Le vrai sens du mot cadeau

Le vrai sens du mot cadeau

Les listes de souhaits de mes enfants se sont envolées vers la boîte aux lettres du père Noël par ma boîte de recyclage (chez nous, l’accès est direct). Le tout accompagné d’une demande spéciale : « S’il te plaît, cher père Noël, peux-tu venir plus tôt cette année à cause d’un cas de force majeure ». Comme je connais personnellement la mère Noël, je pense qu’il n’y aura pas de problème.

Par contre, mes enfants, eux, ne sont pas très rassurés et se demandent s’ils vont recevoir ou non des cadeaux. Pour effacer cette inquiétude, nous avons promis de leur en offrir 1 ou 2, au cas où le vieux bonhomme n’aurait pas le temps de passer chez nous.

- « Et toi, maman? Et papa? »
- « Papa quoi? »
- « Qui va vous donner un cadeau si le père Noël ne vient pas? »
- « Tu peux me faire un cadeau, toi, si tu veux »
- « Je ne peux pas. J’ai pas de sous. »

Là je fige, je momifie, je gèle de l’intérieur. Le matériel a-t-il envahi ma vie à ce point que mon fils pense que la seule façon de faire plaisir à quelqu’un qu’on aime est de lui acheter un cadeau en magasin? Si c’est le cas, au secours!

 J’ai filé au royaume du bricolage pour annuler cette vision d’horreur. Une heure plus tard et quelques gribouillages plus loin, voici ce que j’ai accroché sur mon frigo, en espérant que le verbe donner reprenne son vrai sens dans l’esprit de mes enfants.

Liste de Noël de maman : 10 choses que j’aimerais pour Noël…

1. Un dessin rigolo avec un cochon
2. Manger une tartine au chocolat (Miam Miam)
3. 10 bisous dans le cou, 5 sur la joue et 2 sur le genou
4. Un mot d’amour sous mon oreiller et un autre dans mon soulier
5. Me faire coiffer avec une belle brosse
6. Un massage
7. Écouter des chansons
8. Regarder un spectacle de marionnettes
9. Un beau bricolage
10. Un dessin multicolore

P.-S. En voyant mon homme se pencher sur ma liste d’un oeil amusé, je lui ai murmuré que cette liste ne lui était pas destinée (il est nul en bricolage, chante comme une casserole et me fait déjà plein de massages). Dans son cas à lui, j’ai préféré lui préciser que je ne me momifierais pas de l’intérieur s’il faisait rimer le verbe « donner » avec le verbe « acheter ». Au contraire!

Catherine Goldschmidt
Je suis une drôle de maman qui adore dénicher ou inventer des jeux simples et peu coûteux pour amuser les enfants.
Toutes les chroniques de l'auteur