Opération araignée (ou comment cacher ma peur)

Opération araignée (ou comment cacher ma peur)
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
27 mai 2021
Cette anecdote de Josée Bournival montre bien que, comme parent, on est prêt à surmonter nos peurs pour nos enfants.

Les enfants sont couchés depuis de nombreuses minutes. J’espérais profiter de ce temps pour moi, mais j’entends des pas dans l’escalier.

- Maman? Il y a une araignée dans ma chambre.

Je comprends la demande qui n’a pas été formulée : « Maman, pourrais-tu venir et tuer la bestiole parce que sinon je ne vais pas dormir? » Alors je me lève et je suis ma fille à l’étage. Pendant la montée des marches, je me répète que ce n’est qu’une minuscule araignée, que je suis une adulte et que je vais m’en débarrasser rapidement.

Quand je l’ai aperçue, j’ai presque figé de peur. Elle était immense, avec de longues pattes et un corps poilu. Beurk! J’ai eu envie de dire à ma fille d’aller coucher dans une autre pièce, qu’on allait fermer la porte et attendre le retour de son père.

Je déteste les araignées! Elles me donnent froid dans le dos. Elles me dégoûtent. Je m’en tiens loin. Je demande toujours aux autres de m’en débarrasser, mais je ne peux quand même pas dire ça à ma fille de huit ans.

J’ai donc pris un mouchoir (OK, j’avoue, deux mouchoirs), j’ai attrapé mon ennemie d’un mouvement rapide, j’ai jeté le tout dans la cuvette et j’ai tiré la chasse. Je me suis lavé les mains en frémissant d’horreur.

Je suis l’héroïne de ma fille. La courageuse maman qui affronte les araignées sans broncher!!! Si elle savait…

Cette anecdote est banale, mais elle montre bien que, comme parent, on est prêt à surmonter nos peurs pour nos enfants. Elle témoigne aussi de mon désir de ne pas communiquer mes phobies à mes enfants. Chose que je ne réussis pas toujours, malheureusement. Mais comme pour tout ce qui concerne le rôle de parent : au moins, j’essaye. C’est déjà ça de gagné!

Et vous? Avez-vous des phobies que vous évitez de communiquer à vos enfants? Avez-vous une anecdote sur le sujet?

 

Photo : GettyImages/lenaxf

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (6)

  1. Aude 27 mai 2021 à 10 h 49 min
    Bonjour, comment fait-on si c'est une phobie de tout ce qui vole et qui est jaune et noir... Pas une joke, un calvaire pour moi. Vraiment envie que ma fille ne l'ait pas non plus :-( merci beaucoup
  2. Naître et grandir 27 mai 2021 à 11 h 19 min
    Pour en savoir plus, nous vous proposons ces deux articles: Peurs enfantines, mais pas anodines et Les phobies chez l'enfant
  3. PigJoy 30 mai 2021 à 12 h 09 min
    Bonjour Josée! Je suis profondément troublée par le sort de cette pauvre araignée. L'attraper dans un pot et la relâcher dehors aurait montré à ta fille le respect de la vie... Sinon, Je me suis déjà faite piquée par une énorme guêpe dans un autobus afin de protéger les enfants. Je l'ai dirigée doucement avec ma main pour quelle sorte par la fenêtre. Si on avait été seulement des adultes, j'aurais probablement changé de siège en espérant qu'elle ne pique personne... La bravoure ressort quand notre instinct protecteur prend le dessus.
  4. Vanessa 31 mai 2021 à 16 h 11 min
    Bonjour Pigjoy, je pense que Josée a fait ce qu'elle pouvait avec sa phobie. C'est déjà difficile quand on est phobique de s'approcher dudit objet, alors avoir un raisonnement amenant à relacher la bête ou avoir la peine que cet élément entre dans un bocal, vous en demandez beaucoup je trouve :) Saluons cet effort avant tout ! Et bravo pour votre geste dans le bus.
  5. PigJoy 31 mai 2021 à 16 h 43 min
    Bonjour Vanessa! Tu as raison: N'ayant pas de phobie, je ne mesure pas l'ampleur de l'effort pour la confronter... Il faut du courage pour parler de ses vulnérabilités!
  6. Clement LESCALET 3 juin 2021 à 13 h 36 min
    Je suis d'accord avec vous deux mais j'abonde dans le sens de PigJoy, donner une alternative non létale et plus respectueuse est bonne à donner.

Laisser un commentaire



En cliquant sur Soumettre, vous acceptez nos modalités d'utilisation