Coronavirus: enfant et télétravail, le mot-clé est «s’adapter»

Coronavirus: enfant et télétravail, le mot-clé est «s’adapter»
Les parents peuvent-ils être aussi productifs lorsqu’ils font du télétravail avec les enfants à la maison? La réponse de notre psychologue.

L’annonce de la fermeture des écoles et des services de garde en a fait frémir plus d’un. Comme parent, on peut se poser de nombreuses questions… Comment faire pour occuper les enfants durant deux semaines, ou peut-être plus? Peut-on abattre le même travail dans ces circonstances?

La première réponse, comme dans toute situation de crise, reste l’adaptation. Voici quelques pistes pour s’adapter à cette nouvelle réalité.

D’abord, employés et employeurs doivent accepter que cette situation est extraordinaire et qu’elle demande des mesures également extraordinaires. Est-ce que vous pourrez être aussi performant qu’à l’habitude? La réponse est non. Pas dans une telle situation.

Il faut donc avant tout ajuster ses attentes à la situation. Actuellement, vous devez plutôt essayer de faire du mieux que vous le pouvez avec ce que vous avez. En ajustant vos attentes à la situation, vous laissez moins de place aux pensées qui peuvent provoquer du stress et des réactions émotives déstabilisantes pour les enfants (colère, irritabilité).

Être flexible

C’est la même chose avec les enfants. Ils ne regardent habituellement pas la télévision la semaine? Tant pis, ils pourront cette semaine. Ils ne jouent pas plus qu’une heure par semaine aux jeux vidéo? Meilleure chance la prochaine fois, ce sera plus cette semaine! Une situation extraordinaire demande des mesures extraordinaires.

Je vous rassure, ce n’est pas quelques semaines de surconsommation de télévision ou de jeux vidéo qui auront un impact sur leur développement. L’impatience et l’irritabilité d’un parent dépassé par les événements pourraient avoir un impact plus négatif sur l’enfant qu’une surdose de Mario Kart!

Miser sur la routine

Il faut donc trouver un juste milieu, des plages horaires pour travailler raisonnablement et des activités pour les enfants qui pourront leur permettre de se désennuyer. D’ailleurs, la première mesure reste l’instauration d’une routine claire, un peu comme à la garderie et à l’école. On se lève le matin, on garde notre routine et on planifie la journée. La routine a comme avantage de sécuriser les enfants et elle nous permet de planifier notre journée de travail.

Si on réussit à avoir deux heures en avant-midi et deux heures en après-midi pour travailler tranquillement, c’est super. Pour ne pas être dérangé, les activités qui impliquent une certaine immersion de l’enfant, comme écouter un film, jouer à un jeu vidéo ou tout autre jeu auquel votre enfant peut jouer longtemps seul, sont évidemment un avantage. Si vous pouvez aussi vous installer dans un espace associé au travail chez vous, cela envoie un signal clair à vos enfants que vous travaillez.

Ensuite, comme à la récréation, aller un peu dehors est une bonne chose : une marche, du vélo, prendre de l’air quoi! Ajoutez quelques activités scolaires avec une légère supervision : lecture, écriture, et vous avez organisé votre journée.

Bien sûr, cette organisation doit s’adapter selon l’âge de l’enfant. Certains n’auront que la sieste de bébé pour avancer leur travail. D’autres pourront dégager des moments grâce à l’autre parent qui prendra le relais, mais une chose est certaine, vous ne serez pas aussi productif qu’au bureau.

Se regrouper?

En terminant, attention au piège des regroupements de parents qui se créent des « garderies maison ». La santé publique est claire à cet effet : ces mouvements d’entraide sont risqués et contre-productifs. Les comportements que nous aurons ces prochaines semaines vont avoir un impact important sur le déroulement du reste de la pandémie. Aussi, il faut agir ensemble, de concert, afin de protéger nos aînés et les personnes vulnérables. Nous connaissons tous des personnes à risque que nous n’avons pas envie de perdre. Pensons à eux lors de ces sacrifices, ça nous aidera à accepter les désagréments des prochaines semaines.

Photo : GettyImage/Georgijevic

Dr Nicolas Chevrier, psychologue
Mes 3 enfants me permettent de peaufiner mes talents de psychologue tous les jours…
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (10)

