Parents à parts égales

Parents à parts égales
Par Geneviève Doray, Directrice, Naître et grandir
L’engagement paternel est quelque chose qui nous tient à cœur. Alors pourquoi n’y a-t-il pas de section «papa» sur Naître et grandir? Explications.

Dimanche, c’était la fête des Pères. Une belle occasion pour célébrer la paternité et pour rappeler l’importance du rôle du père dans le développement des enfants. Et il y a de quoi fêter en effet : les pères sont plus présents que jamais!

Cet engagement est déterminant : les papas contribuent au développement cognitif, physique et social de leurs enfants, ainsi qu’à leur réussite scolaire!

L’engagement paternel est quelque chose qui nous tient à cœur. C’est ainsi qu’il y a plein de photos de papas à travers le site, et ce, depuis nos tout débuts!

Et bien que ça puisse paraître paradoxal, c’est parce que les deux parents sont aussi importants l’un que l’autre qu’on a fait le choix de ne pas avoir de section « papa » sur le site. Tout simplement, parce que nos textes s’adressent autant aux deux parents, peu importe leur orientation sexuelle d’ailleurs.

Pourquoi faudrait-il faire des textes particuliers pour les pères? Bien sûr, les gars n’ont évidemment pas le même point de vue ni même vécu : ils ne portent pas l’enfant et n’allaitent pas notamment. Il est donc important d’aborder leurs préoccupations, de les nommer et de leur donner la parole. Mais, devons-nous pour autant les mettre à part?

Les chercheurs constatent que puisque la société valorise beaucoup les mères, les papas ne se sentent pas valorisés et se sentent confinés à un rôle de soutien. Notre impression c’est que de faire une section distincte à leur intention, contribuerait à cette perception de ne pas être un parent à parts égales. Ça reviendrait à dire que tout le reste du site ne s’adresse pas à eux.

Notre approche en est une de coparentalité plutôt. Deux adultes qui accompagnent un enfant dans son développement. Deux adultes qui se partagent également les tâches et les responsabilités selon les réalités de chacun. Deux adultes qui se complètent et se supportent selon les différences et les forces de l’un et l’autre. Deux adultes qui ont chacun leur manière d’agir, de jouer et de s’occuper de l’enfant (ces différences stimulent l’enfant d’ailleurs!).

Pourquoi opposer l’un à l’autre? Pourquoi séparer les pères et les mères alors que tous deux se lèvent le matin, animés du même désir qui est de faire grandir un enfant pour en faire un adulte autonome et responsable? Ce rapport égalitaire entre les rôles des parents, basé sur le respect, la communication et la collaboration me semble être la voix qui est la plus profitable au bon développement de l’enfant.

Et vous, qu’en pensez-vous? Partagez-vous la même vision que nous?

 

Photo : GettyImages/lisegagne