Mon enfant argumente tout le temps!

Mon enfant argumente tout le temps!
Par Solène Bourque, Psychoéducatrice
Votre enfant argumente et négocie sans cesse? Notre blogueuse Solène Bourque donne quelques pistes pour intervenir auprès de lui.

Un enfant qui argumente ou qui négocie pour obtenir un privilège, c’est le quotidien de bien des parents. Voici deux situations qui peuvent vous rappeler une histoire vécue avec votre tout-petit.

Marika, 4 ans, réplique à sa maman qui lui dit que c’est l’heure d’aller au lit : « Mais, je ne suis pas fatiguée, moi! Pourquoi je dois aller dormir? »

Louis-Charles, 5 ans, de son côté, négocie pour obtenir une récompense s’il range tous ses jouets comme lui demande son papa.

L’art de la négociation

Qu’ont en commun Marika et Louis-Charles? Ils sont tous les deux capables de s’affirmer afin d’obtenir ce qu’ils désirent. Bien que ce comportement fasse partie du développement normal des enfants, il n’est pas toujours facile comme parent de trouver les bonnes façons d’intervenir dans ces situations. Est-ce qu’il faut valoriser la capacité de votre enfant à argumenter en pensant que cela va l’aider à mieux faire sa place à la garderie ou à l’école? Ou bien est-ce qu’il faut limiter son désir de s’affirmer afin qu’il respecte vos demandes? La réponse se situe à mi-chemin entre les deux. Mais, il est d’abord essentiel de comprendre les raisons qui poussent votre tout-petit à remettre en question ce que vous lui demandez.

Pourquoi il argumente?

Marika exprime à sa maman qu’elle n’a pas envie d’aller dormir. Ça peut être une belle occasion de parler avec votre enfant de l’importance du sommeil pour être en forme le lendemain pour aller jouer avec ses amis à la garderie. À cet âge, les discussions de ce genre ne sont toutefois pas toujours efficaces quand l’enfant vit une émotion négative.

Vous pouvez alors tenter de voir pourquoi votre enfant est déçu. Est-ce qu’il y a une activité qu’il aurait aimé faire et qui n’a pas eu lieu? Vous pouvez alors proposer de la faire en priorité le lendemain soir pour diminuer sa déception. Maintenez toutefois votre demande d’aller se coucher maintenant, car il est tard.

Louis-Charles, pour sa part, ne ressent pas une émotion négative même s’il manque de motivation à ranger. Il est plutôt dans la négociation pour obtenir quelque chose en échange d’un service. Ce genre de situation ouvre bien la porte à une discussion avec votre enfant sur l’importance que toute la famille contribue au rangement pour que la maison soit propre et rangée. Et ce, sans avoir une récompense chaque fois!

Vous pouvez aussi lui parler du plaisir qu’il a eu à jouer et lui dire que maintenant, il peut trouver une façon agréable de ranger, mais qu’il doit tout de même le faire. Par exemple, demandez-lui s’il veut choisir une musique qu’il aime écouter pendant qu’il range. Et si vous voyez que sa motivation diminue, proposez-lui un petit coup de main en échange de son aide pour aller porter les vêtements propres dans sa chambre.

Trouvez un équilibre

L’important lorsque votre enfant argumente et négocie, c’est de comprendre ce qui se cache derrière son comportement et de l’aider à parler des émotions qu’il vit. Quand vous permettez à votre tout-petit de s’exprimer sur le sujet, que vous l’écoutez et que vous lui offrez des choix, il sent qu’il a un certain pouvoir sur la situation, même si vous maintenez votre demande. Votre enfant apprend à exprimer ses besoins en même temps qu’il prend conscience des besoins et des attentes des autres, dont les vôtres! C’est un bel apprentissage!

Et vous? Est-ce que votre enfant a tendance à argumenter? Est-ce qu’il négocie souvent? N’hésitez pas à partager vos histoires.

 

Photo : GettyImages/nortonrsx

Solène Bourque, Psychoéducatrice
Psychoéducatrice et auteure, j'œuvre dans le domaine de l'intervention et de l'éducation depuis plus de 20 ans. Je suis aussi la maman de deux grands enfants.
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet