Le quotidien avec un bébé et un ado

Le quotidien avec un bébé et un ado
16 janvier 2018
Comment se passe le quotidien d’une famille avec un ado et un tout-petit de 2 ans? C’est ce que vous raconte notre maman blogueuse Carole St-Denis.

Mon beau Émile a déjà soufflé ses deux premières bougies et mon grand ado fêtera son 15e anniversaire dans quelques mois. Quand je les regarde tous les deux, ça me frappe. Comme ils ont grandi! Dans le quotidien, vous pensez peut-être que je fais face à deux réalités complètement différentes?

En fait, il existe plusieurs similitudes amusantes, à commencer par le langage. D’un côté, on est en plein apprentissage de nouveaux mots de vocabulaire et de l’autre, on travaille aussi fort à lui rappeler qu’il peut faire des phrases de plus de trois mots! Qui a dit que la phase du « non » n’était associée qu’au fameux « terrible two »? Chez l’adolescent, c’est tout aussi spontané!

Il est normal de ramasser les vêtements de bébé, mais je constate la répétition du geste avec des vêtements qui ne sont visiblement pas les siens (je choisis mes batailles!). Parlant de vêtements, dans un cas comme dans l’autre, je dois les remplacer aussi souvent… Ça pousse ces petites bêtes-là!

Évidemment, ils n’ont pas le même appétit, mais la compétition est féroce quand on parle de consommation de lait. Les deux contenants se vident au même rythme, la seule distinction entre les deux étant leur pourcentage de gras.

Blagues à part, nos fins de semaine d’activités familiales se sont adaptées à notre nouvelle réalité. D’une part, même si Émile nous suit partout, il a encore besoin de faires des siestes. J’avoue aussi tenir à respecter son besoin de sommeil mis à part certaines exceptions. Il arrive régulièrement que mon conjoint ou moi demeurions à la maison avec Émile pour permettre aux autres (mon conjoint a lui aussi deux adolescents) d’avoir des activités d’ados.

C’est aussi assez particulier de passer des formules algébriques aux livres de la Pat Patrouille. La transition me fait toujours un drôle d’effet, mais ce n’est pas le plus gros défi au quotidien. Pendant ma grossesse, j’anticipais le temps passé auprès de bébé au détriment de mon grand, mais je réalise que c’est l’inverse qui se produit.

La période de l’adolescence en est une de grands changements et de grande intensité. Si elle est extrêmement déstabilisante pour celui (celle) qui la vit, l’entourage vit aussi les répercussions du séisme intérieur qui dépasse parfois le plus haut chiffre de l’échelle de Richter. C’est drôle, mais c’est souvent bébé qui vient calmer la meute et nous rappeler de respirer par le nez.

Quoi qu’il en soit, pour moi cette différence d’âge a plus d’avantages que d’inconvénients et à voir la complicité entre les deux, je ne peux qu’être comblée par ma nouvelle vie de famille.

Et vous, comment se vit la différence d’âge de vos enfants au quotidien?

 

Photo : Carole St-Denis

Carole St-Denis
Treize ans plus tard, j’ai accouché d'un deuxième enfant qui est en fait le quatrième garçon d’une famille recomposée. Comment je vivrai cette expérience cette fois-ci?
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (16)

  1. Danaé 16 janvier 2018 à 14 h 51 min
    J'aurais peut-être dû faire comme vous et attendre que mon aîné soit vraiment grand avant de concevoir un 2e enfant. Mes garçons ont 5 ans de différence et c'est l'enfer. Jalousie, rivalité, violence, ils se montrent en outre très possessifs de leurs biens et sont très territoriaux quant à leur chambre respective. Néanmoins ils jouent souvent ensemble et se font des bisous ! Je suis lasse mais j'ai peur pour le plus jeune (un peu moins maintenant car ce n'est plus un bébé) . Ils sont mignons ensemble mais une chicane peut éclater en un instant et parfois il y a du sang griffures oblige! Bref ce n'est pas votre douce vie ici mais j'ai espoir :-)
  2. Carole St-Denis 16 janvier 2018 à 19 h 36 min
    Bonsoir Danaé, Typique aux garçons les chicanes n'est-ce pas? Si ça peut vous rassurer,c'est la même chose ici (sans le sang par contre) et même si c'est dans le but d'avoir du plaisir principalement, il faut rappeler aux ados que Émile n'a que deux ans!! J'ai aussi cinq ans de différence avec ma soeur que j'adore mais pendant notre enfance, nous n'avons pas été particulièrement proches puisque nous ne vivions pas les mêmes choses (Je crois même l'avoir déjà griffée aussi!!) Dites vous que le temps va certainement tempérer les choses, l'école également. Les amis qu'ils se font à l'extérieur vont leur permettre de vivre et partager des expériences similaires et cela calmera peut-être la relation entre eux! Si cela perdure par contre,peut-être serait-il intéressant pour vous d'aller chercher conseil? Ne lâchez pas! Au moins, il y a des bisous :-)
  3. Josée 16 janvier 2018 à 17 h 16 min
    OMG ...Ici un ado de 12 ans ( dans 2 semaines ) et une petite puce de 5 ans ... Tout un challenge ! Autant l'amour fraternel est très très très fort .. Autant les ''guerres'' sont intenses .. Malgré leur différence d'âge et de sexe .. les 2 ont tout un caractère .. Les pommes ne sont pas tombées très des 2 arbres nourriciers .. Que voulez-vous ?? Ainsi va la vie !! Pas toujours facile de naviguer au travers les "injustices" ressenties par mon ado et les "c'est pas juste" et les "moi aussi" de la petite. On sait très bien qu'on s'en sortira .. L'amour qu'on ressent est tellement ... indescriptible !!! La prochaine grande étape ... En septembre cocote débute la maternelle et monsieur le secondaire !! Advienne que pourra !! ... On s'en reparle !!
  4. Carole St-Denis 16 janvier 2018 à 19 h 47 min
    Deux belles et grandes étapes, wow! Vous aurez un automne chargé en émotions! Effectivement, on rame fort parfois mais quand on a le vent dans le dos,on savoure! Je vous sens zen malgré ces minis tsunamis. Gardez le cap et oui, redonnez-m'en des nouvelles!
  5. Stéphanie 16 janvier 2018 à 20 h 25 min
    Ici ce sont trois enfants avec de grands écarts d'âge: 14, 6 et 20 mois! Notre phrase clé aux deux plus vieux est "montre l'exemple!" Car on voit bien la rapidité avec laquelle les plus jeunes apprennent et veulent imiter leur frère ou sœur aînée! En somme ça se passe bien, les plus vieux aident beaucoup en jouant avec le bébé ou dans la maison. Il est par contre important de donner du temps seul à seul avec chacun, effectivement, car ils sont tous les trois à des étapes très différentes et on chacun des besoins bien distincts. Je sens que c'est mon ado qui s'en "ressent" le plus dernièrement, peut-être parce que on lui demande plus d'implication.
  6. Annick 16 janvier 2018 à 20 h 44 min
    J ai une fille de 17 ans et un garcon de 15 ans avec qui j ai tjrs dû faire l'arbitre entre les deux. Et j'ai mon bebe qui aura 1 an dans 4 jours. Sa grande soeur et son grand frere trippe vrm avec elle. C'est vrm different
  7. Kharroub 16 janvier 2018 à 21 h 17 min
