Du lait, du lait… trop de lait?

Du lait, du lait… trop de lait?
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste

J’ai un petit veau. Mon garçon de 1 ½ an est complètement accro au lait. Au yait, comme il dit. Il commence sa journée avec une bouteille de lait, et il la termine de la même manière. Entre les deux, je ne compte plus le nombre de fois où j’entends « yait, yait ». Et le plus impatient « YÊÊÊ, YÊÊÊ »!

Bref, je n’ai aucune difficulté à lui faire boire les 600 ml recommandés aux enfants de 2 ans et moins (et 500 ml pour les autres) pour combler leurs besoins en vitamine D. En calcium aussi, bien sûr, mais le calcium est plus facile à trouver dans d’autres aliments. La raison est que le lait est enrichi de vitamine D. Le fromage, non. Le yogourt, parfois seulement.

En fait, je me demande si Benjamin ne boit pas plus que 900 ml par jour. On achète le lait 3,25 % M.G. à coup de 4 l, et on retourne à l’épicerie en milieu de semaine. Laura en boit évidemment, mais je dois aussi ajouter le lait bu à la garderie. Un vrai p’tit veau, je vous dis!

Est-ce que ça se peut boire trop de lait? Oui. Pas dans le sens dangereux du terme, mais dans le sens il-faut-boire-et-manger-autre-chose-de-temps-en-temps. Le maximum raisonnable : 900 ml par jour.

Le lait a beau être nourrissant, il n’est pas le seul aliment important pour la santé. Un enfant qui boit beaucoup de lait, surtout avant de manger, a nécessairement moins faim aux repas. Même l’appétit de mon p’tit costaud n’est pas à toute épreuve! La preuve : son seul « carré » de toast de ce matin. Dans un moment de faiblesse – O.K. je l’avoue, et d’exaspération – je lui ai servi une deuxième (petite) bouteille de lait… Finie la rôtie!

Il est préférable de donner du lait aux enfants lors des repas et des collations, et de l’eau en d’autres temps. Ça les aide à bien distinguer leurs sensations de soif et de faim. Pour s’assurer qu’ils mangent aussi, mieux vaut attendre qu’ils aient avalé au moins quelques bouchées de leur repas. En passant, si vous vous questionnez sur la contre-indication à boire en mangeant pour faciliter la digestion, sachez que c’est un mythe. Le corps ajuste sa sécrétion de sucs gastriques et d’enzymes digestifs à la consistance et à la quantité d’aliments mangés. La seule préoccupation est celle de l’appétit compromis, et ça, ça dépend des enfants.

Le fait que mes enfants aiment beaucoup le lait a plus d’avantages que d’inconvénients. À part son rôle dans le développement et le maintien de la santé osseuse, il contribuerait également à maintenir un poids santé. Des études ont démontré que les gens – adultes et enfants – qui consomment plus de calcium provenant des produits laitiers ont un poids inférieur à ceux qui en consomment très peu. Une des hypothèses stipule que le calcium serait apte à stimuler la dégradation des molécules de gras dans l’organisme et à en freiner la production. D’autres études sont nécessaires pour confirmer ces résultats et expliquer les mécanismes exacts, mais ça demeure intéressant.

Quoi qu’il en soit, je préfère que Laura et Benjamin soient de grands buveurs de lait plutôt que grands buveurs de jus ou de boissons gazeuses. Plusieurs enquêtes ont démontré que les jeunes qui boivent beaucoup de lait boivent moins de boissons sucrées, et vice et versa. Quand on pense que les boissons gazeuses sont souvent associées à l’embonpoint et l’obésité, je trouve ça plutôt rassurant. D’accord, ce n’est peut-être pas à 1 ½ an ou 3 ½ ans que les boissons gazeuses sont un problème, mais j’ai de l’espoir que mes enfants ne feront pas un virage à 180 degrés par rapport au lait. C’est ma « source naturelle de réconfort »!

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet