Le père Noël n'existe pas

Le père Noël n'existe pas
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
13 décembre 2017
Clémentine avait 5 ans la première fois qu’elle a émis un doute concernant l’existence du père Noël.

Clémentine avait 5 ans la première fois qu’elle a émis un doute concernant l’existence du père Noël.

Celui à la télé et celui du centre commercial n’avaient pas la même barbe. Un avait des lunettes, alors que l’autre n’en avait pas. Elle était perspicace. Elle affirmait aussi qu’il était impossible qu’un gros monsieur se glisse par notre cheminée pour laisser des cadeaux au pied du sapin. Tout comme il était impensable qu’un être humain parcoure la planète entière en une seule nuit.

On a invoqué la magie de Noël et prétexté l’embauche de substituts pour aider le vrai père Noël qui est débordé à l’approche du 25 décembre. On a évité de répondre ou contourné le sujet habilement. On voulait prolonger le plaisir quelques années encore…

Malgré nos efforts pour entretenir le mythe, la magie s’est envolée. Mon coeur de maman a soupiré… déjà??!! J’espérais qu’elle y croit un peu plus longtemps.

Je ne me rappelle pas le moment où j’ai personnellement compris que le père Noël n’existait pas. Mais je me rappelle mon émerveillement lorsqu’on rentrait de la messe de minuit et que les cadeaux étaient apparus comme par magie sous le sapin, alors qu’ils n’y étaient pas à notre départ. Avant de partir pour l’église, ma mère se chargeait de les déposer en vitesse et de nous rejoindre dans la voiture familiale. C’est également elle qui m’a raconté, bien des années plus tard, que j’ai cru au père Noël jusqu’à 7-8 ans et que c’est mon frère aîné qui a vendu la mèche.

Je me suis donc mise à craindre que Clémentine dévoile la vérité aux plus jeunes. Mais non. Jusqu’à présent, elle est complice avec nous. Elle joue tellement bien son rôle qu’à l’occasion, j’ai l’impression qu’elle y croit encore. C’est une bonne comédienne.

Si je vous raconte tout ça, c’est pour vous faire comprendre pourquoi je suis émue chaque fois que Léonard s’extasie devant notre sapin de Noël. Pourquoi je souris tendrement quand il pointe la porte des lutins qui est apparue comme par magie le week-end dernier dans notre salon. Pourquoi j’ai hâte de voir son visage ébahi à l’apparition des cadeaux sous le sapin. C’est parce que maintenant je sais que le père Noël n’existe pas pour toujours et que chaque Noël doit être vécu au maximum.

Et vous? Jusqu’à quel âge vos enfants ont-ils cru au père Noël? Êtes-vous triste quand ils découvrent que le père Noël n’existe pas ou êtes-vous soulagés qu’ils connaissent enfin la vérité?

 

Photo : GettyImages/praetorianphoto

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (20)

