La saison des bleus

La saison des bleus
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Ça fait trois fois en autant de jours que mon bébé se fend la lèvre. Dois-je le protéger davantage ou le laisser développer de nouvelles habiletés?

Léonard pleure. Je le serre contre moi. Mon amoureux me prévient que mon chandail est imbibé de sang. Tant pis pour le vêtement désormais ruiné. Je console mon fils.

Ça fait trois fois en autant de jours que mon bébé se fend la lèvre supérieure. Il tente de se lever debout en s’agrippant aux meubles et chute face première au sol. Ses deux incisives inférieures lui infligent des blessures à chaque fois.

Quand ce n’est pas une blessure dans la bouche, c’est une ecchymose qui lui décore le front. Un bloc de bois est si vite arrivé quand on ne contrôle pas encore les lois de la gravité.

Parfois, je suis tentée d’éloigner tout objet solide. D’entourer mon fils de livres en tissu, de blocs en mousse et de toutous moelleux. Mais garçon aime le bruit de sa voiture de bois qu’il frappe contre le plancher. Il préfère manipuler les Legos Duplo plutôt que Sophie la Girafe. Assoyez-le sur un tapis en mousse et il se déplacera sur le béton du patio.

Ça me rappelle Clémentine qui marchait debout à 9 mois et qui grimpait sur tout. Ou encore Blanche qui avait une passion démesurée pour monter une marche et la débouler l’instant suivant. Il n’y a que ma Simone qui, fidèle à sa nature, observait son environnement et prenait mille précautions avant de poser un geste.

Vous souvenez-vous du film Bubble Boy? Le héros, un petit garçon, vivait constamment dans une bulle de protection. J’aimerais parfois en installer une autour de mon fils. ;-)

Je ne sais pas si c’est parce que c’est mon 4e enfant, parce que c’est un garçon ou parce que je suis moins mère poule avec les années; mais j’accepte plus facilement que Léonard se mette dans des situations périlleuses. (Lire ici se tenir debout sur le patio sans que je me sente obligée de me mettre derrière lui et de le suivre à chaque pas.) Mais quand ce relâchement occasionne une blessure, je me demande toujours si je joue correctement mon rôle de mère. Est-ce que j’aurais dû le protéger davantage ou si ce bobo est bon pour lui, pour développer de nouvelles habiletés et connaissances? La ligne est parfois difficile à tracer…

N’empêche, la « saison des bleus » est une période que je n’aime pas. Heureusement, elle ne dure jamais très longtemps puisque les bébés apprennent à un rythme fou!

Et vous? Est-ce que bébé se blesse souvent? Recevez-vous des commentaires sur ses bleus et ses bosses? Êtes-vous une maman casse-cou ou une maman mère poule?

 

Photo : Collection personnelle, Josée Bournival

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Toutes les chroniques de l'auteur