L'enfant actif et facilement distrait

L'enfant actif et facilement distrait
Mon enfant ne tient pas en place! Comment l’aider à canaliser son énergie et sa concentration?


Bien qu’il soit normal pour un tout-petit de bouger et de ne pas être concentré sur un jeu très longtemps, certains enfants sont plus actifs que d’autres et leur capacité d’attention est très limitée.

Pourquoi certains enfants sont plus actifs et distraits que d’autres?

Les enfants sont tous différents. Certains n’arrivent à s’asseoir calmement qu’une minute ou deux alors que d’autres peuvent regarder avec attention un livre. Certains tout-petits de 3 ou 4 ans courent, sautent et grimpent au parc alors que d’autres jouent tranquillement avec un seau et une pelle.

Si votre tout-petit vous semble plus actif que les autres, cela peut d’abord s’expliquer par son tempérament. Chaque enfant a une constitution et des traits de caractère distincts, et c’est ce qui fait de chacun un être unique.

Par ailleurs, si vous êtes une famille active qui fait du sport, il est très probable que votre enfant aime les activités qui « bougent ». À l’inverse, si vous êtes plutôt de nature calme, que vous aimez la lecture et les casse-têtes, vous favoriserez un niveau d’attention différent chez votre enfant.

Certains parents ont également un niveau de tolérance plus grand à voir leur enfant bouger, alors que d’autres parents les incitent plus rapidement au calme.

Toutefois, la plupart des enfants, avant 4 ou 5 ans, ont du mal à rester en place pour de longues périodes de temps. Il est donc gagnant de miser sur de courtes activités ou de courts jeux qui demandent une période d’attention assez courte.

Que faire si votre enfant est très actif et souvent inattentif?

Quelques conseils pour vivre avec un tout-petit très actif et souvent inattentif :

  • Jouez chaque jour avec votre enfant pendant une courte période à un jeu qu’il aime particulièrement. Puis, allongez peu à peu le temps de jeu. Cela aidera à la fois à renforcer sa capacité d’attention et le lien entre vous.
  • Limitez les distractions et les sources de bruit inutiles si vous souhaitez augmenter le niveau d’attention de votre enfant. Par exemple, faites un casse-tête avec votre tout-petit dans un endroit calme ou demandez-lui de fermer le téléviseur avant de lui demander de faire une tâche.
  • Donnez à votre enfant une seule consigne à la fois en parlant lentement et clairement. Ainsi, il comprendra mieux ce que vous attendez de lui. Vérifiez ensuite qu’il a bien compris ce que vous lui avez dit.
  • Permettez à votre tout-petit de bouger. Sortez à l’extérieur ensemble pour le laisser courir et sauter. Ou encore, organisez un coin de jeu dans le salon avec des coussins où il peut le faire en toute sécurité. Votre enfant collaborera ainsi davantage quand vous lui demanderez d’être plus calme, puisque son énergie aura été canalisée dans des activités physiques avant.
  • Informez votre enfant des changements à venir au cours de la journée en lui disant, par exemple : « Il te reste 5 minutes pour jouer au parc, après ce sera le souper! » Cela l’aidera à mieux vivre les transitions entre les différentes activités de la journée et à profiter pleinement de ses moments de jeu.
  • Soulignez les efforts de persévérance de votre enfant (ex. : « Bravo, tu as terminé ton jeu de blocs! ») afin qu’il voie ses progrès et se sente valorisé.
Repérez les moments de la journée plus faciles pour votre enfant et ceux qui présentent le plus de défis. Faites en sorte qu’il accomplisse les tâches les plus difficiles pour lui et celles qui nécessitent le plus de concentration pendant les moments où son humeur est positive. Tenez aussi compte de votre propre niveau d’énergie selon les moments de la journée. La fin de journée est souvent plus ardue, autant pour les parents que pour les enfants.
  • Assurez-vous que votre tout-petit comprend bien les routines quotidiennes. Les changements de routine peuvent être une source d’anxiété pour les enfants ayant de la difficulté à se concentrer et accroître leur niveau d’activité.
  • Limitez le temps passé devant les écrans, car il tend à augmenter le niveau d’activité de ces enfants. Cela ne les encourage pas non plus à pratiquer des activités qui les aideront plus tard à réussir à l’école (ex. : jouer à faire semblant ou lire).
  • Assurez-vous que vos attentes envers lui sont cohérentes. S’il reçoit des messages confus ou contradictoires, il aura de la difficulté à répondre à vos attentes.
  • Faites-le jouer avec de la pâte à modeler. S’amuser à faire et à défaire peut être une activité calmante pour un enfant qui a un niveau d’agitation plus grand.
  • Proposez des activités apaisantes à votre tout-petit en soirée, comme jouer dans un bain chaud ou lire une histoire. Cela peut vraiment l’aider à se préparer à aller au lit.
  • Complimentez-le au moins une fois par jour, car il est probable qu’il entende de nombreux commentaires négatifs à son sujet, ce qui peut l’amener à avoir une faible estime de soi.
  • Assurez-vous que votre tout-petit dort suffisamment. S’il est très fatigué, il peut avoir plus de difficulté à retrouver son calme.

Pour des idées de jeux qui aident l’enfant à relaxer, consultez notre fiche La relaxation par le jeu.

Mon enfant a-t-il un TDAH?
Si vous observez que l’agitation et le faible niveau d’attention de votre enfant ont des répercussions négatives dans son quotidien, ou qu’ils nuisent à ses relations à la maison ou à la garderie, il est recommandé d’en parler avec son médecin afin qu’il puisse évaluer s’il présente un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. Pour en savoir plus sur ce trouble, consultez notre fiche Trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH).

 

À retenir

  • Il est normal pour les tout-petits de bouger et d’avoir une faible capacité d’attention.
  • Vous pouvez aider votre enfant à canaliser son énergie en lui offrant des moments où il est permis de bouger.
  • En allongeant peu à peu la durée des activités qu’il aime, vous favorisez chez lui une meilleure capacité de concentration.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Solène Bourque, psychoéducatrice
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Septembre 2018

 

Photo : iStock.com/Irina Behr

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

BIDEAULT, Anne. Psychologie de l’enfant : pourquoi mon enfant est-il agité, comment l’aider à se calmer? www.notrefamille.com

CENTRE DE RÉADAPTATION MARIE ENFANT DU CHU SAINTE-JUSTINE. Comment favoriser l’attention et la concentration de votre enfant? 28 septembre 2017. readaptation.chusj.org

DUCLOS, Germain. Ces enfants qui bougent trop. 7 juillet 2013. enfantsquebec.com

À lire aussi