Bêtises d'enfants

Bêtises d'enfants

Comme tous les enfants, les miens sont assez doués pour faire des bêtises souvent drôles, mais parfois aussi un peu embarrassantes.

  • À 10 mois
    Au bord de l’eau, mon fils et moi nous amusons à attirer les canards avec du pain. Attaché dans sa poussette, il pousse des cris de joie chaque fois qu’un de ses morceaux tombe à l’eau. Amusée, je regarde les bouts de pain flotter quand tout à coup j’entends un gros Plouf!  Mon petit coquin vient de balancer son toutou dans l’eau suivi de près par sa tétine. Monsieur se met à rire aux éclats, fier de son coup, avant évidemment d’éclater en sanglots!
  • À 1 an et quelques semaines
    Ma fille enfonce sa cuillère dans sa purée puis la dirige maladroitement vers sa bouche sans faire de dégât. Je suis tellement fière d’elle! Après tant d’efforts, elle a enfin réussi. Le téléphone sonne. Je vais répondre. Après quelques instants, je reviens m’asseoir à côté d’elle et découvre son assiette presque vide. Elle a dû tout balancer par terre, c’est certain. Je vérifie : rien. Sur ses genoux : rien. Dans son cou : rien. Incroyable! Elle a vraiment tout mangé toute seule. En me penchant pour l’embrasser, mon oeil est attiré par quelque chose qui bouge sur le mur situé derrière sa chaise haute. Je vois, dans toute sa semi-fermeté, une énorme part de purée en train de glisser lentement mais sûrement le long du mur. Opération catapulte réussie. J’ai tellement ri.
  • À 3 ans
    La boîte à sucreries est éventrée. Il y a des papiers de bonbons partout autour d’elle. Assise sous la table, ma petite gourmande est en train de se goinfrer d’interdits en cachette. Sa bouche est remplie de bonheurs sucrés tandis que la mienne qui s’entrouvre pour la gronder, se referme aussitôt pour mieux sourire.
  • À 3 et 5 ans
    Pendant que mes petits jouent dans la section jeux chez le dentiste, leur grande soeur et moi regardons les photos qu’ils ont prises avec leur appareil. On sourit en voyant l’oeil de l’un, la poupée de l’autre, les orteils de l’un, les dents de l’autre, jusqu’à ce que moi, ma fille... et la dame indiscrète assise à côté de moi découvrions une série de photos avec mon fils à poil sur le canapé, en train d’exhiber différentes parties de son corps devant l’objectif. Malaise!
  • À 5 ans
    Après avoir découpé consciencieusement tous les cheveux de ses cobayes préférés (ses poupées, zozo le chien saucisse et kiki le singe), ma fille a décidé qu’elle était prête pour une séance d’autocoiffure. Résultat : une frange de 1 cm sur le haut de la tête, des mèches tailladées n’importe comment et des semaines à expliquer à mon entourage que non je n’y suis pour rien dans cette coupe affreusement bizarre.
  • À 4 et 6 ans
    Mon fils et ma fille jouent dans la douche quand, tout à coup, ma petite crie et se met à pleurer. J’ouvre le rideau et l’entend dire : il a fait pipi dans ma bouche! Outré, leur papa se fâche et punit le fautif. Aujourd’hui encore, malgré les 2 ans qui nous séparent de cet événement, ma fille se fait un devoir de répéter à qui veut bien l’entendre que son frère lui a fait pipi dans la bouche.  Horrible malaise!


Je ne vous parle pas des verres renversés, des bouteilles de shampoing vidées dans le bain, des murs crayonnés et de l’adoption d’un ver de terre dans la maison de poupée.

Et vous? À quoi avez-vous survécu?!!

Photo : « Z’ai pas manzé le gâteau, c’est pas moi, maman. »

Catherine Goldschmidt
Je suis une drôle de maman qui adore dénicher ou inventer des jeux simples et peu coûteux pour amuser les enfants.
Toutes les chroniques de l'auteur