Arrête de bouger!

Arrête de bouger!
Par Geneviève Doray, Directrice, Naître et grandir

À ne pas manquer dans le numéro d’octobre de notre magazine, un dossier sur l’activité physique et les tout-petits. Pour savoir où vous procurer un exemplaire gratuitement, consultez notre localisateur.

Dancing girl« Tiens-toi tranquille, calme-toi, doucement... », passaient leur temps à me dire mes parents. Je déplaçais de l’air, comme on dit! Je n’étais pas hyperactive (à ce que je sache), mais je bougeais, ça, c’est sûr! Je ne marchais pas, je courais; je grimpais partout; j’étais incapable de rester assise.

La pomme ne tombant jamais très loin de l’arbre, ma puce a évidemment de l’énergie à revendre elle aussi. Lorsqu’elle était bébé, j’évitais autant que possible de la laisser dans sa petite chaise vibrante. Aussitôt qu’elle a marché (à 10 mois!), je me suis mise à « oublier » volontairement sa poussette.

Lorsque j’avais quelques minutes libres, je l’amenais au parc pour qu’elle puisse glisser, se balancer, sauter et courir sans déranger les voisins. J’étais parfois essoufflée et il m’arrivait de me demander si elle bougeait trop ou si c’était normal.

Sans doute, cela vous arrive-t-il aussi! Ou peut-être qu’au contraire, vous trouvez que votre enfant gagnerait à bouger davantage. Mais comment faire? Avez-vous des trucs ou des activités préférées pour faire bouger davantage votre enfant?

Chroniques sur le même sujet