Le dernier sprint avant les vacances

Le dernier sprint avant les vacances
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
J’adore souper dehors en famille. En revanche, chaque repas sur la terrasse annonce une bataille : celle pour faire rentrer les grandes pour les devoirs.

Les enfants se lèvent et courent en direction de notre module de jeux. J’adore souper dehors en famille. Quand leur estomac est plein, les petits quittent la table pour jouer et « tu nous chicanes pas si on ne lave pas nos mains », m’a confié Blanche. En revanche, chaque repas sur la terrasse annonce une bataille : celle pour faire rentrer les grandes pour les devoirs.

- Encore cinq minutes!

- Pas ce soir, j’en ferai plus demain.

- Ça me tente paaaaaaaaas!!!!!!

Je l’avoue, je suis la première qui n’a plus envie de faire mémoriser les mots de vocabulaire ou de pratiquer les additions en mathématiques. J’ai vraiment hâte que l’année scolaire soit terminée.

- OK. Ce soir, on joue dehors, dis-je en tendant ma coupe vide à mon amoureux pour qu’il y verse un peu de vin.

Les enfants sont aux anges, les ballons revolent partout et le module de jeu est pris d’assaut.

Le matin, au déjeuner, c’est le même combat : mes enfants se transforment en tortues. Pas envie de s’habiller. Pas envie de se faire coiffer. Pas pressés d’enfiler casquettes et souliers. Ils veulent jouer avec les chats, se lever plus tard et paresser un peu.

Pour les encourager dans leur dernier sprint scolaire, je me suis adaptée. Simone épelle ses mots en sautant à la corde à danser ou elle les écrit avec des craies dans l’entrée. C’est plus long, parce qu’il y a toujours un moment d’égarement où on dessine quelques licornes… Mais elle a l’impression de s’amuser et la matière est tout de même apprise.

J’ai aussi commencé à glisser des surprises dans leurs boîtes à lunch : des mots doux ou une petite douceur que je ne permettrais pas normalement. Ça ajoute un sourire dans leur journée à l’école.

Puis, il y a des jours, comme aujourd’hui, où je rends les armes, j’accepte la défaite. On prend congé de devoirs et on savoure la douceur de la soirée. On aura plus d’énergie pour demain… (J’essaye de me convaincre.)

Et vous? Vos enfants persévèrent-ils jusqu’à la fin de l’année scolaire ou si l’arrivée des beaux jours leur enlève leur motivation? Que faites-vous pour les encourager jusqu’à la fin des classes?

 

Photo : GettyImages/sandsun

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Toutes les chroniques de l'auteur