La grossesse vue par... une entraîneuse sportive

La grossesse vue par... une entraîneuse sportive
28 décembre 2017
Certaines femmes craignent que les sauts ou les exercices provoquent une fausse couche. C’est pourtant un mythe. Brigitte Rhéaume explique.

Découvrez le récit de différents témoins de cette extraordinaire métamorphose qu’est la grossesse.

Cette semaine, la grossesse vue par une entraîneuse sportive.

Brigitte Rhéaume donne des cours de conditionnement physique en groupes depuis 9 ans.

«

Certaines femmes croient qu’il faut cesser de faire de l’activité physique pendant la grossesse. Elles craignent que les sauts ou les exercices provoquent une fausse couche. C’est pourtant un mythe. Au contraire, faire des exercices aérobiques est très bon pendant la grossesse. L’activité physique amène davantage d’oxygène dans le sang, ce qui est bon pour le bébé.

De plus, demeurer active pendant la grossesse peut avoir un impact sur la prise de poids et diminuer le risque de diabète de grossesse. La reprise de l’activité physique après la grossesse sera aussi plus facile.

Faire du sport permet aussi aux femmes enceintes de se sentir mieux dans leur peau. La grossesse n’est pas une période joyeuse pour toutes. Or, l’activité physique libère des hormones qui favorisent une bonne santé mentale et diminuent le risque de dépression. Le côté social des cours en groupes est aussi bénéfique. Les femmes qui y participent se sentent moins isolées.

Pendant la grossesse, il faut avoir des attentes réalistes concernant la pratique d’activité physique. Ce n’est pas le moment d’atteindre des objectifs de haute performance. D’ailleurs, pendant le premier trimestre, certaines femmes sont fatiguées ou ont des nausées. Bien souvent, le regain d’énergie arrivera plutôt au deuxième trimestre. Bien sûr, dans le cas d’une grossesse à risque, la femme enceinte devrait discuter avec son médecin pour savoir si l’exercice est approprié dans son cas.

En général, pour les femmes qui étaient actives avant d’être enceintes, la grossesse ne devrait pas modifier leur façon de s’entraîner. Pour les femmes enceintes qui ne se sont jamais entraînées et qui souhaitent commencer à bouger, elles devraient le faire doucement. Elles doivent demeurer à l’écoute de leur corps et ralentir lorsqu’elles ne se sentent plus à l’aise. De plus, il est possible de choisir des variantes à certains exercices pour éviter de trop se fatiguer ou de se blesser.

Les femmes enceintes aiment souvent les cours de musculation légère, d’étirement, de Pilates ou de yoga. Ces cours font travailler les muscles, tout en étant moins demandant d’un point de vue énergétique.

»

 

Propos recueillis par Kathleen Couillard

 

À lire également

 

Photo : GettyImages/macniak

 

On vous accompagne à toutes les étapes
Avec notre infolettre personnalisée, envoyée chaque semaine dans votre boîte courriel, vous pouvez suivre le développement de votre bébé dès sa conception. Inscrivez-vous, c’est gratuit!

Laisser un commentaire



En cliquant sur Soumettre, vous acceptez nos modalités d'utilisation