    Tellement vrai votre texte😍. Ma grande de 15 ans se plait aussi à jouer le rôle de la petite maman avec son petiti frère de 3 ans. Elle dépasse des fois les limites et voudrait prendre ma place alors je dois remettre les pendules à l'heure! Le plus dur ce sont les sorties qui se font de plus en plus rares ensemble... On doit faire 2 équipes (j'ai 2 filles 15 et 11 ans et un gars 3 ans) car les intérêts sont differents!
  8. Carole St-Denis 17 janvier 2018 à 17 h 07 min
    Merci beaucoup pour votre partage Kharroub!
  9. Anny 17 janvier 2018 à 12 h 20 min
    Ma grande et mon bb ont 15 ans et demi de différence, elle passe très souvent pour la maman de son petit frère. Pour lui sa grande soeur est comme une deuxième maman, elle est partie de la maison et il s'en ennuis beaucoup. Elle aussi d'ennuis de son petit frère, plus qu'elle s'ennuie de ses parents 😊 Ils y a des inconvénients certe, mais beaucoup d'avantage aussi. Ils ont une trop belle complicité pour avoir des regrets ❤
  10. Carole St-Denis 17 janvier 2018 à 17 h 08 min
    Que votre commentaire est inspirant Anny! Je l'emmagasine...Merci!
  11. Carole St-Denis 17 janvier 2018 à 14 h 27 min
    Bonjour Stéphanie, Vous avez bien raison, il faut garder du temps pour tout le monde! C'est normal que les plus grands apportent leur aide mais de leur réserver des périodes avec eux et juste pour eux l'est tout autant. Vive l'équilibre!
  12. Céline 17 janvier 2018 à 14 h 27 min
    L’automne prochain, ma fille entre à la garderie et mon grand au programme international au secondaire! Ma fille perce une dent, j’en arrache une qui branle à mon autre garçon de 9 ans! Je regarde mon panier chez Walmart: des Couches pour ma fille, un déodorant pour mon grand!!! C’est vraiment bizzare de vivre tout ça en même temps! Mais les grands frères me donnent un coup de main avec leur soeur, quand ça leur plaît! On est 4 à s’en occuper! Disons qu’à 8 mois elle ne manque pas de stimulation!
  13. Carole St-Denis 17 janvier 2018 à 17 h 10 min
    Bonsoir Céline, Tellement de paradoxe n'est-ce pas! Ça contribue à nous garder jeune encore plus longtemps! :)
  14. Carole St-Denis 17 janvier 2018 à 17 h 06 min
    Bonjour Annick! Nous vivons aussi la même chose avec les 3 grands de 14, 13 et 11 ans. Même combat mais même émerveillement face à leur petit frère! Bonne continuité!
  15. Mélanie 18 janvier 2018 à 09 h 11 min
    De mon côté, je suis la grande soeur qui a eu le petit frère dont elle rêvait depuis si longtemps à presque 13 ans! Comme notre mère ne vivait pas avec le père, mon rôle de grande soeur a pris beaucoup de place. Je me souviens qu'il dormait très peu la nuit et que ma mère venait le porter dans mon lit le matin pour aller se recoucher. Quand il a commencé la garderie à 2 ans, c'est moi qui allais le chercher en débarquant de l'autobus en fin de journée. Les autres parents pensaient que j'étais sa maman! Plus tard, quand j'allais au cégep, comme c'était sur mon chemin, c'est moi qui allait le reconduire et parfois le chercher à l'école. Quand j'ai commencé ma première année d'université, il commençait sa première année au primaire! Deux réalités tellement différentes! Mon frère est devenu oncle pour la première fois à 15 ans, donc quand mon fils ne le lâche pas d'un poil pour jouer avec lui, je me fais un malin plaisir de lui rappeler que, pour moi, c'était comme ça à chaque jour! Mais je ne changerais rien! Je me souviens encore de la première fois où je l'ai tenu dans mes bras, mon amour pour lui n'a fait que grandir depuis ce jour, qui reste l'un des plus beaux de ma vie! Aujourd'hui, j'ai 30 ans et il en a 18, et nos personnalités sont toujours aussi semblables! Il est vraiment l'une des personnes avec qui j'ai le plus de plaisir à passer du temps!
  16. Carole St-Denis 22 janvier 2018 à 16 h 21 min
    Quel magnifique témoignage Mélanie...Mille mercis! J'espère tant que mes enfants vivront le même genre de relations que vous et votre frère...Qu'ils en garderont d'aussi beaux souvenirs! C'est touchant de vous lire. xxx

Partager