Les bons et les mauvais jouets

Les bons et les mauvais jouets
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je ne voulais pas acheter de Barbie pour ma fille. Mon opinion a changé… Voici pourquoi.

Encore une fois, le père Noël a gâté les enfants. Chacun a de nouveaux joujoux pour s’occuper.

Avouez que de jouer les lutins est agréable. On choisit avec soin ce qui entrera dans la salle de jeu. On veut bien sûr plaire aux enfants, mais on achète souvent ce qui nous convient comme parent, en fonction de nos intérêts et de nos valeurs.

Par exemple, chez moi, le gros bonhomme rouge a laissé des cadeaux silencieux. Je n’aime pas les sirènes hurlantes ou les jouets électroniques qui crachent à fort volume la même chanson pendant des heures. J’aime les jouets inertes. Ceux que mes enfants doivent manipuler pour leur donner vie.

Chez nous, il y a eu autant de cadeaux neufs qu’usagés. J’adore magasiner seconde main. Ça correspond à mes valeurs environnementales et ça me permet aussi d’offrir des cadeaux qui, autrement, seraient hors de prix.

J’ai toujours un sourire aux lèvres quand mes enfants déballent des livres. Ils en reçoivent toujours à Noël et à leur anniversaire. Les histoires sont rapidement mises de côté pour continuer le dépouillement du sapin (même chose pour les vêtements). Ce ne sont jamais les cadeaux préférés. Mais un jour ou deux plus tard, ils deviennent intéressants, comme par magie!

En regardant Blanche déballer sa Barbie, je n’ai pu m’empêcher de sourire. Il y a plusieurs années, vous m’auriez dit que ma salle de jeu familiale serait remplie de ce genre de poupée que j’aurais protesté : « Barbie n’est pas un bon jouet. Elle n’est bonne qu’à donner des complexes et à rendre les fillettes superficielles. » Je ne voulais pas en acheter pour Clémentine. Mon opinion a changé…

Je pense à présent qu’il n’y a pas de bons ou de mauvais jouets. Un jeu éducatif qui ne capte pas l’intérêt de l’enfant est un mauvais achat. Une Barbie qui compte ses vêtements ou qui fait l’école à une classe de toutous peut être un outil précieux pour apprendre les couleurs en s’amusant vraiment. Tout dépend de la manière dont on joue avec elle.

Bien sûr, certains jouets sont de meilleure qualité. Leurs matériaux sont durables, leur conception est bien pensée, ils sont plus écologiques ou leur « vocation » contribue au développement des enfants. Mais si Léonard peut jouer de longues minutes avec une simple boîte de carton, ça prouve bien que chaque objet peut devenir intéressant avec un peu d’imagination.

Et vous? Quels cadeaux les enfants ont-ils reçus à Noël? Quel type de jouets vous plaît comme parent? Avec quoi les enfants s’amusent-ils le plus à la maison?

 

Photo : iStock.com/aphrodite74

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Toutes les chroniques de l'auteur