On ne force pas un enfant à manger

On ne force pas un enfant à manger
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste

« On ne force jamais un enfant à manger! On n’oblige pas MA fille à manger au-delà de sa faim. Ça fait 4 ans qu’elle écoute naturellement les signaux de faim et de satiété que lui envoie son corps et elle se porte à merveille. Personne ne viendra brouiller ces messages et compromettre ce précieux réflexe. AUCUNE interférence, compris?! »

C’est dans ma tête que cette voix hurlait. J’ai su trouver une réponse et un ton plus courtois pour répondre à une éducatrice qui voulait que Laura mange tout son sandwich.

- « Pardon, mais je ne force jamais ma fille à vider son assiette. Un enfant est le mieux placé pour savoir s’il a encore faim. »

- « Vous avez juste à moins lui en mettre dans son lunch. »

La voix dans ma tête hurle de plus belle.

« Et comment puis-je deviner si Laura aura une grosse ou une petite faim? L’appétit d’un enfant varie d’un jour à l’autre. Je ne veux pas qu’elle se retrouve l’estomac dans les talons parce que je voulais lui éviter de manger à en avoir mal au cœur! »

Mais je réponds poliment :

- « Vous savez, l’appétit d’un enfant varie souvent. Je souhaite que Laura puisse manger à sa faim les jours où ses besoins seront plus élevés. Je préfère qu’elle laisse un peu de nourriture dans sa boîte à lunch plutôt qu’elle en manque. »

- « Et comment vais-je gérer les autres enfants? À leurs yeux, votre fille ne doit pas faire exception. »

Décidément, mes nerfs de maman qui reconduit son enfant à l’école pour la première fois sont en boules. Et ma corde sensible de nutritionniste qui veut le bien des enfants est irritée. Heureusement, je suis la seule à m’entendre.

« Je ne vous parle pas d’exception, je vous parle d’une NORME! Il n’y a pas que Laura qui devrait respecter sa faim. Tous les enfants devraient être encouragés à le faire. Continuez à les forcer et bientôt, ils perdront toute communication avec leur estomac. Allô la prévention de l’obésité! »

Au lieu de ça, je conclus, d’une voix vacillante :

- « Je comprends et je ne veux pas semer la zizanie. Mais peut-être devriez-vous permettre à tous les enfants d’arrêter de manger quand ils sont rassasiés? Pendant que vous y réfléchissez, je vais demander à Laura de refermer discrètement son contenant et de le ranger lorsqu’elle n’en voudra plus. »

J’embrasse Laura, je salue l’éducatrice et je sors. Je n’en peux plus.

J’ai beau avoir un trop-plein d’émotion, ce n’est pas un caprice, c’est le gros bon sens. Les spécialistes, les livres, les études le disent : on ne force pas les enfants à manger quand ils n’ont plus faim.

Je ne suis pas de nature agressive non plus. MAIS PERSONNE NE FORCE MES ENFANTS À MANGER!

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Toutes les chroniques de l'auteur