Mon garçon grandit vite et j'ai grandi aussi!

Mon garçon grandit vite et j'ai grandi aussi!
Keven Beauregard, fier père de 2 garçons, a récemment pris du recul. Il a constaté à quel point son garçon avait grandi.

Cette demande devait arriver un jour ou l’autre. Celle qu’on marque d’un X rouge dans les étapes de la vie d’un préado. Mon plus vieux m’a demandé d’avoir sa chambre au sous-sol pour sa fête.

Je dis préado, mais mon plus vieux vient de fêter ses 9 ans. Comme on dit, 9 ans, bientôt 16!

On a donc fait ce qu’il faut : un peu de déco, des nouveaux draps et voilà! Monsieur a maintenant son espace à lui!

Cela dit, malgré son grand désir d’intimité, il me demande chaque soir si je vais descendre écouter la télé. Une présence pas trop loin le rassure. Donc, un peu pour lui et beaucoup pour moi, je descends souvent écouter le hockey ou jouer à des jeux vidéo.

Et c’est là qu’un soir, ça m’a frappé sournoisement, comme un coup de poing dans un ring de boxe : même si on sait qu’il arrivera un moment donné, on ne le voit pas nécessairement venir.

En allant éteindre la lumière, je suis passé devant la chambre de mon gars qui dort toujours la porte ouverte. J’ai pris 2 secondes pour le regarder… 2 secondes qui sont devenues 2 minutes. Il était là, avec son « grand » corps de garçon qui n’est plus bébé, endormi dans son grand lit.

On est loin de ces soirées à lui lire une histoire avant le dodo ou à lui chanter Au clair de la lune. Vous connaissez les derniers couplets de la chanson? Moi oui. J’ai dû les apprendre, car les 2 premiers n’étaient pas suffisants. Lui et moi voulions étirer ces moments le plus possible.

Ce soir-là, je me suis ainsi revu, il y a 9 ans, à sa naissance. J’étais alors un nouveau père, un nouvel homme, moins prêt que je ne le croyais. Je me suis posé la question : quel papa est-ce que je m’imaginais devenir à l’époque? Est-ce que j’y suis arrivé?

J’ai commencé à cueillir assez jeune des parcelles de modèles paternels un peu partout. Je me suis construit en tant que père sur une longue période. Ce soir-là, j’ai fait un pas de recul, comme pour voir l’ensemble de l’œuvre. De quoi avait l’air ce père-là que j’idéalisais tant?

C’est difficile de se juger soi-même. Mais je pense que je suis pas loin de ce que je voulais être.

Et maintenant, qu’est-ce qui m’attend? Vais-je revoir mon fils, à 17 ans, toujours dans sa chambre en me remémorant cet instant où j’ai pris un coup de vieux lorsqu’il avait 9 ans? Les chances sont bonnes que ça arrive.

Depuis le début de ce texte, je répète que ça me frappe de constater comment mon gars a grandi. Mais s’il savait comment lui aussi m’a fait grandir depuis 9 ans! Il m’a fait réfléchir sur moi, mes valeurs, mes comportements. Il n’a pas seulement fait de moi un père, il a également fait de moi un homme meilleur.

 

Photo : GettyImages/EvgeniyShkolenko

Fier Père
Je suis Keven Beauregard, fier père de 2 garçons qui tente, tant bien que mal, de transformer l'ordinaire en extraordinaire! Des fois, ça fonctionne.
Toutes les chroniques de l'auteur