurle à percer les tympans? C’est qu’il n’a pas encore appris à maîtriser ses émotions et à les extérioriser de manière acceptable. « Chez le jeune enfant, l’expression des émotions passe beaucoup par le non-verbal, observe Sylvain Coutu, professeur de psychoéducation et de psychologie. Mais à mesure qu’il développe son langage et qu’il peut parler de ce qu’il ressent, il contient mieux ses émotions. » En attendant, quand votre enfant manifeste ses émotions de façon excessive, vous pouvez tenter de le diriger vers un comportement moins dérangeant : l’inviter à rugir comme un lion au lieu de crier ou à serrer les poings plutôt que de lancer des objets, par exemple.

Les sentiments, pour leur part, représentent un état affectif plus durable qui évolue avec le temps. Ainsi, les sentiments naissent, grandissent et finissent parfois par disparaître. Quelques exemples : amour, haine, confiance, méfiance, insécurité, bonheur.

Bien qu’ils soient différents, les émotions et les sentiments sont intimement liés. Les sentiments font vivre toutes sortes d’émotions et, à l’inverse, les émotions peuvent générer des sentiments. Par exemple, si votre tout-petit a eu peur du chien du voisin (émotion) qui a jappé après lui, il pourrait par la suite développer de l’insécurité (sentiment) à la seule vue d’un chien.

Naitre et grandir.com

Source : magazine Naître et grandir, février 2014
Recherche et rédaction : Nathalie Vallerand
Révision scientifique : Nathalie Parent, psychologue

Crédit photo : Maxim Morin