  1. PigJoy 13 décembre 2017 à 20 h 26 min
    Mentir n'est pas dans mes valeurs donc mon fils a toujours su la vérité à propos du Père Noël. Je me souviens quand j'avais quatre ans, je trouvais étrange que le Père Noël sorte du bureau de mon père plutôt que d'arriver par la cheminée. Pourquoi papa est absent quand le Père Noël distribue les cadeaux? Même si les faits contredisaient la légende, je croyais tout ce que mes parents disait alors je croyais au Père Noël: ils m'ont bien bernée!
  2. Josée Bournival 14 décembre 2017 à 09 h 37 min
    Allo Pigjoy. Je crois que, comme vous, de plus en plus de parents refusent de perpétuer le mythe du père Noël. J'ai bien hâte de voir les réponses des autres internautes. J'ai une question pour vous: comment ça se passait pour fiston à l'école? Disait-il ouvertement aux autres enfants que le père Noël n'existe pas? Josée XX
  3. PigJoy 15 décembre 2017 à 15 h 22 min
    Je n'ai pas de souvenirs de répercussion à l'école. Cependant, ma cousine ne la pas trouvé drôle quand mon fils (13 ans) à gardé sa fille (8 ans) une petite demie-heure. Je ne sais pas comment c'est arrivé sur le sujet mais il lui a dit que le père-noël n'existait pas et que la fée de dents, c'était sa mère...
  4. Annie 14 décembre 2017 à 08 h 44 min
    Mes parents n'ont jamais insister sur l'existence du père Noël. Je ne me souviens pas y avoir cru. Parfois, je trouve cela dommage parce que j'ai l'impression d'être passée à côté de quelque chose d'important de l'enfance. D'un autre côté, je n'ai pas vécu la déception, parfois très grande, de savoir que le père Noël n'existe pas. Le personnage fait partie de la magie de Noël et cela stimule grandement l'imagination des petits. Il faut en profiter pour exploiter la créativité qui entoure tout cela et le jour où ils n'y croiront plus, on les "met dans le coup" pour en faire profiter les autres. Je ne pense pas que cela nuise aux petits d'avoir de telles croyances. Cela leur permet surtout d'avoir de beaux souvenirs. :)
  5. Josée Bournival 14 décembre 2017 à 09 h 41 min
    Allo Annie. Vous avez tout à fait raison. Je vais essayer de retrouver les études que j'avais déjà lues sur le sujet. On y expliquait que la majorité des enfants ne gardent aucune frustration ni le sentiment d'avoir été berné par leurs parents. Je vous reviens si je trouve. Josée XX
  6. Josée Bournival 14 décembre 2017 à 09 h 46 min
    Me revoici... avec un extrait d'un article publié par l'école de psychoéducation de l'Université de Montréal en 2015: Selon Serge Larivée, ces chiffres infirment les craintes des parents qui refusent de présenter à leurs enfants le conte du père Noël par souci de ne pas leur mentir ou de ne pas les tromper. Le refus du mensonge est en effet le motif invoqué par près de 50 % de ceux qui sont hostiles au roi du pôle Nord. «Il n'y a pas de problème de mensonge ni d'effet pervers avec ce récit; il n'y a que des effets agréables, affirme-t-il. Lorsqu'ils apprennent la vérité, les enfants acceptent les règles du jeu et deviennent même complices de leurs parents auprès des enfants plus jeunes. Pour eux, cela devient un rite de passage à l'âge de raison; ils savent qu'ils ne sont plus des bébés.» Faut-il donc faire croire aux enfants que le père Noël existe? «Oui, répond sans hésiter Serge Larivée. C'est un conte de fées qui cadre très bien avec le stade de la pensée magique. Pour l'article complet: http://psyced.umontreal.ca/departement/nouvelles-evenements/le-pere-noel-nest-pas-une-ordure-34385/
  7. Annie 15 décembre 2017 à 11 h 28 min
    Très intéressant comme étude! Je ne savais pas que cela avait été étudié! Tant mieux s'il n'y a que des effets positifs, Noël c'est beau et c'est ce qui compte! Profitons de ces beaux moments tout simplement. :)
  8. Brigitte 17 décembre 2017 à 21 h 21 min
    Francoise Dolto avait dit la même chose il y a... 40 ans! J'y crois encore et c'est moi qui ai découvert le lutin pour mes petits-enfants l'année passée! Le merveilleux dure si peu longtemps, laissez-leur la magie!
  9. Andréanne 14 décembre 2017 à 09 h 42 min
    Croire au Père-Noel est tellement magique. Étant séparé du père de mon fils, je l'ai à Noel un année sur deux, Les années qu'il est chez son père à Noel, quand il revenait chez moi, ses yeux illuminés devant le sapin me permettait de passer par-dessus ma peine de pas l'avoir à Noel. Il y a cru jusqu'à ces 7-8 ans mais la transition c'est fait naturellement sans chagrin ni drame. Il a cessé d'y croire progressivement. Maintenant, il est notre complice avec sa petite sœur de 6 ans qui y croit vraiment beaucoup. La magie de Noel est tellement merveilleuse et je suis à me demander comment seront mes Noel quand les enfants n'y croirons plus. J'espère trouver la façon de mettre de la magie dans leur yeux. En attendant, je profite de la magie dans les yeux de ma fille et de mes neveux. Je voudrais aussi te souhaiter un joyeux Noel pour toi et ta famille.
  10. Josée Bournival 14 décembre 2017 à 09 h 49 min
    Merci beaucoup Andréanne. Je vous retourne vos souhaits!! Ici aussi, Clémentine n'a éprouvé aucun chagrin à la découverte de la vérité. Son nouveau rôle de complice semble même une façon pour elle de perpétuer la magie à sa façon. Josée XX
  11. Mélanie Plouffe 14 décembre 2017 à 10 h 43 min
    Pour ma part mon grand maintenant âgé de 13 ans a vite compris(6ans) que le Père-Noël n'existait pas. m Il a adoré jouer au complice pour sa sœur, écrire le mot du Père-Noël manger les biscuits, déposer les cadeaux, jouer au Lutin coquin. Il a même avouer l'an dernier lorsque la magie est disparue pour elle aussi qu'il aimait mieux jouer le rôle du complice que d'y croire lui-même, C'était magique et tellement beau maman de voir ses yeux qui brillaient...
  12. Mélanie Tremblay 14 décembre 2017 à 10 h 51 min
    Ma fille de 5 ans croit encore au père noël mais je sais que c'est bientôt la fin car elle commence a se poser des questions, car déjà elle dit que les sirène n'existe pas. Mais je lui dirai que pour moi croire au père noël c'est croire à la magie de noël car elle existe la magie de noël. Je sais pas si ça aidera mais mon conjoint et moi on adore noël donc à suivre.
  13. Sonia 14 décembre 2017 à 11 h 15 min
    Bonjour, j'ai 4 filles (9ans, presque 8, 6 et 4) Je crois à la magie de Noël et à tous les bienfaits que cela apporte. Mes filles ont donc des lutins qui viennent faire les coquins et le père Noël passe chez moi. Mes 2 plus vieilles semblaient avoir arrêter d'y croire l'an passé, elle m'avait posé les questions et j'avais répondu honnêtement que c'était moi, mais que je trouvais tellement beau de voir leur visage s'illuminer devant la joie des lutins et du père Noël que j'avais voulu garder la magie le plus longtemps possible. Cet année, je croyais avoir des helpers avec le lutin, mais finalement, elles continuent de croire à la magie.. ou bien elles sont vraiment de bonnes comédiennes!! Elles embarquent autant qu'avant dans cette féerie et elles amènent avec elles cette magie que j'aime tant!!! Je pense donc que les lutins et le père Noël vont rester encore un bout dans ma maison, mais surtout dans leur cœur!!! Vive La magie de Noël!!! 😍
  14. Mélisa 14 décembre 2017 à 13 h 00 min
    Ma fille de 9 ans vient tous juste d'apprendre que le père noël n'existe pas. Elle avait perdu une dent et ça prit 2 jours à la fée des dents pour lui apporté les sous. Toute fière elle dit à la voisine de 6 ans: regarde la fée des dents est passée hier!!! pis l'autre de répondre: bien elle existe pas c'est les maman... Le soir même elle m'a posé des questions et évidemment elle a demandé pour le père noël et les lutins. Devant le sérieux de ses questions je n'ai pas pu lui mentir. Avec mon chum on avait justement eu la discutions comme quoi si elle nous posait directement la question on était mieux de ne pas mentir pour qu'elle ne fasse pas rire d'elle à l'école. Je lui ai aussi dit de faire comme si avec les plus petits, même avec les autres parce qu'on ne sait jamais ce que l'autre pense. Aujourd'hui elle nous donne un coup de main avec sa petite sœur de 4 ans. Il y auras quand même 2 cadeaux sous le sapin sur les quels il sera écrit: du Père Noël... Quand la plus jeune n'y croiras plus, on trouvera une nouvelle tradition pour qu'il y ait toujours un peut de magie aux fêtes.
  15. Catherine 15 décembre 2017 à 21 h 18 min
    Ici aussi ça a commencé avec la fée des dents (à 8 ans) et tout a suivi; le Père Noël, les lutins, plus de magie! Cette année elle est heureuse de rester dans la magie via son frère de 4 ans pour qui elle se fait un plaisir de déplacer les lutins. Je ne me suis pas sentie ni triste ni soulagée, c'est juste dans l'ordre des choses! De toute façon, nous en avons pour encore quelques années, le dernier a 5 mois ; )
  16. Solène 15 décembre 2017 à 00 h 28 min
    Mes deux enfants ont cru au père Noël parce que j'y croyais moi aussi un peu! Je suis de la même école que Serge Larrivée et autant en tant que psychoéducatrice que maman, je crois que la magie fait partie de l'enfance. Alors je prenais plaisir à l'alimenter avec le père Noël, le lapin de Pâques, la fée des dents et j'en passe! Et mes enfants ont pris un grand plaisir à croire à tout cela! Oui, ils questionnaient. Mais je leur retournais la question: "Et toi, qu'est-ce que tu en penses?" Dans leur réponse, je savais s'ils étaient encore dans la magie ou la recherche de réponse "de grands" Ma fille y a cru jusqu'à 9 ans. Elle a été par la suite une grande complice (très heureuse de manger les biscuits du père Noël! C'est la première demande qu'elle nous a fait quand elle a su!) pour que son frère, de deux ans son cadet y croit! Ce dernier y a cru jusqu'à presque 11 ans!!! Eh oui, 5ème année! Plusieurs amis de l'école n'y croyaient plus et le disaient haut et fort, mais lui, il persistait! Et non, aucune frustration ou colère quand ils l'ont su. Je pense qu'ils ont apprécié de réaliser tout le manège et les efforts qu'on avait mis en place pour alimenter cette magie pour eux! Joyeuses Fêtes avec ton petit clan, Josée! xx
  17. Véronique 17 décembre 2017 à 20 h 29 min
    Une suggestion de livre pour votre cocotte: « Affectueusement, Père Noël ». Un album coup de cœur ici!
  18. Jess 18 décembre 2017 à 08 h 12 min
    Ma fille a présentement 11 ans et me semble croire aux encore au Père Noël, au lutins, la fée des dents. ..! Je me questionnait a savoir s'il fallait que je lui dise avant son entrée au secondaire l'année prochaine ou bien je la laisse decouvrir cela par elle-même! En même temps, elle a un papa qui a bien hate qu'elle sache la vérité car il n'est pas trop magie de Noël. ..😞
  19. Caroline 27 décembre 2017 à 00 h 12 min
    Croire ou pas croire, pour ma part j'ai de bons souvenirs et quand j'ai appris que cela n'était pas réel, j'avais environ 7 ans et je me souviens d'avoir été frustré que cela était faux parce-que j'y croyais dure comme fer mais aujourd'hui mes souvenirs restent bien agréable et mes deux plus grande commence à poser beaucoup de questions et l'aînée a des doutes que cela est un canular ! La vie fait bien les choses et lorsqu'ils ne peuvent plus croire à tout cela reste que le pus important, à mon avis, c'est d'avoir créer des souvenirs.Le reste importe peu.
  20. Anna E 28 décembre 2017 à 14 h 05 min
    Je n'ai jamais cru au père Noël... probablement parce que j'avais 6 frères et soeurs plus vieux qui n'auraient pas embarqué... ou parce que mes parents avaient fait leur part avec les 6 précédents!! Je n'ai vraiment pas le sentiment d'être passée à côté de quelque chose... Et maintenant que j'ai des enfants, je n'ai pas envie que Noël, ce soit les cadeaux. Pour moi, c'est les rencontres en famille et les bons moments à jouer dans la neige avec les cousins, cousines, oncles et tantes. Les cadeaux sont vraiment accessoires, s'ils en reçoivent, ce n'est même pas de la part des parents... et comme le père Noël est associé aux cadeaux, on n'a pas d'intérêt à leur y faire croire. ;)

Partager