Respecter les décisions des parents...

Respecter les décisions des parents...
Ma fille me demande souvent mon avis. J’en suis flattée, même si, au final, je sais bien que mon opinion, elle en fera ce qu’elle voudra.

Chacun de nous élève ses enfants selon plusieurs facteurs. D’abord, la façon dont on a été élevé soi-même. On répète ou au contraire on corrige les comportements qu’on a moins appréciés.

Ensuite, on retient d’autres façons des voisins, des amis, de la famille élargie. Parfois, même, on est témoin de situations avec des personnes qui nous sont complètement étrangères et on prend des notes. Notre instinct nous dicte aussi certains comportements.

Bref, c’est un mélange de tout ça qui détermine le parent qu’on deviendra. Quand on est un couple, c’est-à-dire deux personnes avec un vécu différent, ce n’est pas toujours évident d’élever un enfant ensemble. Il y a aussi les parents et les beaux-parents qui donnent leur avis… Des fois, malheureusement, ça se complique.

Dans mon cas, mon petit-fils Louka est l’enfant de ma fille. Je suis à l’aise de lui dire ce que je pense et pourquoi je le pense (surtout quand on est seules toutes les deux). Je me demande si ce serait différent avec une belle-fille. J’ai l’impression que j’aurais plus de réserve. Je ne voudrais pas être celle qui ne se mêle pas de ses affaires et qui crée des problèmes.

Ma fille me demande souvent mon avis. J’en suis flattée même si, au final, je sais bien que mon opinion, elle en fera ce qu’elle voudra. Et c’est bien correct ainsi. J’espère avoir une bonne relation avec ma future belle-fille pour partager aussi cette expérience de mamans. Si nos visions de la maternité sont différentes, comme mamie, j’essaierai de faire ce qu’il faut pour respecter les décisions qu’elle prendra avec mon fils.

Aujourd’hui, plusieurs jeunes couples optent pour une façon moins traditionnelle (ou différente de la nôtre) d’élever un enfant et c’est l’évolution. Plus à l’écoute de l’enfant, nourriture bio, finis les « gâteries » sucrées et les dîners chez McDonald. Non pas que notre génération et celle d’avant n’avaient que ça à offrir, loin de là, mais nous étions moins informés. Chacun fait de son mieux par amour pour ses enfants, peu importent les générations.

Comme grands-parents, il faut s’ajuster et respecter les décisions des parents pour le bien de ces enfants que l’on chérit tant.

ÉLEVER un enfant, c’est le porter bien haut, tous ensemble, dans nos différences, avec le même but : l’aimer et le protéger pour qu’il devienne le meilleur de nous, de lui… Avec quelques défauts de nous, de lui…

Eh qu’on les aime, n’est-ce pas?

 

Photo : GettyImages/Mladen Zivkovic

Marie-Josée Fournier
Je suis l'heureuse mamie de Louka. Je souhaite partager avec vous mes sentiments et observations à propos du rôle des grands-parents.
Toutes les chroniques de l'auteur