Je m'ennuie d'avoir un bébé

Je m'ennuie d'avoir un bébé
Il y a des jours, comme aujourd’hui, où je m’ennuie d’avoir un bébé.

Clarifions les choses d’emblée : ne commencez pas à écrire à ma femme pour lui dire que c’est le temps de passer à l’action; je ne suis pas rendu là. Mais, il y a des jours, comme aujourd’hui, où je m’ennuie d’avoir un bébé.

C’est arrivé en sortant du bureau de poste ce matin. Une maman entrait avec un petit monstre tout neuf, emmitouflé dans sa coquille d’auto, et je leur ai tenu la porte. Gardez ça pour vous, mais j’ai fait comme les inconnus fouineurs et curieux qu’on croise au centre commercial ou à l’épicerie.

Sans que ça paraisse, j’ai jeté un coup d’œil subtilement pour réussir à voir le bébé dans la coquille…

Puis j’ai réussi!

Et c’est là que j’ai reçu un effluve de bébé en pleine face. Vous savez, cette odeur de bébé, de crème, de savon, de pois de senteur, de poudre, de grosse face joufflue ou de petits pieds dodus? C’est en plein tout ça que ça sentait!

La même chose que ce que mes garçons sentaient il y a 5 ans et 7 ans.

L’odeur m’est restée dans le nez et dans la tête tout le long de mon trajet de voiture…

Je serais prêt à recommencer

Les pleurs, les nuits qui ressemblent à du gros n’importe quoi, la morve, les couches qui débordent, je recommencerais tout ça sans problème!

Si j’avais eu deux enfants en santé, nous en aurions eu certainement au moins trois. La porte n’est pas encore fermée définitivement. On ne sait jamais! Mais, ça ne me ferait pas peur de vivre cette période à nouveau.

Je concocterais encore les purées moi-même, je me lèverais la nuit, je parlerais avec des intonations totalement exagérées, je ferais plein de « pets de bedaine » (j’en fais encore à mes gars et je pense que je vais leur en faire même quand ils auront 16 ans!).

Je serais encore capable.

Force est d’admettre qu’après un certain temps, on oublie à quel point c’est difficile d’avoir un bébé et on retrouve une certaine nostalgie. J’imagine que je suis rendu là!

Ça vous arrive ou ça vous est déjà arrivé?

P.-S. Je ne peux pas croire que je vais soumettre un texte comme ça à la rédaction de Naître et grandir. C’est certain que ça va avoir des répercussions à la maison…

 

Photo : GettyImages/SbytovaMN

Jean-François Quessy
Je suis un père passionné, un grand amoureux qui aborde sa vie avec humour, mais surtout, un vrai gars!
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (7)

  1. Moi 7 mars 2018 à 12 h 52 min
    Je suis comme toi ! Mon fils va avoir 8 ans et desfois j'ai le même sentiment.. Je recommencerais demain !! La nostalgie d'un petit bébé tout mignon qu'on peut cajoler... Le temps passe toujours trop vite avec un bébé, ils grandissent trop vite. Desfois je me surprend a me dire que si j'en avait un autre je ferais ceci ou cela !
  2. Ô maman! 7 mars 2018 à 13 h 50 min
    En plein dans le mile! Je suis dans cet état d'âme jusqu'au bout des doigts! La 40 aine bien sonnée, un petit qui grandit à la vitesse de l'éclair et une grosse GROSSE envie de bébé ! J'ai raconté à tous ceux qui me demandaient: Pis à quand le deuxième? De répondre: tu-fou-toi! Jamais! Les nuits à pas dormir, les inquiètudes, les virus, le un an sans trop parler à d'autres adultes et à faire que des gougougaga! Ben voilà, j'en suis Gaga à nouveau. J'ai le coeur d'un parent assez gros pour un autre enfant et ça me vire de tous bords tous côtés.... C'est que l'autre parent justement, n'est pas encore frappé par cette nostalgie et affirme être trop vieux pour que ça frappe à nouveau... :-( Ô maman, que ça me rend triste.
  3. Catherine 7 mars 2018 à 14 h 31 min
    Ça doit arriver à presque tout le monde, c'est pour ça qu'on a si hâte de devenir des grands-parents quand nos enfants sont grands! ;)
  4. Josee 8 mars 2018 à 16 h 44 min
    En plein dans le mille , vous avez tout à fait raison ! Nous sommes devenus grand-parents en août 2016 (bébé fille💜) et nous étions plus que prêts pour cette belle aventure! Ma fille en attend un autre ( bébé garçon 💙) pour mai ! Quel bonheur !!! 💝
  5. Karine 12 mars 2018 à 10 h 26 min
    Jai ressenti la meme chose dernierement malgre trois cesarienne et des nuits trop courte,des sacifices immense jai encore cette appel oui ! Mais depuis trois ans notre grande fille a eu un diagnostic de maladie osseuse, quebec aller retour y a beaucoup de Montreal aussi tout sa engendre un stress immense ! Jadore lire ce que tu ecris,te suivre sur facebook et jai eu la chance en 2016 je crois de croiser ton regard et celui de mini au manoir ronald McDonald de Montreal , Jaimerais aussi ecrire comment je me sens et le partager aux autres tellement une bonne therapie je le fais avec un peu je suis collaboratrice avec maman cafeine depuis presque un an , mais jai tant de choses d'ecris deja bref voila ! Merci bon courage cest beau de voir des gens croire en la vie comme nous y croyions aussi !
  6. Anny 12 mars 2018 à 12 h 26 min
    J'en aurais voulu 3. J'ai eu un magnifique garçon devenu un jeune homme de 22 ans. Il a plusieurs diagnostics dont l'autisme, alors j'ai fait le choix qu'il soit enfant unique afin de lui consacrer tout mon temps. Son père a également plusieurs problèmes de santé physique et mentale. Les années m'ont définitivement démontrées que cela aurait trop difficile, voir impossible. Nous sommes maintenant divorcés. Je suis tellement heureuse d'avoir la chance d'être mère, et mon fils me le rend bien. Je dois maintenant faire le deuil d'être grand-mère. Mais, rien ne m'empêche de câliner les enfants de mes amis et de mes collègues de travail, un jour ce sera ceux de mes neveux. Mise à part les problèmes de santé importants de Mini, je vous aurais tellement vu avoir trois enfants! On ne sait pas ce que la vie peut vous réserver ;o)
  7. Maman Soleil 12 mars 2018 à 15 h 28 min
    Chez nous aussi c'est comme ça... Pour maman et pour papa!!! Les bedaines poussent à nouveau autour de nous et des fois on se dit... "Pourquoi pas?!?!?!" Après 3 enfants ce serait de la folie mais faut avouer qu'on serait dont bien le nez dans dans un petit cou de bébé qui sent bon!!! Comme chez toi, la porte n'est pas complètement fermée.