Bons premiers dans mon coeur

Bons premiers dans mon coeur
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
La fin de la première étape annonce l’arrivée du bulletin, des notes, des rencontres avec les professeurs… Et une multitude d’émotions pour les parents.

Dernièrement, j’ai eu une discussion intéressante avec le professeur d’une de mes filles. Elle me disait à quel point les enfants ressentent de la pression dès qu’on les soumet à une dictée ou un examen. Dans sa classe, « on fait des exercices. Les enfants ne savent jamais qu’ils sont notés. » J’ai trouvé l’approche intelligente.

La fin de la première étape annonce l’arrivée du bulletin, des notes, des rencontres avec les professeurs… Et une multitude d’émotions pour les parents.

J’avoue, découvrir les résultats scolaires de mes enfants m’énerve toujours un peu. Je ne peux m’empêcher d’y voir le résultat de nos efforts lors des périodes de devoirs. Parfois, je suis agréablement surprise et à d’autres occasions, je ressens de la déception. Pourtant, ce ne sont pas MES résultats scolaires.

À la maison, on ne prononce même pas le mot bulletin. Clémentine s’informe de ses notes, mais les plus jeunes ne s’y intéressent pas. Tant mieux. Mes enfants ne démontrent pas la même aisance à l’école et ça évite les comparaisons.

Je suis fille d’enseignant et j’ai toujours été première de classe. L’école fait partie de mon ADN et de mes valeurs. Petite, j’avais l’impression que ma vie entière reposait sur mes résultats scolaires. J’espérais que mes enfants ressentent le même intérêt, la même curiosité et le même amour que moi pour l’école. Croyez-moi, ce n’est pas le cas!

Heureusement, mon amoureux a un vécu scolaire différent du mien et il met de l’eau dans mon vin. Après tout, l’histoire nous a prouvé que certains enfants, qualifiés d’ânes et de cancres sur les bancs d’école, sont devenus de grands génies. Plusieurs derniers de classe gagnent très bien leur vie et dirigent des employés par dizaines. Ils sont heureux, malgré un parcours scolaire difficile.

Mes enfants ne sont pas premiers de classe. Certains ont le potentiel de l’être et ne le sont pas. Par paresse ou manque d’intérêt.

Maintenant que les bulletins sont reçus et les rencontres avec les professeurs faites, je vais probablement cuisiner un plat de pâtes et faire une brassée de lavage. À l’heure du bain, il faudra aussi penser à laver les cheveux des enfants. Sans oublier les boites à lunch pour demain midi. Les notes, je les oublierai probablement. La vie continue...

Quand je vais border mes enfants, je vais les serrer contre moi en leur redisant qu’ils sont bons premiers dans mon cœur. Et je vais simplement espérer pour le reste.

Et vous? Quelle importance accordez-vous aux résultats scolaires de vos enfants? Vos petits sont-ils stressés par leurs notes à l’école?

 

Photo : GettyImages/danchooalex

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Toutes les chroniques de l'auteur