Aimer la routine?

Aimer la routine?
Par Geneviève Doray, Directrice, Naître et grandir
14 janvier 2019
On chiale beaucoup contre la routine, mais il suffit qu’elle soit bousculée pour se rendre compte combien on a hâte de la retrouver!

Dans notre monde actuel, la routine est souvent vue comme une ennemie.

« 20 astuces pour en finir avec la routine », « 9 idées pour échapper à la routine familiale » et autres titres accrocheurs apparaissent régulièrement sur mon fil Facebook où, d’ailleurs, la vie des autres parents me semble souvent moins routinière que la mienne. Et me voilà affolée, cherchant par tous les moyens à mettre un peu de piquant dans ma vie de famille.

Me voilà à essayer d’insérer une dose de créativité dans mes activités de tous les jours en tentant de les faire différemment. Me voilà à chercher une nouvelle recette au lieu de cuisiner le pain de viande que toute la famille adore. Me voilà à inviter une amie de ma fille à coucher un soir de semaine.

Je regrette, mais c’est non! J’ai bien assez de choses à faire au quotidien sans me rajouter la pression de devoir réinventer la routine en plus. Je ne suis pas en train de dire que je veux toujours être ancrée dans les mêmes habitudes. J’aime faire des tâches différentes, être stimulée, découvrir ou goûter de nouvelles choses, bien sûr!

On chiale beaucoup contre la routine, mais il suffit qu’elle soit bousculée pour se rendre compte combien on a hâte de la retrouver!

J’ai toutefois besoin d’être structurée et que mes journées (et surtout mes soirées) soient bien organisées.

Au fond, je suis comme les enfants! Pour eux, la routine est essentielle. Rassurante, elle apporte structure, sécurité, stabilité et prévisibilité. J’ai donc accepté que la routine soit mon amie et d’en être heureuse ainsi!

 

À ne pas manquer, notre dossier  Les routines, c’est important!

 

Photo : Maxim Morin

Geneviève Doray, Directrice, Naître et grandir Tous les billets de l'auteur

Partager