L'anxiété n'a pas d'âge

L'anxiété n'a pas d'âge
Par Geneviève Doray, Directrice, Naître et grandir
Il nous arrive à tous d’être anxieux et c’est normal! Pour certains, c’est toutefois un combat de tous les jours.

Il nous arrive à tous d’être anxieux et c’est normal! Par contre, si c’est léger et occasionnel pour plusieurs d’entre nous, pour d’autres c’est un combat de tous les jours.

Pour ma part, je crois que je me situe dans la moyenne. L’avion ou le sang ne m’angoissent pas. Et si je n’ai pas de difficulté à donner une entrevue à la radio, j’ai horreur, en revanche, de me retrouver avec des personnes que je ne connais pas. Mon coeur s’arrête aussi lorsqu’on me dit : « Je veux te parler. » (Si c’est mon chum, je crois qu’il va me laisser; mon boss, qu’il va me renvoyer; ma mère, qu’elle a un cancer et alouette!)

Le plus difficile devant l’anxiété de son enfant, c’est d’accepter son émotion, même si elle semble injustifiée.

Je vous avoue que j’ai du mal à me raisonner quand l’anxiété m’envahit. Ce n’est pas faute d’essayer différents moyens : faire du sport, méditer, respirer, colorier, bien dormir, visualiser… je les connais tous! Et je suis une adulte! Imaginez pour un tout-petit qui n’a pas encore les mots ni le contrôle sur sa vie comme on l’a...

Dans les médias et sur le web, on parle de troubles anxieux plus que jamais. Mais qu’en est-il de nos tout-petits? Peuvent-ils eux aussi vivre de l’anxiété? Quelles en sont les causes? Comment les outiller? Ce sont quelques-unes des questions qui nous ont motivés à faire un dossier à ce sujet.

Trouvez votre exemplaire gratuit du magazine grâce à notre outil de localisation et votre code postal.

 

Photo : GettyImages/romrodinka

Chroniques sur le même sujet