Ensemble, c’est tout

Ensemble, c’est tout

Un jour, mon aînée m’a raconté, effarée, qu’une de ses amies pensait que le plus important dans la vie, c’était d’avoir de l’argent. « Quelle tristesse! » ai-je répondu. « Invite-la donc à la maison, on va lui faire des crêpes et la faire rire! » Elle a semblé soulagée et j’avoue avoir été ravie de sa réaction. Ça a pris du temps, mais elle a fini par comprendre que le bonheur n’a rien à voir avec la taille de notre maison, ni celle de notre auto. Non plus avec le nombre de jouets ou de technologies qui infiltrent notre vie quotidienne. Le coeur de notre bonheur familial se cultive plutôt autour de ces trois petits mots : ensemble, c’est tout.

 Dimanche : Quelques degrés au-dessus de zéro et on a filé, mon homme et moi, pédaler au grand air avec nos enfants, malgré les bancs de neige encore hauts dans notre coin et le petit vent frais. Ma petite a eu «mal aux zambes» après dix coups de pédale tandis que mon grand roulait en avant, cheveux au vent. Libre et heureux.

Lundi : Ma petite dernière a imité le ton et la voix de son père qui venait de réprimander son frère parce qu’il jouait à table au lieu de manger. Éclats de rire général.

Mardi : On a roulé en auto, fenêtres baissées en chantant à tue-tête : «Vive le vent, vive le vent, vive le vent... de printemps! » C’est là que ma fille a attrapé un rhume, je crois.

Mercredi : Concours de chaussettes. Le premier qui retrouvait 10 paires identiques gagnait le droit de se coucher une demi-heure plus tard si c’était un enfant, ou 1 heure plus tôt si c’était un adulte!

Jeudi : Sur mon lit, elle a lu son roman, il a lu une revue la tête sur mes genoux, elle a regardé les images d’un album, etc. Bref, ils ont lu en silence... pendant que je dormais. (J’ai gagné le concours!)

Vendredi : Serrés comme des sardines sur le canapé, on a regardé un film à la télévision en mangeant du pop corn comme au cinéma. Ma fille a glissé sa main dans la mienne, l’autre dans celle de son frère. Alors, j’ai pris la main de mon homme et mon fils a pris celle de sa grande soeur. Et puis, ils ont tous crié « Chut! » pour que j’arrête de faire les dialogues du film (les vrais étaient insignifiants, je vous jure).

Samedi : « Ça vous dit de faire des crêpes? » Un kilo de farine par terre et 1 tasse de lait renversé plus tard, on a « manzé les meilleures crêpes » (de grumeaux) au monde!

Être ensemble, tout simplement, c’est ce qui rend mes enfants heureux. Par contre, si la copine de ma fille vient faire un tour à la maison, j’éviterai la pâte à crêpes aux grumeaux. Aux dires de Tommy, notre petit voisin : « c’est vraiment beurk! »

Catherine Goldschmidt
Je suis une drôle de maman qui adore dénicher ou inventer des jeux simples et peu coûteux pour amuser les enfants.
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet