10 anecdotes drôles de parents

10 anecdotes drôles de parents
Les enfants sont très bons pour nous faire rire ou nous mettre dans l’embarras lorsqu’on s’y attend le moins. Dix parents racontent la fois où…

Les enfants sont très bons pour nous faire rire ou nous mettre dans l’embarras lorsqu’on s’y attend le moins.

Dix parents racontent la fois où…

 

« Nous assistions au spectacle de danse de notre fille. À un moment, il y a eu un retour de son dans le micro de l’animateur et des enfants se sont mis à pleurer. Je suis monté sur la scène pour consoler la mienne puis pour l’aider à danser devant tout le monde. C’est plus moi qui ai donné le show! »

Charles Therrien, papa de Maya (3 ans) et Éli (7 mois), Québec

 

« J’étais au magasin avec mon garçon pour retourner des bottes que j’avais achetées pour mon chum. "Ça ne va pas madame?", m’a demandé la caissière. Lorsque je lui ai répondu que mon conjoint n’aimait pas les bottes, mon petit gars a lancé : "Ce n’est même pas vrai, papa n’est pas là et il ne les a même pas vues." J’étais vraiment gênée. »

Anouk Launière, maman de Mathis (8 ans) et d’Alexis (2 ½ ans), Mashteuiatsh

 

« Un matin, mon fils Antoine, qui avait alors 2 ans, a réalisé que les mamans n’ont pas la même anatomie que les papas. Plus tard, mon conjoint est allé le reconduire à la garderie. En entrant, Antoine a dit très fort : "Ma maman n’a pas de pénis, elle a juste deux fesses!" Mon chum est reparti vite, ce jour-là. »

Sophie Boily, maman d’Antoine (4 ans) et Simon (3 ans), Saint-Basile-le-Grand

 

 « J’attendais ma blonde qui avait rendez-vous à l’hôpital et mon fils de 2 semaines a eu besoin d’être changé. Une infirmière m’a dit d’utiliser une salle d’examen. Au moment où j’ai enlevé sa couche, il a fait une énorme quantité de selles liquides. Il y en avait partout sur la table d’examen. Je tenais mon bébé d’une main et de l’autre, je tentais désespérément d’éponger le dégât. Finalement, j’ai dû avertir un employé qu’un nettoyage s’imposait! »

Martin Custeau, papa de Justin (3 ans), Longueuil

 

« L’an dernier, ma fille a eu peur du père Noël. Il a alors enlevé sa barbe et son chapeau pour lui dire : "N’aie pas peur, c’est mononcle François." Cette année, je suis allée à une fête de Noël avec elle. À l’arrivée du père Noël, elle a dit à tout le monde que ce n’était pas le père Noël, mais plutôt son oncle François. »

Julie Martel Buckel, maman de Clara (3 ans), Mashteuiatsh

 

« J’étais dans une file d’attente à l’épicerie avec mon fils et il s’est soudainement mis à chanter T’es dans la lune des BB, une chanson que je lui avais fait écouter pour rire. L’épicerie était bondée et il chantait super fort en se trouvant vraiment bon. Gêné, j’ai regardé autour de moi pour m’assurer qu’il ne dérangeait personne. Mais finalement, tout le monde riait de voir un petit garçon de 3 ans chanter cette chanson-là. »

Pascal St-Arnaud, papa de Milo (7 ans) et Léonard (4 ans), Drummondville

 

« Nous étions dans la file d’attente pour emprunter des livres à la bibliothèque. Mon fils, qui avait 4 ans à l’époque, n’arrêtait pas de me dire qu’il avait envie de faire pipi. Je lui répondais de patienter un peu. À un moment, je me suis retourné : il avait baissé ses culottes et s’apprêtait à faire pipi là! Il faut dire que nous revenions d’un séjour dans le bois où il avait pris l’habitude d’uriner là où ça lui chantait… »

Barthelemy Ludwikowski, papa de Lucas (8 ans) et Anna (4 ans), Montréal

 

 « J’ai un ami obèse. Lorsque ma fille l’a rencontré la première fois, elle lui a tapé sur le ventre en lui demandant : "Est-ce qu’il y a un bébé là-dedans?" Je lui ai plus tard expliqué de ne pas dire ce genre de chose, parce que ça blesse les gens. Lorsqu’ils se sont revus, elle lui a donc lancé : "Maman m’a dit de ne pas parler du bébé dans ton ventre…" J’étais tellement mal à l’aise! »

Iris Mijatovic, maman de Maèlie (4 ans), Drummondville

 

« Un matin, quand ma fille avait environ 4 ans, elle ne voulait rien savoir de s’habiller, c’était la grosse crise. J’allais être en retard, il fallait que je parte. J’ai donc fini par l’amener à la garderie en pyjama et j’ai expliqué aux éducateurs qu’elle n’avait pas voulu collaborer. Heureusement, ça ne les a pas dérangés pas du tout. »

Marie-Pierre Simard, maman de Charlotte (8 ans), Arnaud (5 ans) et Émile (10 mois), Québec

 

« C’était la première fois que ma belle-fille voyait une personne en fauteuil roulant. Elle a regardé le monsieur et lui a dit : "Vous êtes chanceux vous, vous n’avez pas besoin de marcher!" C’était assez gênant, mais par chance, l’homme a bien réagi. »

Annie Drouin, maman de Lorianne (2 ½ ans) et Alexandre (7 mois), et belle-mère de Maïla (12 ans), Val-d’Or

 

Et vous, avez-vous déjà vécu une situation embarrassante avec votre enfant? Racontez-nous!

 

Source : Magazine Naître et grandir, 100e numéro, Avril 2016

 

Photos : Maxim Morin
Illustration : Catherine Lepage