Cours sur les antibiotiques pour Monsieur X

Cours sur les antibiotiques pour Monsieur X
Par Dre Taz, Omnipraticienne

Vendredi soir. C’est mon tour de faire du «sans rendez-vous» : 2 h d’attente, 75  patients. Dehors, il fait froid et gris. Il y a de la gadoue partout. La saison hivernale s’étire. C’est le temps des impôts. Noël est un vague souvenir. Les vacances sont loin. Les gens sont fatigués. Ça tousse, ça crache, ça rumine, ça pleure.

Au tour de Monsieur X. Il n’est même pas levé de sa chaise qu’on perçoit toute sa colère mal contenue. Il tire rudement son fils par la main. À chaque pas saccadé qui le rapproche de moi,  mon coeur bat plus rapidement. La semaine a été dure, il est inquiet, il est stressé. Je suis malgré moi la toute petite représentante de notre système de santé, avec ses forces et ses failles. Et je suis son bouc-émissaire.

Pendant que j’examine son fils,  je sens le regard de Monsieur X sur moi, exaspéré. Il répond à mes questions en grognant.

Une otite depuis plus de 48 h. Je lui tends la prescription. Je m’apprête à donner quelques explications, mais je vois ses mâchoires crispées s’ouvrir :

« Attendre 3 h dans la salle d’attente pour avoir de l’amoxicilline! Pas besoin de 10 ans d’études pour ça. »

Je n’ai rien répondu. Je lui ai ouvert la porte et j’ai souri au Fiston qui se sent coupable d’être malade.  

 Pourtant, le choix d’un antibiotique n’est pas aussi simple qu’on pourrait le penser. Plusieurs facteurs sont à considérer.

La bactérie:  une pharyngite n’est pas une infection urinaire. L’ongle incarné infecté d’un enfant diabétique n’est pas soigné de la même façon que celui d’un enfant en santé. Un bébé qui fréquente une garderie n’a pas besoin du même antibiotique que celui qui est gardé par maman à temps plein. Si vous vivez dans le Sud des États-Unis, vous n’êtes pas porteurs des mêmes bactéries que si vous êtes en Alberta. Bref, la bactérie qui infecte votre enfant dépend de son quotidien, de votre endroit de résidence,  de son état de base, etc.

Spectre d’action: chaque type de bactérie a un antibiotique qui lui correspond. Idéalement, on choisit la molécule qui ne tue que la bactérie la plus probable d’être responsable de l’infection, sans la rater toutefois. Cette précision est importante pour être efficace tout en évitant le phénomène de résistance.

Goût: ça peut aller du «dégueu» au «super bon». Tous les goûts sont dans la nature. Même l’antibiotique le plus puissant du monde n’est d’aucune utilité s’il est recraché! Je me rappelle de ces cours de pharmacologie du vendredi matin à l’université : un prof bien spécial nous les avait fait goûter...

Coût: c’est un facteur primordial. Les génériques sont aussi bons que les marques connues. Parfois, un médicament peut paraître plus cher dans l’absolu, mais sa prise peut aussi être plus courte (5 jours au lieu de 10)!

Posologie: certains enfants sont plus enclins à avaler que d’autres. Certains n’ouvriront pas la bouche et d’autres ne veulent plus rien savoir après 3 jours. Il est important de choisir l’antibiotique selon le nombre de prises et la durée.

Allergies: malgré ce qu’on pourrait croire, elles sont peu fréquentes. L’éruption cutanée qui commence après un antibiotique ne signifie pas nécessairement une allergie. Reste que nous sommes souvent coincés et, dans le doute, c’est une donnée qu’on ne peut absolument pas négliger.

Et il y a aussi ces minuscules détails qui sont importants quand on est parent. Je pense à ceux qui doivent apporter un antibiotique dans un avion alors que les liquides sont proscrits. Ou encore à l’enfant qui est vulnérable aux érythèmes fessiers et chez qui on voudrait à tout prix éviter des selles en diarrhée.

Bref, choisir un antibiotique est un geste lourd de conséquences, exagérément banalisé.

Dre Taz, Omnipraticienne
Je sais combien la santé est un sujet qui nous préoccupe tous... Inspirés par ma pratique d'omnipraticienne, mes textes sont d'abord ceux d'un parent comme vous!
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet