La clé de mon coeur

La clé de mon coeur
Par Geneviève Doray, Directrice, Naître et grandir
Devons-nous parler de coup de foudre entre un parent et son nouveau-né? Beaucoup le croient.

Devons-nous parler de coup de foudre entre un parent et son nouveau-né? Beaucoup le croient. Pour ma part, l’attachement envers ma fille n’a pas été instantané. Aujourd’hui, c’est l’amour fou entre nous deux, mais les premières semaines suivant mon accouchement ont été très difficiles émotionnellement pour moi.

Je m’étais attachée à ce bébé caché dans mon ventre et l’avoir tout à coup dans mes bras était étrange. C’est comme si je ne connaissais pas cette petite. Je me souviens encore de ses deux grosses billes bleues qui me fixaient avec attention…

Lorsque nous sommes rentrés chez nous, les visites se sont succédé. Comme j’avais peur d’être trop possessive, je permettais à tout le monde de la prendre. Résultat, je ne faisais que l’allaiter et la changer de couche. Je prenais bien soin d’elle, mais mes gestes étaient mécaniques. Une vraie maman-robot! Jusqu’au soir où j’ai avoué mes doutes à ma mère en éclatant en sanglots…

Le lien d’attachement se construit de jour en jour ; il n’est pas livré dans un paquet cadeau à la naissance du petit trésor!

Ma maman m’a rassurée et m’a aidée à prendre ma place avec ma fille. À partir de ce moment, j’ai commencé à la garder dans mes bras après l’avoir nourrie pour la regarder et la toucher. Il suffit de petits gestes pour que se construise l’attachement. Petit à petit, mon coeur s’ouvrait alors que nous apprenions à nous connaître. Je crois que c’est son premier sourire qui a été le déclencheur de notre histoire d’amour. Jamais un sourire ne m’a autant fait de bien que celui-là!

 

À ne pas manquer, notre dossier  L’attachement, c’est important!

Photo : iStock.com/Nadya Sabeva

Chroniques sur le même sujet