  1. Elyse 17 mars 2020 à 18 h 23 min
    Merci pour la mise en perspective de la situation extraordinaire. C’est exactement ce que nous vivons en ce moment; mon conjoint travail plus à la maison et c’est l’occasion d’expliquer à notre fils les consignes du bureau au sous-sol. En allant au parc, on a rencontré de futurs amis qui iront à la maternelle cet automne. Naturellement, on a pas invité les 6 voisins dans la maison!!! On se contente de la bute de neige et on joue a Mario galaxie et catapultes des figurines dans le salon!
  2. Andréanne 17 mars 2020 à 20 h 19 min
    Avec un grand de 7 ans TSA et TDAH et un petit de 3.5 ans probablement TSA aussi, ce n'est pas de tout repos! Surtout que je m'occupe de la continuité des affaires, donc je suis encore plus occupée qu'à l'habitude. J'ai du mal à voir comment nous pourrons garder ce rythme si la situation s'étire sur un, voire deux mois... Bon courage à tous les parents qui sont dans le même bateau! On va passer au travers, on est capable!
  3. Sophie 19 mars 2020 à 13 h 40 min
    Mon fils joue avec les 2 enfants qui habitent la maison d'à côté. Ils jouaient déjà à l'école ensemble avant que l'école soit fermée. Suis-je un parent indigne de laisser mon enfant continuer à jouer avec les voisins? Il joue juste avec eux et vice versa.
  4. Caroli 21 mars 2020 à 10 h 47 min
    Il faut éviter tout contact et rester strict. C’est la seule et l’unique façon de stopper la propagation du virus.
  5. Nadia 21 mars 2020 à 16 h 55 min
    Effectivement, ce n'est pas évident et il faut lâcher prise et ne pas trop s'en faire si on leur permet un peu plus de tablette qu'à l'habitude. Ici, on essaie d'opter pour une routine, mais on s'adapte au fur et à mesure que la journée avance. Nous sommes en quarantaine car nous revenons de voyage et n'avons pas besoin de travailler, mais les enfants sont tout de même demandant! (1 enfant de 5 ans et 2 jumeaux de 3 ans). Cela va de mieux en mieux à chaque jour. On prolonge les activités comme le bain ou la douche. Cela fait passer le temps et ça les amuse! On fait le lavage en famille et on plie le linge tous ensemble. On a confectionné de la pâte à modeler maison et fait du pain maison faute de ne pas en trouver à l'épicerie! Il faut se dire que c'est une chance que nous avons de pouvoir passer ces moments en famille même si ce n'est pas toujours facile! ;)
  6. Mamie Jo 21 mars 2020 à 19 h 33 min
    Merci pour vos idées et propositions… Mais avez-vous des idées lorsqu'un enfant est âgé de seulement 18 mois? Et que vous avez deux jeunes enfants? Que faire?
  7. Marloup 23 mars 2020 à 07 h 51 min
    Voir ci-dessus dans les commentaires celui de Nadia21 mars 2020 à 16 h 55 min "Effectivement, ce n'est pas évident et il faut lâcher prise et ne pas trop s'en faire si on leur permet un peu plus de tablette qu'à l'habitude. Ici, on essaie d'opter pour une routine, mais on s'adapte au fur et à mesure que la journée avance. Nous sommes en quarantaine car nous revenons de voyage et n'avons pas besoin de travailler, mais les enfants sont tout de même demandant! (1 enfant de 5 ans et 2 jumeaux de 3 ans). Cela va de mieux en mieux à chaque jour. On prolonge les activités comme le bain ou la douche. Cela fait passer le temps et ça les amuse! On fait le lavage en famille et on plie le linge tous ensemble. On a confectionné de la pâte à modeler maison et fait du pain maison faute de ne pas en trouver à l'épicerie! Il faut se dire que c'est une chance que nous avons de pouvoir passer ces moments en famille même si ce n'est pas toujours facile! ;)"
  8. Michelle 21 mars 2020 à 20 h 02 min
    Bonjour, Concernant les contacts de nos enfants avec les autres enfants, je vous conseille l'entrevue avec Caroline Quach, COVID-19: Avec quels enfants les vôtres peuvent-ils jouer?, à Tout un matin sur Radio-Canada.
  9. Marloup 23 mars 2020 à 08 h 00 min
    Voir ci-dessus dans les commentaires celui de Nadia21 mars 2020 à 16 h 55 min "Effectivement, ce n'est pas évident et il faut lâcher prise et ne pas trop s'en faire si on leur permet un peu plus de tablette qu'à l'habitude. Ici, on essaie d'opter pour une routine, mais on s'adapte au fur et à mesure que la journée avance. Nous sommes en quarantaine car nous revenons de voyage et n'avons pas besoin de travailler, mais les enfants sont tout de même demandant! (1 enfant de 5 ans et 2 jumeaux de 3 ans). Cela va de mieux en mieux à chaque jour. On prolonge les activités comme le bain ou la douche. Cela fait passer le temps et ça les amuse! On fait le lavage en famille et on plie le linge tous ensemble. On a confectionné de la pâte à modeler maison et fait du pain maison faute de ne pas en trouver à l'épicerie! Il faut se dire que c'est une chance que nous avons de pouvoir passer ces moments en famille même si ce n'est pas toujours facile! ;)"
  10. Marlène Revert 23 mars 2020 à 08 h 01 min
    Voir ci-dessus dans les commentaires celui de Nadia21 mars 2020 à 16 h 55 min "Effectivement, ce n'est pas évident et il faut lâcher prise et ne pas trop s'en faire si on leur permet un peu plus de tablette qu'à l'habitude. Ici, on essaie d'opter pour une routine, mais on s'adapte au fur et à mesure que la journée avance. Nous sommes en quarantaine car nous revenons de voyage et n'avons pas besoin de travailler, mais les enfants sont tout de même demandant! (1 enfant de 5 ans et 2 jumeaux de 3 ans). Cela va de mieux en mieux à chaque jour. On prolonge les activités comme le bain ou la douche. Cela fait passer le temps et ça les amuse! On fait le lavage en famille et on plie le linge tous ensemble. On a confectionné de la pâte à modeler maison et fait du pain maison faute de ne pas en trouver à l'épicerie! Il faut se dire que c'est une chance que nous avons de pouvoir passer ces moments en famille même si ce n'est pas toujours facile! ;)"

Laisser un commentaire



En cliquant sur Soumettre, vous acceptez nos modalités d'utilisation

Partager