Du temps pour soi

Du temps pour soi
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
8 septembre 2020
Les enfants ont repris le chemin de l’école et de la garderie. La maison est silencieuse. Josée Bournival a soudainement un peu plus de temps pour soi.

Je suis assise devant mon clavier d’ordinateur. Chaque fois que j’écris un mot, on dirait que le bruit des touches est trop fort. La maison est tranquille.

Il me semble que c’est la première fois depuis des siècles. Les enfants ont repris le chemin de l’école et de la garderie. J’ai du temps pour moi. Mais on dirait que je ne sais pas trop quoi en faire…

Travailler? Bien sûr. J’ai un roman en chantier qui ne demande qu’à être complété. Mais j’ai perdu l’habitude d’écrire de nombreuses heures d’affilée. On dirait que, comme ça a été le cas depuis mars dernier, j’attends toujours qu’un des enfants crie mon nom ou qu’une chicane éclate pour intervenir. Je suis distraite.

Pratiquer un passe-temps? Bonne idée! J’adore la couture et j’ai de beaux tissus, parfaits pour les journées fraîches d’automne à venir. Il y en a un sur le thème de l’espace qui ferait un très bel ensemble molletonné pour mon fils. Un autre que Blanche a « réservé » pour un pyjama, « une jaquette » qu’elle a précisé. Je pourrais tracer le patron aujourd’hui… Un tissu pour moi? Hum… je couds surtout pour les enfants.

Relaxer ou ne rien faire? Ha ha ha! J’ai quatre enfants. Il y a toujours quelque chose à faire. Quand ce n’est pas le panier à linge sale qui déborde, c’est le comptoir qui est plein de chaudrons. Un trou à réparer sur le jeans préféré de ma fille. Des blocs de construction à ramasser. L’épicerie… Relaxer est synonyme de m’infuser une tisane avant de faire la vaisselle.

Je n’ai jamais eu un grand talent pour prendre du temps pour moi depuis la naissance de mon aînée. J’assume mon échec en ce sens. Parce que ça me manque. Parce que je sais que je ne suis pas équilibrée. Parce que j’en retire aussi de la frustration à l’occasion. Mais je trouve difficile, encore aujourd’hui même s’ils grandissent, de ne pas toujours les mettre en priorité.

Comment fait-on pour renverser la vapeur? On appelle une amie et on s’assoit pendant la conversation au lieu de ramasser les bas qui traînent sur le plancher ou d’éplucher des carottes pour les lunchs? On s’embarre dans la salle de bain et on fait semblant de ne pas y être pour profiter d’un bain chaud de 10 minutes?

J’ai recommencé à m’entraîner pendant le grand confinement. À la maison, évidemment. Même si mon fils participe à mes séances et que les filles viennent constamment me poser des questions auxquelles je réponds le souffle court… je peux considérer que je prends du temps pour moi?

Et vous? Parvenez-vous facilement à prendre du temps pour vous? Que faites-vous qui vous permet de recharger vos batteries comme parent?

 

Photo : GettyImages/fizkes

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (13)

  1. Mélanie 12 septembre 2020 à 22 h 26 min
    Ahah Josée, maman moi aussi de 4 enfants. Ils sont tous retourner à l école ou la garderie! Je peux moi aussi me concentrer pour le télétravail. Je m ennui pareil de tout se bordel a 6 à la maison. Chicane, gestion du bebe, meeting pour le travail, chum qui est à boute. Malgré tout j aimais bien ça. Là maintenant c est trop tranquille, on a le temps de ruminer nos problèmes de job!! Merci toujours le fun de te lire ! Mélanie
  2. Josée Bournival 14 septembre 2020 à 09 h 41 min
    Bonjour Mélanie. On dirait que c'est pire le lundi matin, non? Après l'effervescence du week-end... Bonne semaine de travail à vous! Josée. XX
  3. Julie 14 septembre 2020 à 06 h 56 min
    Je prends un cours (ex.: yoga) ou je vais au cinéma, bref pour prendre du temps pour moi, je trouve que l'idéal est de le faire hors de la maison ! Comme ça on ne voit pas les tâches à faire et c'est plus facile de décrocher :)
  4. Josée Bournival 14 septembre 2020 à 09 h 42 min
    Bonjour Julie. Quel formidable conseil! J'avoue que ce serait efficace pour moi, en tous cas. Je note! ;-). Josée. XX
  5. Sophie 14 septembre 2020 à 09 h 18 min
    Je n’ai qu’une petite fille de 18 mois et la pandémie m’a mise à rude épreuve! Les 5 derniers mois ont été les pires de ma vie, pour de nombreux facteurs... Maintenant je souffle un peu plus, depuis que ma fille est entrée à la garderie le 17 août dernier. Mais du temps pour moi, est-ce que j’en ai vraiment plus? Mon travail me prend encore beaucoup trop de temps a mon goût. Dans mon idéal, je travaillerais uniquement 5h/jour Max, et pas 5jrs/sem. J’ai moi aussi oublié ce que ça veut dire avoir du temps pour soi, ou j’ai perdu l’habitude de m’en donner... Nous venons de déménager et de faire des rénovations et il y a toujours quelque chose à faire pour continuer à nous installer. Très difficile de lâcher prise et d’accepter que ça va prendre plus de temps avant que tout soit enfin en place! Parce que c’est mon cerveau qui va exploser si je ne ralenti pas... C’est dur de s’arrêter après une période d’hyperactivité. Ça donne un sens à nos journées sans qu’on ait à se poser trop de questions. Mais s’oublier trop longtemps risque de créer un grand vide sur le long terme. La venue d’un enfant a tellement tout chamboulé! Mon identité de femme a changé, notre couple a changé... j’ai perdu mes repères et je dois m’en créer de nouveaux. La pandémie m’a forcé à continuer de serrer les dents pour survivre, et ça été très long et souffrant. Aujourd’hui que les choses se sont placées un peu, j’essaie de réintégrer le yoga, La méditation, des soins comme la massothérapie et l’ostéopathie... A partir de cette semaine, les vendredis je ne travaille pas et je prends cette journée pour MOI uniquement! Pour me faire du bien, sortir de la maison, voir une amie, faire un soin et/ou un yoga., aller chez le coiffeur! Vivement l’automne pour un retour à soi. Merci de votre partage.
  6. Josée Bournival 14 septembre 2020 à 09 h 45 min
    Ma chère Sophie, vous êtes beaucoup plus rapide que moi pour comprendre l'importance d'avoir du temps pour soi. Votre fille n'a que 18 mois... mon aîné a 11 ans. ;-) Mais peu importe, chacun a des besoins différents et il n'est jamais trop tard pour y faire face. Je vous souhaite un bon vendredi à l'avance puisque c'est VOTRE journée. Josée. XX
  7. Marilie 14 septembre 2020 à 09 h 32 min
    Je suis enceinte de mon 4e , j'ai commencé mon congé de maternité plus tôt pour reprendre mon souffle. Début de la maternelle et retour à l'école pour mes 2 autres cocos. Le seul fait de pouvoir faire mon ménage tranquille me suffit.
  8. Josée Bournival 14 septembre 2020 à 09 h 47 min
    Bonjour Marilie. Contente de vous lire. J'espère que la grossesse se déroule bien? Ça me fait sourire de vous lire, ce matin. Il est vrai que parfois, le bonheur se trouve dans de très petites choses. ;-). Josée. XX
  9. léa dc 15 septembre 2020 à 03 h 35 min
    Ohhh ! quel bel article qui tombe à Pic ! Je me retrouve dans vous mais aussi dans Sophie ! j'ai un petite fille de 24 mois ! et nous venons et passons des moments difficiles ! opposition, crie, canines et je ne veux que MAMAN ! et Maman est épuisé ... mon travail me prend du temps meme si le télétravail reste une priorité . ce que je fais ce jour. ma fille est déposée chez ma mère et moi seule chez moi... oui seule... bizarre; je n'ia pas connu ça depuis ssssssssssiiiiii longtemps ; je suis prise entre "profitons" et " seule" la fatigue de cette période et en mois , et je ne sais vraiment pas comment revenir à mes "sources" ... oui sortir, marché, profitez des derniers rayons de soleil... vitamine D BONJOUR ! mais si facile à dire ou à écrire quand on et si fatigué... Merci pour vos articles
  10. Joanie Chouinard 15 septembre 2020 à 19 h 30 min
    Bonjour Sophie! J’aurais sincèrement pu écrire ce commentaire! Moi aussi, j’ai un 15 mois à la maison qui vient tout juste (hier) d’entrer à la garderie (enfin), nous avons acheté une maison il y a 4 mois et il y a toujours quelque chose à faire en plus que nous avons eu une infiltration d’eau au sous-sol et les planchers sont à refaire (Dieu merci l’assurance paie!). Les 5 derniers mois aussi m’ont mises à rude épreuve, nous croulons sous les dettes et je trouve difficile la charge mental d’avoir toujours quelque chose à faire. Moi aussi j’aimerais vraiment travailler 5h/jour et pas 5 jrs/semaine! Ma motivation c’est de finir tout ce que j’ai à faire au travail (à la maison) dès que possible pour prendre du temps pour moi AVANT que notre fils revienne de la garderie!!! Vraiment, je me suis sentie comprise de lire ton message, et j’espère que tu te sentiras de même en lisant le mien. Merci!
  11. Sophie 16 septembre 2020 à 12 h 53 min
    Bonjour Joanie! Ça m’a fait du bien de te lire et j’ai été touchée que mon histoire résonne autant avec la tienne! Merci d’avoir pris le temps de m’écrire et de partager ton vécu ici. J’avais besoin de parler de mon expérience, car c’est important de ne pas rester toujours toute seule avec ça (pouvoir ventiler à quelqu’un d’autre que notre conjoint ;) Les derniers mois ont été vécu dans l’isolement plus qu’à l’habitude, et dans le feu de l’action je ne prends pas toujours le temps de connecter avec d’autres parents, d’autres mamans, mais là je suis super contente de l’avoir fait puisque mon témoignage t’a rejoint! Je suis désolée de savoir que vous avez des problèmes d’argent et que vous avez eu en plus des infiltrations d’eau... Je te souhaite que maintenant que bébé est de retour en garderie, tu trouveras un peu plus de moments pour toi, et reprendre ton souffle après ces longs mois de marathon! Si ça peut t’encourager, ma petite va sur ses 20 mois bientôt (j’ai écrit 18 mois dans mon premier commentaire mais elle est déjà à 19!!) et la routine de la garderie aide beaucoup, elle nous donne à nous aussi une routine sécurisante qui se poursuit le week-end. C’est toujours exigeant, mais on se trouve des trucs comme : un dimanche matin sur deux, un des deux parents prend du temps pour lui/elle. Et on ne fait pas de to-do le dimanche!! Repos seulement. Ça m’aide à décrocher et me reposer le mental ;) Je te souhaite une très belle suite, bon courage et profitons de ces petits moments magiques de la petite enfance, qui sont là pour nous apporter du soleil ☀️
  12. Anna 17 septembre 2020 à 13 h 56 min
    Je suis une maman d'une fillette de 3.5 ans qui n'est jamais allé à la garderie, c'est moi qui prend soin d'elle. Mon mari et moi on est loin de nos familles, alors c'est que nous deux s'occupent de notre fille (plus moi, car mon mari travaille). Alors c'est pas évident se trouver du temps pour soi. Mais j'essaie quand même- un peu de tapis roulant le soir quand mon mari est rentré, ou de la lecture quand notre fille est couchée. Mais ce n'est pas toujours évident.
  13. Kat 23 septembre 2020 à 08 h 17 min
    Je sauve beaucoup de temps en transport depuis le début du télétravail, mais je n'ai pas l'impression de gagner du temps. Je m'ennuie de mes moments seule dans l'autobus (avec un paquet d'étrangers) à lire le matin et le soir. Je m'entraîne à l'extérieur le midi, mais je ne considère pas ça du temps pour moi : c'est du temps pour ma santé. L'idéal serait de prendre un soir pour moi, pour sortir de la maison, mais la routine du dodo est tellement prenante que je trouve ça difficile de laisser mon conjoint seul avec les enfants.

Laisser un commentaire



En cliquant sur Soumettre, vous acceptez nos modalités d'utilisation

Partager