Donne-moi un cadeau...

Donne-moi un cadeau...

perlesIl y a eu ce collier de perles en bois que j’ai porté fièrement lors d’une réunion de travail (oui, oui, j’ai osé). Ma fille avait travaillé fort pour le faire. Elle avait sorti la langue et plissé les yeux souvent pour arriver à enfiler ses perles dans le lacet. Ses yeux avaient brillé quand elle l’avait vu à mon cou les jours suivants.

Il y a eu aussi ce dessin fabuleux qui affichait une vache cachée dans l’herbe d’un jardin (selon mes enfants). Selon leur papa, c’était plutôt une belle grosse tache verte au milieu d’une feuille blanche! Sans oublier cette petite boîte cabossée emballée maladroitement par mon fils et remplie de petits objets amassés ici et là (dé, ruban, bille, barrette, élastique). Et j’en passe.

J’ai hâte à Noël. Hâte d’ouvrir mon cadeau.

Depuis qu’ils sont hauts comme trois pommes, je demande à mes enfants de nous offrir quelque chose, à moi et à leur papa. Au cas où le père Noël nous oublierait (on n’est pas toujours des adultes très sages). Un dessin, un bricolage, une carte, n’importe quoi pourvu que ce soit fabriqué par eux. Ils ont rapidement éprouvé énormément de plaisir et de fierté en voyant la joie se lire sur nos visages pendant qu’on déballait leurs cadeaux aussi simples soient-ils. Avec le temps, c’est même devenu un rituel. Ils ont désormais autant de plaisir à déballer leur montagne de jeux qu’à nos offrir leurs petites merveilles même s’ils ne s’appellent pas père Noël ou même s’ils n’ont pas une cent en poche. J’y tiens beaucoup.

Cette année, ils ont glissé un dessin dans la boîte de vieux jouets réservée au centre de dons. Je pense que cette valeur leur restera, car leur grande sœur continue de nous confectionner de jolies cartes même si elle a désormais les moyens de les acheter. Ça me va droit au cœur à chaque fois.

C’est cette magnifique publicité de John Lewis créée en 2011 et envoyée par ma collègue Sylvie (que je remercie en passant!) qui m’a rappelé combien chez nous, le plaisir d’offrir est aussi fort que celui de recevoir. Donner et partager sont des verbes difficiles à faire germer dans le cœur des enfants, mais je trouve que c’est un joli bonheur à leur offrir en cadeau.

Je vous souhaite de joyeuses Fêtes! Je vous souhaite surtout de prendre le temps de vivre et de savourer cette période magique avec vos enfants et vos proches.

 

Catherine Goldschmidt
Je suis une drôle de maman qui adore dénicher ou inventer des jeux simples et peu coûteux pour amuser les enfants.
Toutes les chroniques de l'auteur