Des règles, oui, mais de la souplesse aussi

Des règles, oui, mais de la souplesse aussi
Les règles sont très importantes, car elles sécurisent et rassurent nos enfants. Mais peuvent-elles être trop strictes?

Dans la vie d’un enfant, il existe toutes sortes de règles. Pensons aux règles liées à l’hygiène, comme se brosser les dents matin et soir; aux règles liées au vivre ensemble, comme dire bonjour aux gens; et aux règles de sécurité, comme traverser la rue en tenant la main.

Parmi les règles que nous établissons, plusieurs sont très importantes, car elles sécurisent et rassurent nos enfants. Or, certaines règles (ou interdits) répondent davantage au besoin de l’adulte que de l’enfant. Elles servent souvent plutôt à contrôler une anxiété importante générée par des inquiétudes au sujet de notre enfant.

Mais, l’imposition de règles trop strictes peut avoir un impact négatif sur les enfants. Dans ces situations, c’est le caractère obsessif du respect des règles qui pose un problème.

Dans certaines familles, les règles deviennent tellement nombreuses et rigides qu’elles sont de plus en plus difficiles à gérer et qu’elles prennent de plus en plus de place dans leurs vies.

Ça vous dit quelque chose?

Je ne vous dis pas qu’on est tous obsédés par les règles. Par contre, je veux attirer votre attention sur l’importance de la bonne gestion des règles…

En effet, le problème avec les règles c’est quand on oublie qu’elles existent pour atteindre un objectif et non pas simplement pour être respectés.

Les enfants doivent être couchés à 19 h 30, par exemple. L’heure du coucher est une règle de base. Mais, est-ce que cette règle doit nous empêcher de faire vivre des expériences à nos enfants? Est-ce qu’il y a un avantage à la respecter à tout prix en refusant de commencer la lecture d’une histoire sous prétexte qu’il est 19 h 30?

Le respect des règles est certes essentiel, mais apprendre à notre enfant qu’elles sont souples et qu’elles peuvent s’adapter à différentes situations est tout aussi important.

C’est bien pour l’enfant de comprendre que les règles sont entre autres présentes pour faciliter la vie en société et non pas pour lui gâcher la vie.

En contrepartie, en permettant une sortie spéciale le soir, à l’occasion, l’enfant comprend que c’est aussi correct d’assouplir la règle et de s’adapter à la situation. Et, avouons-le, un peu moins de rigidité rend aussi la vie de famille plus agréable et moins stressante!

 

Photo : GettyImages/Yuri_Arcurs

Dr Nicolas Chevrier, psychologue
Mes 3 enfants me permettent de peaufiner mes talents de psychologue tous les jours…
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (3)

  1. barthold 27 septembre 2019 à 14 h 41 min
    Merci,Cher Docteur Pour vos précieux conseils 🤓
  2. Jacinthe 1 octobre 2019 à 22 h 11 min
    Bonjour! J’ai 3 jeunes enfants et j’aimerais assouplir certaines de mes règles - avez vous de la lecture à me suggérer pour apprendre à lâcher prise sur certaines de ses règles?
  3. Naître et grandir 2 octobre 2019 à 10 h 56 min
    Bonjour Jacinthe,
    Voici quelques articles qui pourront vous intéresser:
    Interdits: sont-ils tous nécessaires?
    Discipline: quand et comment définir des règles et des limites
    Les consignes positives
    L'ABC d'une approche bienveillante

Partager