Chez nous, les tâches n’ont pas de sexe

Chez nous, les tâches n’ont pas de sexe
De temps en temps, les voisins verront ma conjointe passer la tondeuse en après-midi et m’apercevront en train d’étendre des vêtements dehors à 7 h le matin.

Certaines personnes (elles se reconnaîtront!) aiment bien se payer ma tête depuis qu’elles ont appris qu’il arrive assez régulièrement à ma conjointe de passer la tondeuse.

Leurs propos pourraient être un coup de poignard en plein cœur de ma virilité, mais ce n’est pas le cas. Pour tout vous dire, ils me font plutôt rire.

Encore bien des gens ont en tête que la « job » de tonte de pelouse devrait revenir au « mâle de la maison ».

Je trouve ce raisonnement un peu préhistorique. « Moi homme, toi femme. Grrrr! Parti chasser gibier, toi m’attendre drette là avec le bébé. Pas bouger d’ici. »

Chez nous, les tâches n’ont pas de sexe

Voici le topo : je me lève tôt le matin, avant le reste de la famille. J’en profite pour prendre du temps pour moi et j’essaie aussi, dans la mesure du possible, de faire certaines tâches ménagères avant de partir pour le boulot pour qu’en soirée, notre rythme de vie soit un peu plus relax et équilibré.

Concocter un repas à l’avance, commencer une brassée de lavage, faire la vaisselle, ramasser ce qui traîne, etc.

Ben oui!

De temps en temps, les voisins vont voir ma conjointe passer la tondeuse un après-midi pendant que je suis au travail, puis, le lendemain matin, ils vont m’apercevoir en train d’étendre des vêtements mouillés dehors à 7 h le matin.

Égalité entre parents : où vous situez-vous? Faites notre test!

Chez nous donc, comme dans plusieurs couples aujourd’hui, aucune norme en fonction du sexe! Nous exécutons les tâches comme elles se pointent, en fonction de nos disponibilités du moment, toujours avec l’objectif de permettre à l’un et l’autre de se dégager du temps libre ou, à tout le moins, d’être un peu moins « dans le jus » et coincés dans d’innombrables tâches accumulées.

Si ma blonde a du temps, elle fait telle ou telle chose afin que je n’aie pas à la faire plus tard, et je fais de même afin d’éviter qu’un poids s’accumule sur ses épaules.

Certes, nous avons nos préférences : les poubelles et les repas, ça me revient. L’époussetage, la salle de bain et tout ce qui demande plus d’attention et de finition, ce ne sont vraiment pas mes domaines de prédilection!

Et en fin de compte, tout le monde en sort gagnant! Je crois même que ça nous permet d’avoir un peu plus de temps de qualité ensemble.

P.-S. Contrairement à ce que ma blonde pourrait vous dire, ce n’est pas vrai qu’elle passe la tondeuse plus souvent que moi.

 

Photo : iStock.com/RyanJLane

Jean-François Quessy
Je suis un père passionné de deux garçons et je travaille comme thérapeute en relation d'aide.
Toutes les chroniques de l'auteur